Il a parfaitement raison, depuis quelques années, le Guinéen est méconnaissable en tout point. L'intégrité, l'esprit de solidarité, le patriotisme, l'esprit du mérite , du travail.....rien de ses valeurs n'ont de grâce à nos yeux aujourd'hui !!! Notre société est devenue corrompue, manipulable...et nos dirigeants vassaux des lobbys internationaux....Il n'y a pas encore si longtemps, nous étions des exemples sur le continent et partout dans le monde.

Mais que nous est-il arrivé au juste au point que nous soyons des citoyens aliénés ? Il faut sans doute faire une analyse objective de notre société à partir des années 1984

Mme S Kaba

EL-Saliou-Camara-Imama-300x225

TABASKI : Le grand Imam de Conakry appelle les Guinéens à l'unité et fustige l'ingratitude

«Si tu fais du bien pour quelqu’un, il peut être ingrat…, il te diffame et met tout ton travail dans le noir (…). D’ailleurs, ce qui nous fatigue dans ce pays, c’est que tant que tu fais du bien à quelqu’un, vous êtes ensemble. Mais le jour où tu ne lui donnes rien, il te déclare la guerre. Quand tu le respectes, tu le confie un poste de responsabilité, vous êtes d’accord et le jour que tu le démets, il te déclare la guerre. Cela n’est pas un bon comportement. Il serait bon que nous soyons ensemble pour l’amour de Dieu et dans l’intérêt du pays»

La Guinée à l’instar des autres pays de la Oummah islamique, a célébré ce lundi 12 septembre la fête de Tabaski. Au palais présidentiel à Kaloum, la prière a été dirigée par le premier de Conakry Elhadj Mamadou Saliou Camara.

«Tous les musulmans sont des frères et sœurs même s’ils ne parlent pas la mêmDevant le chef de l’Etat, des membres du gouvernement, des députés et hauts cadres, le grand Imam de Conakry Elhadj Mamadou Saliou Camara a prôné, dans un discours tenu en arabe et traduit en soussou, l’unité nationale avant de donner quelques détails sur  la fête de Tabaski.e langue. Peu importe l’ethnie ou encore les positions géographiques. Dieu a dit, qu’il ne sera jamais musulman, celui qui ne pense pas au bonheur de son prochain. Quand nous sommes unis en respectant la loi, qu’on s’aime entre nous, qu’on se respecte, c’est dans cet élan que nous trouverons le développement », a-t-il prêché.

Et de poursuivre son sermon : « le travail n’est reconnu qu’à deux niveaux : le premier, c’est au niveau des compatriotes. Il se peut que ceux-ci soient reconnaissants ou pas. Le dernier, c’est Dieu et il vous sera toujours reconnaissant. Si tu fais du bien pour quelqu’un, il peut être ingrat…, il te diffame et met tout ton travail dans le noir (…). D’ailleurs, ce qui nous fatigue dans ce pays, c’est que tant que tu fais du bien à quelqu’un, vous êtes ensemble. Mais le jour où tu ne lui donnes rien, il te déclare la guerre. Quand tu le respectes, tu le confie un poste de responsabilité, vous êtes d’accord et le jour que tu le démets, il te déclare la guerre. Cela n’est pas un bon comportement. Il serait bon que nous soyons ensemble pour l’amour de Dieu et dans l’intérêt du pays. Le tout puissant ne te sera jamais ingrat car, tout se payera à l’au-delà. Il ne trichera personne ». Voir vidéo:

Source : Guineenews