Coup de Gueule quand même ! à ceux qui se lassent ou qui s’agacent : PARDON ! 

Par Aly Bocar Cissé (Page Spéciale) 

I-       PETITE INTRODUCTION :

A-           A Soixante-dix ans (et je les ai), on est encore jeune de nos jours. J’en remercie Dieu Qui, en plus, maintient même toujours ma vieille Mère, mobile sans aucune canne, et lucide ! Mais il ne faut pas se leurrer : je suis bien entré dans le ‘’troisième âge’’. Je n’ai donc plus ‘’bon œil bon pied’’ ; j’en suis conscient et, comme d’autres seraient tentés de le faire, moi j’évite tout défi de nature marathonienne.

J’ai cependant bien encore ‘’bonne oreille et bon esprit’’. A ceux qui me reprochent par exemple un usage excessif de phrases et d’expressions en lettres capitales, à ceux-ci, je dis : mea culpa, et je n’en ferai plus, promis, juré. Sauf au niveau des Grands Titres. J’utiliserai toutefois le caractère gras pour certaines affirmations ou remarques fortes.

B-Jamais avares de ‘’piques’’ entre nous, d’autres me reprochent de ne plus dire et redire que les mêmes ‘’histoires’’, au point que, selon ceux-là, mes lecteurs les plus ‘’favorables’’ commenceraient à se lasser.

1-Premièrement, je suis un Musulman, et depuis mon enfance, je répète dix-sept (17) fois la Fâtiha au cours de mes cinq (05) prières canoniques chaque jour, et je prie Dieu de m’y renforcer jusqu’au dernier de mes jours sur terre (âmîne !). Parce que c’est le texte de Vérité Immuable dont la répétition n’agace que les ‘’Ennemis’’, vains, ô combien, de l’Islam, la Religion de Dieu ! La Répétition de la Vérité ne nuit pas.

2-Deuxièmement, je suis un Enseignant, de formation et d’exercice. Et puis, je suis sur le Virtuel, qui n’a pas de frontière ! Et pendant que nos lecteurs critiques de ‘’l’espace anti-AST’’, ici et là, fulminent ou éprouvent de la ‘’nausée’’ contre les Faits Réels et Vécus de notre Histoire : en même temps, de Kissidougou, de Bamako, d’Ottawa ou de Londres, des Amoureux de la Vérité Historique de la Guinée, Pionnière du Démantèlement des Iniques Réseaux Coloniaux d’Afrique, s’exaltent, m’appellent, et fixent ce que je ‘’radote’’ là-dessus, pour la Postérité. Pour quand la Haine cèdera à la Raison.

Oh ! Oui : moi je choisis de Répéter Mille fois la Même Vérité, et de Refuser de Mentir Une Seule Fois. Surtout que les Sources de la Vérité sont toujours fiables, et toujours inaccessibles à la souillure. A toute souillure.

C- N’est-il pas ‘’Insolite’’, franchement, que des individus ternes puissent prendre notre Histoire en otage pour la travestir, avec le soutien déterminé de notre ancienne puissance coloniale, qui est unique en son genre, particulièrement en matière de méchanceté absolue et de mépris pour nous, pour nos valeurs propres et pour notre Souveraineté ? Au point de vouloir réduire coûte que coûte la Haute, la très Haute Dimension d’AST au sordide cliché d’un ‘’Dictateur Tyrannique, un Cannibale Buveur de Sang Humain’’, qui aurait en plus plongé son pays dans un ‘’Isolement total’’ pendant un grand quart de siècle : ça, c’est pas curieux, ça ? 

N’est-il pas insolite qu’en face de ça, les Elites Intellectuelles et Politiques d’Afrique (Noire tout particulièrement), ne fassent pas les ‘’Tirs de Barrage’’, que le Vécu de la Guinée du ‘’PDG-AST’’, intra et extra-muros, pour l’Afrique et dans le Monde, requiert d’elles ?  

