Quand l'Amérique raciste s'exprime, le constat est terrifiant !

L'on croyait que les vieux démons, les vieux réflexes d'une période sombre de l'histoire des Etats-Unis avaient disparu à jamais. Mais voilà qu'ils refont surface comme pour rappeler aux descendants des esclaves afro-américains, que leur émancipation n'avait été qu'une illusion, un rêve perdu. Que toutes les batailles remportées pour les droits civiques des noirs, les luttes menées n'auront servi à rien. Qu'ils restent des êtres inférieurs dont les vies ne valent pas une miette !

Pourtant, Martin Luther King rêvait, rêvait d'une Amérique où l'égalité, la tolérance, l'amour, le respect des droits des noirs à vivre libre sans oppression seront une réalité un jour dans son pays. Il rêvait pourtant d'une Amérique généreuse et protectrice envers tous ses fils sans exception. Extrait choisi du discours mémorable du 28 Août 1963 à Washington

[...] Je rêve que, un jour, notre pays se lèvera et vivra pleinement la véritable réalité de son credo : “ Nous tenons ces vérités pour évidentes par elles-mêmes que tous les hommes sont créés égaux...

Je rêve qu’un jour, même l’Etat du Mississippi, un Etat où brûlent les feux de l’injustice et de l’oppression, sera transformé en un oasis de liberté et de justice...

Je rêve que mes quatre petits-enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés sur la couleur de leur peau, mais sur la valeur de leur caractère. Je fais aujourd’hui un rêve...

Je rêve qu’un jour, même en Alabama, avec ses abominables racistes, avec son gouverneur à la bouche pleine des mots “ opposition ” et “ annulation ” des lois fédérales, que là même en Alabama, un jour les petits garçons noirs et les petites filles blanches pourront se donner la main, comme frères et sœurs. Je fais aujourd’hui un rêve ! [...]

Faut-il déclamer ce discours mémorable du King pour rappeler que ces rêves pieux  sont encore inaccessibles ce, malgré l'arrivée d'un noir  à la maison blanche ? Il faut refuser cette idée !

Mais surtout, plus qu'hier, la lutte des noirs contre le racisme, toutes les formes de discriminations, de violences à leur endroit, doit continuer et devient une nécessité pour leur existence dans ce pays. Car le système racial dans ce pays n'est pas mort il caresse l'idée d'installer un certain Donald Trump comme Président et chef des armées des USA. C'est dire ce qui attend de pire les noirs, l'Amérique et le monde. 

Mme Sylvie K

13669618_1176202425733693_5404079707071544215_n