Ce Président, je commence à l'apprécier de plus en plus. Si jamais un doute sur sa volonté à sortir son pays de l'ornière parce qu'ancien chef de guerre, mes doutes se dissipent tout lentement. Ses prises de positions sur les problématiques de développement du continent sont souvent d'un pragmatisme jusque-là peu connu chez nos dirigeants de ces dernières années.

Ce réalisme qui le caractérise, s'en ressent sur l'essor économie du rwanda. Pourtant, ce pays se relève d'un génocide. comme quoi, os nations peuvent sortir de la pauvreté à condition que la volonté politique soit le credo des gouvernements.

J'espère qu'au sortir de cette Assemblée Générale de la BAD, tous les qui y ont pris part, entendront cet appel du président Kagamé et les différentes recommandations issues de l'A.G seront pris en compte.

Le développement de l'Afrique c'est maintenant !!!...

Mme Sylvie K

img kagame

Le Président rwandais Paul Kagame a appelé les dirigeants africains à se lever comme un seul homme et lutter pour le développement économique du Continent Africain. Il s’est dit révolté de voir qu’il n’y a qu’en Afrique où on trouve le plus d’ indigents.

La plupart des pays qui ont dépassé ce niveau d’indigence ont construit des infrastructures économiques essentielles dont l’eau potable, les routes, les écoles avec l’énergie électrique essentielle, a-t-il dit au cours de sa communication à la 51ème Assemblée Générale de la BAD à Lusaka. Cette communication focalisait sur l’importance pour l’Afrique de s’équiper d’énergie électrique et sur les défis posés par le changement climatique mondial.

"Nous sommes fatigué de vivre dans un état de pauvreté et d’un environnement qui n’est pas bien géré. Nous devons mettre des efforts dans le développement industriel. Nous avons une nouvelle vision des choses dans laquelle nous nous sommes investis en tant que Continent entier. Nous ne sommes pas encore en retard", a dit le Président Paul Kagame qui aiguillonne ses pairs africains.

Il s’est dit satisfait de voir que le Continent africain entier s’est levé pour son électrification révolutionnant les mentalités et les modes de production.

"Mais cette électrification et raccordement des ménages des Africains en électricité doit se faire à un rythme accéléré", a-t-il ajouté.

A son tour, le Président Uhuru Kenyatta présent lui-aussi à cette 51è AG, trouve que l’Afrique peut se développer avec satisfaction. Il a recommendé plus d’actions que de discours.

Le Président zambien Edgar Lungu trouve que les travaux de cette AG arrêteront des stratégies fermes pour une grande productivité d’énergie en Afrique mais aussi de nouveaux plan de batailles contre les changements climatiques.

source : IGIHE.com

Cette AG clôturera ses travaux ce 27 mai 2016.