On laisse triompher le Mensonge et la Falsification de l’Histoire  Palpitante de la Souveraineté, de la Dignité et de la Crédibilité de l’Afrique, en se Distrayant d’Expédients ‘’Occidentalo-imbécillisateurs’’ de nos Peuples et nations, qui en explosent de partout. Pour nous faire exploiter et pressurer comme jamais jusqu’à maintenant ! Quelle couardise peut-elle expliquer ce Recul Surréaliste de la Personnalité Africaine, dont le Modèle a été, on ne peut mieux, incarné par AST ? C’est Bizarre. Et Epoustouflant. 

II-    ET, PARDON, JE VAIS Quand-même REDIRE CERTAINS FAITS ! COMME : 

1. Le Discours Historique d’AST, le 25 Août 1958, devant De Gaulle : jamais étudié dans nos Ecoles ;

2. Notre ‘’Non’’- Libérateur du 28 Septembre 1958 : une Date qu’on veut souiller maintenant à coups de Pubs démoniaques sur RFI, BBC, la Voix de l’Amérique, etc., etc., par Amnesty International et Human Right Wach entre autres, en liaison avec la CPI, au service de ‘’l’Occident’’ ;

3. Le Soutien Inégalé de la Guinée d’AST à tous les Mouvements de Libération d’Afrique ;

4. Le Rôle, Inégalé lui-aussi, de la Guinée d’AST, dans la Création et le Fonctionnement de l’OUA, et des Organisations Panafricaines des Femmes, des Jeunes et des Travailleurs ;

5. Je lisais dernièrement la Rubrique ‘’Rétrospectives des Evènements Africains ‘’de l’Année 1968, aux pages 3 et 4 du quotidien HOROYA, en son numéro 1631 des Dimanche 5 et Lundi 6 Janvier 1969. Je reporte :

5.1    Le 6 Janvier (1968) : ‘’le Comité de coordination de l’OUA se réunit à Conakry en vue de délibérer sur le problème de (la) libération de l’Afrique’’ ;

5.2    Le 9 Février (1968) : Fin des travaux inter-ministériels du Comité des Etats Riverains du Fleuve Sénégal… sur les problèmes financiers et administratifs du Comité Inter-Etats.

5.3    Le 24 Mars (1968) : création à Labé de l’OERS = Guinée-Mali-Mauritanie-Sénégal. (Maintenant, c’est l’OMVS).

5.4    Le 18 Avril (1968) : Conférence ministérielle des 14 Etats de l’Ouest Africain au Libéria. (Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Dahomey, Haute Volta, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Léone, Togo. (La Guinée Bissao et le Cap Vert n’étaient pas encore libérés).

Le Sommet des Chefs d’Etat de ces 14 pays, s’était tenu immédiatement après, le 23 Avril, toujours à Monrovia. Le Président AST avait déclaré alors, citation : ‘’…il s’agit pour l’ouest africain de créer un groupe régional à partir de cette conférence’’. Et c’est là que naquit, en Avril 1968, le Groupe Régional de l’Afrique de l’Ouest, le GRAO qui, huit ans plus tard, est devenu la CEDEAO, en 1975.

Voilà quelles étaient les Préoccupations d’AST, qui avait successivement impulsé d’autres Dynamiques du même genre : l’OMVG autour du Fleuve Gambie ; la Mano River Union (MRU) autour du Fleuve Mano ; l’Autorité du Bassin du Niger (l’ABN), pour laquelle il avait fait construire neuf (09) Résidences Présidentielles et un Centre de Conférence à Faranah, à la Source même du plus grand Fleuve d’Afrique Occidentale.

Pendant des années, le Système ‘’Franco-Conté’’, dans son élan ‘’nihilisateur’’ du Régime et de toutes les Réalités ‘’PDG-AST’’, avait cessé de contribuer à toutes ces Organisations. Dans l’espoir qu’elles crèvent, tout comme ce Système Maudit a réussi à faire crever nos Usines et nos Entreprises dont certains ne veulent même plus qu’on parle.  

