Par Cissé Oumar de Bma   / Dimanche 19 Juillet 2015.

 

   En Guinée, les manipulations mystiques annihilent tout concept de laïcité ! Ce sera tôt ou tard de l’or en barre pour l’ethnocentrisme moyenâgeux qui sait faire feu de tout bois...

                               

 

Max Planck (1858-1947, découvreur des quanta d’énergie, et  Nobel de Physique avec plusieurs autres distinctions), avait dit : « Une nouvelle vérité scientifique ne triomphe pas en convainquant ses adversaires et en leur faisant entrevoir la lumière, mais plutôt parce que ses adversaires meurent et qu’une nouvelle génération, arrive, familiarisée avec cette vérité. »

 On n’en demande pas tant en Guinée … où nos activistes historiques, se sont encore singularisés (comme d’habitude), en ne célébrant que le 18 Juillet,  l’Aïd-El-Fitr, alors que le pays officiellement, l’avait fêtée la veille, en même temps que le reste du Monde !!!

Tout est suggéré dans les trois lignes ci-dessus, qui suffisent à justifier mon titre : chaque lecteur  étant invité à disserter  à sa guise.

A - Impossible cohabitation-Ôtez-vous de là !

 Fi donc de toutes les tentatives de dialogues, ou de réconciliations : Il suffirait juste, pour neutraliser le groupuscule  malfaisant qui fanatise ses partisans (pris en otage),  d’organiser  une  ‘’confrontation’’ rationnelle  (Conférence Nationale) où tout sera  ‘’enfin’’ déballé, aux fins de démonter les impostures, pour expliquer publiquement toutes les manipulations et forfaitures  des soixante dernières années ; Ce qui aboutira à la conciliation de points de vue ‘’divergents’’ sur la réalité des faits …, sans extrapolations :

+1-  Cinquante mille, par exemple, ne représentait en 1958, que la population (nombre total d’habitants), de Conakry,  à l’époque de l’Indépendance ; Et de nos jours en 2015, avec environ douze millions d’habitants, toute la Guinée ne compte environ que trois mille prisonniers (détenus dans l’ensemble des prisons du pays). 

+2-  De même, la Guinée n’a jamais eu des millions de morts à ses frontières sous le premier régime car, tout le pays ne comptant que deux millions d’habitants au moment de l’indépendance en 1958, il était mathématiquement impossible (quel que soit le taux utilisé pour les calculs), d’en être arrivé à cette hécatombe que les confusionnistes  persistent  à crier en 2015,  à longueur de temps, sur les toits des radios et médias de la Planète.  

Le fameux livre blanc (des débuts du CMRN), avait vite été  escamoté  mais, il avait révélé que de 1958 à 1984, le nombre total des ‘’victimes’’ sous le premier régime, était de 117 ; Voilà pourquoi  Amnesty, malgré toutes les falsifications , ne pourra jamais fournir la fameuse  liste de cinquante mille victimes du camp Boiro.

B - Tibou Kamara, le sophiste de leurs éminences !

Depuis la période de notre indépendance (au moins), des générations successives de guinéens sont systématiquement  conditionnées par prosélytisme, pour un ‘’combat’’ d’un autre âge et c’est ce qui met la Guinée dans la situation particulière où nous frôlons continuellement le chaos. Les  ennemis sont toujours aussi malfaisants que durant la période 1958- 2010 et C’est au tour du Professeur Alpha Condé, d’être vilipendé et constamment  accusé de tous les maux de la création ! Tenez ! Je viens de parcourir (en diagonale), une argumentation trèsspécieuse du sieur Tibou Kamara dont l’esprit n’est ni justeni droit… ; Sa mémoire sélective escamote  aussi bien les raisons de son exfiltration en 2011 (par des sbires de Konaté), que celles de ‘’son  actuel exil doré’’ à travers les capitales des pays d’où il harangue à longueur de temps des partisans fanatisés, pour les préparer à l’insurrection, qui doit chasser notre Président légitimement élu de son palais Sékoutouréya !!!  Je lui renvoie, aux fins de méditation, quelques extraits larmoyants d’un de ses paragraphes,  où on pourrait lui donner  le bon Dieu sans confession :  

« L'opinion et l'histoire, juges suprêmes en Démocratie… ; En tout cas, partout dans le monde, la Justice a l'autorité et les pouvoirs d'entendre, inculper et condamner qui elle veut (pourvu que ça ne vous touche pas ?) : '' Nul n'est au-dessus de la Loi''. ‘’Nul non plus,  n'est à l'abri'' du jugement du temps, de l'histoire et de Dieu. Même ceux qui, chaque fois qu'ils sont investis de pouvoirs étendus, se considèrent comme '' surhomme’’, capable de défier la conscience du monde, les temps, les lois de la République. Voulez-vous connaître l'homme guinéen ? Cédez-lui votre place ou paraissez faible et vulnérable devant lui !! En Guinée où l'opinion très crédule, tire des conclusions trop hâtives, ne fait pas surtout la distinction entre témoins, inculpés, accusés, coupables... , n'est-ce pas ajouter à la confusion et à la suspicion d'avancer des noms de témoins ou d'annoncer le travail à faire par l'équipe des magistrats ? (Vous condamnez pourtant Alpha Condé, ainsi que tout autre patriote susceptible d’entraver vos projets insurrectionnistes). 

