1185505_828054060553585_1024567261_n

LE SEISME PREVISIBLE

Les Démocrates ont perdu cette présidentielle dès leurs primaires. Sanders était de loin le meilleur et celui à même de battre Trump. Malheureusement, le système a imposé l'option CLINTON. Il faudra vraiment des arguments solides pour me convaincre qu'elle était le choix des militants voire même l'appareil politique des démocrates.

Ce résultat semble être un ras-le-bol des Américaines du système politique, des mêmes qui les gouvernent sans apporter de solutions à leurs préoccupations réelles. Les républicains ont gagné non pas parce qu'ils avaient le meilleur candidat, mais tout simplement ils ont osé le changement radical. Même si ce "changement"  dans le choix du candidat, soit des plus exécrables.

Ils ont su aussi bluffer le monde en présentant Trump comme un homme qui n'est pas du système. Un homme neuf. Et quelque part, cela leur a réussi.puisqu'il est vrai que jusqu'à sa candidature à ces élections, monsieur Trump n'avait aucun pouvoir politique, aucun mandat même dans son propre parti. Ce qui a mon sens, a été un avantage sur Clinton dans la mesure où, Hillary n'avait aucun argument pour l'attaquer sur le plan politique. Elle n'avait que deux flans d'attaque contre son adversaire : - les déboires économiques des entreprises Trump et les insolences de ce dernier envers les femmes Or, l'électorat américain n'en avait cure de ce qui concernait directement Trump, il voulait voir un candidat qui les rassure, même si celui-ci devait raconter des sornettes. Le monde vit dans l'incertitude totale d'un lendemain meilleur. Et chacun tente de se replier, malheureusement, sur soi dès l'instant où il semble être en sécurité avec untel, parmi les siens, quitte à faire allégence au diable en personne.

Personnellement, j'ai toujours soutenu que Clinton=Trump et que Trump=Clinton. Tous du même moule. Nourri à la même enseigne de l'ultra-libéralisme. Tout au long de la campagne, mes certitudes se renforçaient, tant je n'entrevoyais aucune différence entre les deux candidats. Pire, je commençais à redouter cette victoire des Trumpistes

Les enseignements que je tire de ces élections sont : - A chaque fois que la gauche Occidentale a tourné le dos à ses propres valeurs, elle a subi une défaite cinglante. Et le monde a assisté à la montée de tout ce qu'il y a de puant en Occident.

- Il est fort regrettable que les Démocrates ont eu peur du changement radical et osé avec Bernie SANDERS;

- Quitte à pactiser avec Satan, l' électorat américain semble ne plus rien attendre, pour l'instant, de ses technocrates arrogants et endimanchés dans leur costume-cravate 

- Malgré ce sentiment de "changement" que la droite a vendu à tous, l'Amérique capitaliste et ultra libéral ne lâche rien,il se renforce encore plus;

- Et très malheureusement, les feux de guerre allumés ci et là, ne sont pas prêts de s'éteindre car nous venons d'assister la nuit dernière au grand retour des FAUCONS. Et tant pis pour ceux qui luttent en faveur de la paix et pour la fraternité entre les peuples.

- Quels impacts sur les différentes élections à venir en Europe, notamment celle du mois d'avril 2017 en France, et quels enseignements l'Europe et le reste du monde peuvent tirer de cette nouvelle donne aux Etats-Unis ?

Enfin pour finir, je ne suis guère surprise par la victoire de Trump et de cette droite républicaine retranchée dans sa bulle et de la peur exacerbée de l'autre.

Mme Sylvie KABA