6. Je vais réagir aussi à certaines répliques et réactions d’une mauvaise foi totalement et éloquemment caractéristique de l’Impasse où notre Société se trouve bloquée maintenant, et dont elle ne sera délivrée que soit par un Retour à la Raison et à l’Objectivité, soit par une Explosion qui est activement recherchée, et de façon flagrante, par des factions entières de Malhonnêtes Intellectuels, ‘’Guinéens’’ et Etrangers. Sous les auspices d’une Françafrique à reviviscence perpétuelle : qui ne boude jamais le plaisir qu’elle tire de la facilité avec laquelle le Nègre peut être crétinisé. Ecoutez bien :

6.1. Parlé-je des Prémisses Réelles et Vécues du Génocide Anti ‘’Malinkés’’ de 1985 et 1991, dont le ‘’Coup Fourré’’ de Diarra Traoré constitua une Séquence Majeure ? Aussitôt, quelqu’un me dit, textuellement : ‘’Oui ! Diarra a fait un Coup d’Etat. Il a voulu tuer CONTE et celui-ci a bien fait de l’Eliminer’’ !

a) Je rappelle que la cassette audio de la ‘’Destitution’’ de Lansana Conté a été diffusée à la Radio à 22 heures, pendant que la Télé passait tranquillement un film, et que, semble-t-il, Diarra dinait chez lui. Celui qui a lu les Communiqués 1 et 2 de ce programme radiophonique est encore là !

b) Lansana Conté était à Lomé alors, et je me demande comment Diarra avait voulu le tuer. Il est dommage que nos journalistes ne relèvent jamais ce genre d’incongruités. Et puis, moi j’ai parlé d’un Génocide Avéré, dont Personne ne compte le nombre de Victimes !

6.2. Par contre, l’Indépendance et la Souveraineté de la ‘’Guinée du PDG-AST’’, subissent-elles des Dizaines de Tentatives de déstabilisations, de Complots, d’Agressions Physiques et d’Invasions Armées (j’en ai récemment évoqué Dix !) ? Les Acteurs de ces Crimes, dans le cadre d’un Régime d’Impunité Zéro (00), sont-ils interpellés, jugés et châtiés à la mesure de leurs Crimes ? NON ! Se dépêchent de crier ceux qui voulaient que nous eussions voté ‘’OUI’’ le 28 Septembre 1958 ! Pour eux ces Traîtres-là sont les VICTIMES d’un ‘’Buveur de sang’’ ! Attention, il faut savoir qu’au chapitre de la Mort, qui est strictement personnelle, chacun se rappellera TOUT.

6.3. Toute l’agitation, tout le tintamarre, toute la bourrasque franco-guinéo-terroriste de tout ce ‘’Complot Perpétuel’’ n’ont-ils pas même réussi à troubler la Sérénité d’AST, qui a construit des Usines, des Ecoles et des Universités ; qui a donné au Pays tous les Moyens Matériels et Humains d’un Développement Rural sans discrimination ; qui a campé la Guinée en Afrique et dans le Monde de façon à faire envie aux Méchants, et à inspirer les Bons ; qui était au volant de sa voiture et à pied pendant toute sa vie au milieu de son Peuple ; qui a joui du Respect et de la Considération, jamais démenties, Partout dans le Monde, et même en France ; qui a eu la plus belle mort et les plus grandes Funérailles Spontanées du XXe siècle ?

Ceux qui, dans une Anarchie Indescriptible et au nom d’une Démocratie ‘’plus FAUSSE tu meurs’’, ont enfoncé la GUINEE dans un Cul-de-sac annonciateur de Tragédies, aggravent chaque jour davantage le sort déjà pourri de notre Pays, en tentant de souiller de leurs Mensonges et des déjections sanieuses de leur Haine, la Vie et les Œuvres d’AST, le Meilleur d’entre Nous Tous pour longtemps encore ! DEMOCRATIE, ça ? On trompe qui : les Français peut-être ?

