brexit

Les Britanniques ont voté NON à 51,9 pour la sortie de l'Union Européenne.
C'est un " NON " franc, un séisme qui met à rude épreuve les autres nations Européennes.
 
Suite à ces résultats retentissants, David Cameron a aussitôt réagi et félicité les partisans du OUT en déclarant : La volonté du peuple britannique «doit être respectée», ce «n'est pas une décision prise à la légère, le résultat ne fait aucun doute» et son «instruction doit être appliquée» voilà qui est dit !
Dans la foulée, il déclarera quitté le 10 Downing street dans trois mois.
 
François Hollande a déclaré regretté profondément ce choix douloureux et que la nation Française continuera à travailler avec ce grand pays ami. En outre, le Président François Hollande a annoncé qu'il rencontrera les responsables politiques français avant le prochain sommet européen qui se tiendra mardi à venir.
 
Le premier ministre Manuel Valls annonce quant à lui, que ce choix est un électrochoc, une déflagration. Qu'il faut respecter ce choix libre du peuple britannique.
Il ajoutera que choix est sans doute le révélateur d'un malaise trop longtemps ignoré et que l'Europe ne peut pas exister sans la voix des peuples.
 
Pour le Front national Français, à travers la voix de sa Présidente Marine Le-Pen, cette décision de sortie de l'UE, est une victoire pour la Liberté, une nécessité démocratique.
 
Marion Maréchal Le-Pen elle, déclarera que les Anglais ont fait preuve de courage et d'insoumission.
 
L'ancien Premier ministre Alain Juppé prône un " retour à l'essentiel".. Il estime aussi que "L'Europe légifère trop, elle pond trop de normes qui nous enquiquinent dans la vie quotidienne."
Pour le candidat à la Présidentielle Française de 2017 Jean Luc Mélenchon qui ne va pas du dos de la cuillère " L'Europe, on la change ou, on la quitte "
 
Angela Merkel, la Chancelière Allemande, déclare que cette journée est majeure pour l'Europe. Elle fera une mise en garde contre des réactions " trop rapides et simples " des 27 pays de l'U.E. Elle rappellera : Nous ne devrons jamais oublier que l'idée de l'U.E était une idée de Paix. L'Union Européenne est suffisamment forte pour trouver les réponses à cette sortie.
 
Face à cette gifle reçue, l'U.E n'a pas tardé à demander au Royaume-Uni de lancer la procédure de sortie << dès que possible>>
 
Pour rassurer les Britanniques qui ont voté IN à peu plus de 48%, mais surtout rassurer la communauté européenne, Boris Johnson, l'ancien maire de Londres et fervent artisan de la victoire du OUT, a déclaré : Nous ne pouvons pas tourner le dos à l'Europe, nous faisons partie de l'Europe. Un message pour tempéré les opinions et calmer ceux qui annonce déjà un replis sur soi du Royaume-Uni.
 
Jean Claude Juncker, président de la commission Européenne annonce que ce Brexit n'est pas le début de la fin de l'UE
 
Nigel Farage le leader du Parti UKIP un euro-sceptique a déclaré la victoire des gens vrais et voit là l'opportunité pour le Royaume-Uni de faire ses propres accords commerciaux avec qui il veut.
Pour Mattéo Renzi, le Président du conseil italien, il faut "rénover la maison Europe "
 
Ban ki-Moon secrétaire général de l'lONU souhaite que l'UE demeure << un partenaire solide >> pour l'institution internationale...
 
Ce que je retiens comme leçon à tirer de ce brexit, rien ne se construit dans la sérénité sans l'aval du peuple. Aucune institution ne doit être au-dessus des nations.

par Mme Sylvie Kaba