<< Le Nigéria est soudainement devenu un pays pauvre >> déplore le Président Muhammadu BUHARI

Je pense que deux raisons expliquent cette situation déplorable. La première, sans doute, qui a et cause encore plus de ravage à l'économie nationale nigériane, est le système de corruption qui perdure dans le pays depuis de longues décennies. Et la seconde, la lutte engagée contre Boko Haram qui nécessite des dépenses économiques colossales alors que les caisse de l'Etat sont vides ou fragilisées par les conséquences de la première raison.

Il faudra beaucoup de sacrifice à l'avenir avant que le Nigéria ne retrouve cette place de N°1 car la lutte contre ces maux s'avère bien plus compliquée qu'elle n'y paraît.

Mme Sylvie K

muhammadu-buhari_650x400_51427749028

<<Le Nigéria est soudainement deveu un pays pauvre >>

L’effondrement du naira, la chute des cours du pétrole, la crise énergétique, les actes de sabotage dans l’industrie pétrolière, le terrorisme de Boko Haram et la fuite massive de capitaux, ont mis à genoux l’économie du Nigeria qui vient de perdre sa place de première économie africaine au bénéfice de l’Afrique du Sud, après avoir cédé à l’Angola celle de premier producteur africain de pétrole.

« Avant que je ne prenne mes fonctions, le pétrole se vendait à quelque 100 dollars le baril. Ensuite, il s'est effondré à 37 dollars, pour osciller maintenant entre 40 et 45 dollars le baril » a expliqué le chef de l’Etat nigérian Muhammadu Buhari en conférence de presse à Abuja.

Le pays ne parvient plus à générer de la croissance, ni même à conserver ses acquis. Sa capacité de production d’électricité s’est effondrée en quelques années de 6000 MW à 2500 MW, soit moins d’un tiers de la production du Maroc pour une population 5 fois supérieure.

La seule lueur d’espoir semble venir de l’industriel Aliko Dangote qui serait prêt à mobiliser une part de sa gigantesque fortune pour lancer un méga-projet de raffinerie de 14 milliards de dollars et ainsi réduire le déficit énergétique et soulager la balance 

Source : Agence Ecofin