6.4. Pour enfoncer le clou de cette bêtise unique dans l’Histoire des Peuples, on me dit de regarder comment : ‘’pas une Rue, pas un Monument, pas une Place’’ ne sont baptisés nulle part au Monde au nom d’AST ! ‘’Sauf’’, dit-on ‘’Sékhoutoureya’’ qui n’attend que l’occasion d’être ‘’débaptisé’’.

Bon, moi je n’ai pas fouillé le Monde, pour être en mesure de trancher là-dessus. Mais, si c’est le cas, je me demande d’où vient le modèle de ce supposé Manque de Considération, Post-Mortem, de celui qui a fait rentrer notre Pays dans le concert des Nations du Monde, et dans la Vraie Démocratie. Parce qu’il est faux de soutenir qu’une Colonie, un Pays, un Peuple sous Domination puissent être qualifiés de ‘’démocratiques’’. On utilise aujourd’hui des mots à la place d’autres : comme nos actuels ‘’Multipartismes’’ (en Réalité des ‘’Multi-Ethnismes’’, ou ‘’Culturels’’, ou ‘’Confessionnels’’, etc.), que nous nous leurrons nous-mêmes en les appelant ‘’Démocraties’’. Sous les applaudissements de nos Immuables Dominateurs-Exploiteurs, face auxquels nous n’avons plus que MUGABE. C'est-à-dire une Relique. 

Je ne suis pas un défaitiste. Mais, pour le moment, c’est le NAUFRAGE pour l’Afrique. Et notre Pays est maintenant le MODELE de cette Plongée, après avoir été celui de notre RESPONSABILITE. Puisque nous sommes toujours le Modèle de Tout : regardez l’Ebola ! 

III-  Et JE Conclus Sur ce Clou de La Bêtise Tenez : 

Du jour qu’il a accédé au pouvoir et jusqu’à sa mort, en véritable et incontestable géant de l’histoire qu’il fut, Ahmed Sékou Touré a recherché, identifié et honoré, dans notre pays et pour l’Histoire, tous ceux et toutes celles qui ont œuvré partout au Monde à la grandeur et à la dignité de l’Homme.

Nous avons appris ainsi quant à nous, et nous avons enseigné ensuite, l’histoire et les hauts faits de : 

1-Zébéla Togba, Koko Tolno, Kissi-Kaba Keïta, Djankén-Wâli, Koukou Tamba, Alpha Yaya Diallo, Bokar Biro Barry, Dinah Sâlifou, Samory Touré, Ba Bemba, Biton Koulibaly, Lat-Dior Diop, Albouri N’Diaye, Béhanzin, Sékou Oumar Tall, Cheick Amadou Bamba, Chaka Zulu, le Walyou de Gomba, etc. Rien que pour les résistants à la pénétration et à la domination coloniales ;

2-M’Balia Camara, Patrice Lumumba, Félix Moumié, Julius Nyéréré (qui a tout de même donné le nom d’AST à un de ses enfants, comme Monsieur Jean Lefèbvre), Amilcar Cabral, N’Krumah, Marien Ngouabi, Eduardo Mondlane, Mandéla, Gamal Abdel Nasser, Haïlé Sélassié, Oumar Dramé, Falaye Traoré, Makia Touré, Ouezzin Koulibaly, Mamadou Konaté, Mamadou Boiro, etc., pour les Combattants et Martyrs de la liberté africaine ;

3-Ernesto Che Guevara, Mao Tsé Tung, Vladimir Illich Lénine, Fidel Castro Ruz, Ho Chi Min, Josip Broz Tito, Mahatma Gandhi, Martin Luther King, etc ; pour les personnalités internationales les plus marquantes du Combat des Peuples pour leur Liberté et leur Dignité.

