Lors de sa tournée africaine il y a deux de cela lmonsieur le Premier ministre Benyamine NETANYAHU déclarait :  Israël revient en Afrique, et l'Afrique revient en Israël."

Je veux bien croire monsieur le Premier ministre. Mais quand je visionne la vidéo ci-dessous, je me demande si "...l'Afrique revient en Israël " et si monsieur NETANYAHU et son gouvernement sont des partenaires fiables et sérieux en qui l'Afrique et les africains peuvent vraiment faire confiance

J'aurais aimé,comme d'autres, voir aussi la même main tendue et les mêmes mots pour la Palestine et le peuple Palestinien. Car j'estime que ces deux peuples sont frères et doivent faire la paix et vivre en harmonie les uns avec les autres sans toutes ces violences au quotidien de part et d'autre.

Quant à la Guinée, il serait intéressant de savoir ce qui a motivé et conditionné cette reprise des relations diplomatiques sachant que la raison principale qui avait conduit la Guinée à rompre ses relation avec l'Etat Hébreu en 1967 fut justifié par le conflit Israëlo-Palestinien.

Quelles que soient les nouvelles motivations de la Guinée, j'ose croire que les questions humaines et sociales ont une place centrale dans ces accords et non les intérêts purement géo--sratégiques qui mettront à mal les rapports de la Guinée et d'autres nations amies. 

Mme Sylvie Kaba

 

Israël-Guinée

Israël et la République de Guinée signent un accord de renouvellement de leurs relations diplomatiques

(Communiqué du Bureau du Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères)

Le Dr. Dore GOLD, Directeur général du Ministère des Affaires étrangères israéliens’est exprimé sur la signature de l'accord renouvelant les relations diplomatiques entre Israël et la République de Guinée (Guinée-Conakry) qui a eu lieu hier (le 20 Juillet) à Paris :
 
«Je suis heureux de vous informer que M. Ibrahim KHALIL KABA, Chef d'Etat-major de la Présidence guinéenne, et moi-même, avons signé une déclaration conjointe annonçant le renouvellement des relations diplomatiques entre la République de Guinée et Israël.
 
C'est un moment important, que celui où la Guinée renouvelle ses relations diplomatiques avec Israël après 49 ans (ayant été le premier pays à rompre ses liens avec Israël en 1967). Le nombre de pays africains, qui n'ont pas encore renoué leurs liens avec Israël, est de plus en plus petit, et nous espérons sincèrement quil n'en restera bientôt plus. Israël demande à tous les pays qui n'ont pas encore renouvelé leurs relations diplomatiques avec nous de suivre la Guinée, de sorte que nous soyons en mesure de travailler ensemble pour le bien de tous les peuples de la région.
 
La Guinée et Israël sont des pays avec une très longue amitié, qui persiste à travers les années même sans relations diplomatiques. Israël est fier d'avoir pris part à l'effort international visant à éradiquer le virus Ebola qui a également frappé la Guinée. Notre participation au Fonds d'intervention Ebola du Secrétaire général des Nations-Unies (Israël avait été le pays qui avait donné la somme la plus élevée par habitant) ainsi que notre don d'une clinique mobile, sont des témoignages de cette amitié. C'est dans le besoin que l'on reconnaît ses vrais amis.
 
Nous sommes maintenant intéressés à promouvoir la coopération bilatérale. Israël est prêt à partager son expérience et ses aptitudes pour le bien des besoins de développement de la Guinée dans un large éventail de domaines, tels que l'agriculture, la gestion de l'eau et la sécurité intérieure.
 
Le renouvellement des relations avec la Guinée fait suite à la décision stratégique prise par le Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères, Benjamin NETANYAHU, de renforcer et améliorer les liens politiques, économiques et sécuritaires avec l'Afrique, tel que cela le fut exprimé lors de sa visite sur le continent il y a deux semaines. Comme l'a dit le Premier ministre, Israël revient en Afrique, et l'Afrique revient en Israël. "La visite exprime l'engagement d'Israël sur le continent, et le fait qu'Israël et les nations d'Afrique reconnaissent la nécessité de s'unir dans la lutte contre le défi du terrorisme islamique, qui menace tant le Moyen-Orient que l'Afrique ".
Source : Ambassade Israël en France