Que fait-on du secret de l’instruction, de l'indépendance des juges, de la présomption d'innocence ? Le Général Sékouba Konaté n’a rien à se reprocher, parce qu’il était absent de Conakry pendant l'expédition meurtrière (Il se trouvait peut-être sur la face cachée de la lune où les communications ne passaient pas à cause de nos réseaux ?Dadis quant à lui, se trouvait peut-être au stade ?)… ;  Le général Konaté croit aux magistrats qui n'obéissent qu'à la loi et ne tiennent compte que des faits (tant mieux alors, puisque le CSM existe justement depuis peu, par la volonté du Professeur et par l’action de celui que vous semblez vouer aux gémonies).

Malheureusement, au bord des rivières du Sud, le vainqueur des élections est connu avant le vote des électeurs, la sentence des juges est annoncée avant qu'ils ne se réunissent et délibèrent au regard de la loi et selon leur intime conviction. Où est la Démocratie, camarade Alpha ? Où est la Justice Me Sackho ? Le peuple vous le demande et l'histoire vous jugera. (Seriez-vous aux abois ? Vous qui n’êtes sevré de ce pouvoir que depuis très peu) »  Tibou Kamara.

 

Le mensonge est stratégique en Guinée et ce ne sont pas des comploteurs (Tibou Kamara, Aboubacar Sylla, Baidi…), qui me démentiraient … ! Les deux derniers,  ‘’agressés’’ en compagnies galantes par des pseudos bandits, avaient carrément tenté de se  faire passer pour des victimes d’une dictature  imaginaire !

Au passage, nos apprentis sorciers, négationnistes et éternels activistes, qui s’en sont pris dernièrement au Canard enchainé, à JA,  et même au journal français Le Monde, tardent cependant à accabler Jean Pierre Bat qui nous révèle le réseau Foccart de la FrançAfrique, dont Houphouët était la principale tête de pont, assisté en cela par quelques chefs d’Etat du continent.

TOUT FINIT PAR ARRIVER car, certaines affaires de déstabilisations du début de notre Indépendance, bénéficient  d’un éclairage nouveau grâce à ces archives Foccart :  « Après le "Non" au référendum de 1958, on découvre par exemple un courrier de Mamadou Dia (vice-président de la Fédération du Mali), adressé au général de Gaulle. Ce dernier note, à la main : "Lettre à moi remise par le colonel Fall le 20 mai 1960. À me faire répondre : "Premièrement, vous avez bien fait de m'écrire. Deuxièmement, je transmets la lettre au ministre compétent pour qu'il fasse le nécessaire. Troisièmement, si vous passez par Paris, je vous verrai très volontiers.""

De quoi s'agit-il ? Dans sa lettre, Mamadou Dia dénonce les opérations de déstabilisation menées contre le pouvoir guinéen à partir du territoire sénégalais. Il se montre très précis, décrivant comment, dans la région de Kédougou, des agents du SDECE, qu'il désigne nommément, forment et équipent des Peuls du Fouta-Djalon qui entendent lutter contre le régime de Sékou Touré. Dans un courrier ultérieur, daté de juin 1960, Mamadou Dia, qui cache mal son exaspération, réitère ses récriminations et donne nombre de détails sur les officiers du Sdecechargés de l'affaire. De Gaulle annote ainsi la lettre : "Communiquer à Foyer [le secrétaire d'État chargé des relations avec la communauté]. Foccart, m'en parler." 

Honte donc aux menteurs politiques et sociaux, adeptes de confusionnisme machiavélique au ‘’service’’  de conquérants venus du fond des âges, et qui  feront toujours semblant de dialoguer, sachant que le véritable  dessein, prématurément  divulgué au grand public  il y a près d’un quart de siècle, préconise l’élimination des ¾ de nos populations…, selon un objectif  anachroniquement moyenâgeux clairement posé en terme de ‘’tour’’ par un leader, quelques années seulement après le pogrom contre l’ethnie malinké.    

Ecoutez certaines radios FM de la place ; Allez sur les réseaux sociaux et visitez certains sites internet, pour comprendre comment y sont exacerbées les haines ethniques entre guinéens. Et votre moue dubitative se transformera forcément en rictus lorsque vous prendrez toute la mesure de l’obsession maladive des partisans  de :     

-          Astérix (CDD), qui se trouverait en Europe en ce moment, pour circonvenir l’UE et l’engager contre Alpha Condé (héritier de Jules César) ;

-           Obélix (Bah Oury l’intrépide), Tibou Kamara (Idéfix),  

-          avec tous les autres sociétaires ou sympathisants de Pöttal,  comme : 

-          Sadio Barry (Panoramix) ;  Monènembo (homéopatix) ; Ben machin (anachroniquement barde ou druide) ; Bokoum (assurancetourix), Doré (agecanonix), etc., qui se croient tous encore  en l’an cinquante avant  Jésus Christ, et qui engagent plus que jamais leurs partisans fanatisés, contre les légions romaines (ces barbares de malinkés protégés par les donzos d’Alpha Condé (héritier de Jules César), pour la conquête de la grande Gaule (la Guinée), à partir d’une de ses provinces où ces irréductibles envahisseurs, ont fini par se faire assiéger en plein XXIème siècle par des barbares qui ont encore osé célébrer le 17 Juillet, l’Aïd El Fiitr, en même temps que tous les pays de la Planète, alors que leur secte  d’islamistes radicaux avait imposé  un jour supplémentaire de jeûne… ; Et c’est ce particularisme qui constitue principalement la potion magique pour ces irréductibles mythomanes.  

 

Dimanche 19 Juillet 2015.

Cissé Oumar de Bma

essikleduc@yahoo.fr