4-Nos ancêtres les plus grands ne furent pas ignorés dans cette Reconnaissance, dans cette Célébration, et cette Consécration Historique, par le Président Ahmed Sékou Touré. Ainsi, notre Peuple et nos enfants, ont tous appris à connaitre les Kâya Maghan Cissé, Naré Maghan Konfatta et son illustre fils Soundiata ; Mansa Moussa ; Sosso Soumaoro ; Sonny Ali Ber ; ou Mamadou Touré dit l’Askia.

La grande vingtaine des Promotions successives de nos Universités ont porté leurs Noms, et leurs Lauréats en sont encore Fiers.  

Notre AST a ‘’grandi’’ tous ces gens : nos Rues, nos Ecoles, nos Quartiers, nos Garnisons Militaires et bien d’autres Symboles de notre pays, ont porté, ou plutôt avaient porté les noms de toutes ces Célébrités. Des dizaines de pièces de théâtre populaires, des chansons, des danses et ballets populaires les ont célébrés de 1955 à 1984. 

Ahmed Sékou Touré l’avait fait parce qu’il était, parce qu’il est Grand lui-même : parce que c’est seulement quand on est Grand soi-même qu’on reconnaît et qu’on respecte un autre Grand. Et il serait totalement erroné de considérer que c’est l’accession au pouvoir qui fait la grandeur.

Après sa mort, on a fait oublier tous ces Monuments de l’Humanité à nos enfants !

Et maintenant, voyez comment des contingents entiers de complexés tout petits : politiciens, journalistes, et autres racistes suant la haine, soutenus tous par une France inhumaine, cynique et incurablement  malade de son mépris pour le Nègre, et de sa haine pour Sékou Touré, s’attaquent aveuglément et de façon littéralement démente, à la personnalité d’un des plus Géants, des plus Authentiques et des plus Dignes Représentants de la Société Noire de tous les temps. 

Il y a même maintenant un Ambassadeur de France qui a embauché, nommément, des ‘’Historiens à la pige’’ de son choix, pour rédiger une ‘’Chronique’’ de la Société Guinéenne, avec des ‘’termes de référence’’ qu’il ne manquera sans doute pas de leur dicter. Il l’a dit dans un discours officiel le 14 Juillet 2014, ici-même, chez nous à Conakry !

Ainsi avaient fait les Philistins contre Samson, lorsque Dieu voulait éprouver ce dernier. Ainsi feraient aussi des piranhas, ces petits poissons carnivores et voraces, auxquels d’obscures forces du mal auraient livré le corps sans vie d’un grand cétacé, dans les eaux sauvages de l’Amazone. 

Ainsi va donc la vie : un ‘’nain’’ ne reconnaîtra jamais sa ‘’nanité’’, ni la vanité de sa ridicule entreprise nihiliste contre quelqu’un que Dieu a fait Grand de façon définitive.

Ouvrez nos Radios locales, ou allez sur les Médias les plus grands du Monde, c’est LUI qui hante toujours tous les FAUSSAIRES de notre Histoire : aussi bien ceux qui donnent libre cours à leur HAINE, que ceux qui s’évertuent à nier, à ignorer, ou à attribuer ses Mérites à des Héros de leurs PHANTASMES. 

 A la prochaine donc, INCH’ALLAH.

Soub’hânallâhi Wabihamdihi, astakh’firoullâhi Wa atoûbou ilaïhi

Wa sallallâhou alâ Seydinâ Mouhammadin, Wa alâ âlihî, Wa Sahabihî

Wa Sallim.  

Conakry, le 12 Novembre 2014

Aly Bocar Cissé Professeur et Administrateur Civil à  la Retraite

Tél : 664-33-37-70/622-27-88-89/657-38-53-89

Email : cissedebma@yahoo.fr