Legocentrisme terroriste de pseudos démocrates Occidentaux stratèges incohérents d’un Changement hypothétique de Civilisation sur la Planète.

Par O. Cissé de Bma, le 22/02/2014

INTRODUCTION

Quelques pays précurseurs africains, au nombre desquels le Puissant Nigéria de Goodluck Jonathan, tentent de secouer les consciences (démissionnaires ou assoupies), en promulguant des lois contre l’homosexualité envahissante.

Le phénomène gagne du terrain à une vitesse ‘’folle’’ puisque le 17 Février 2014, les guinéens ont appris par voie de presse, l’existence d’une association homosexuelle à Conakry !!

Existait-il auparavant, dans ce pays, une association d’hétérosexuels ? Si c’est NON alors il y’a provocations et instrumentalisation car, TOUT LE MONDE sait que  les ‘’pseudos démocraties’’ à géométries occidentales variables,  exercent des  chantages,  et menacent publiquement nos dirigeants africains,  qui persistent à rejeter l’homosexualité  encouragée,  et soutenue par certaines ONG comme Amnesty International, au  prétexte de défendre les droits de l’HOMME !

‘’Nos aspirations à la paix sociale et à la sécurité’’,  ainsi que les aides aux développements, sont donc désormais assujetties à la célérité des chefs d’Etats du Continent,  à capituler sous les boutoirs des lobbyistes de la cause homosexuelle dont la machinerie  parfaitement synchrone,  s’attaque effectivement aux pays et aux fondamentaux anthropologiques de notre civilisation, afin de forcer la complète rééducation de nos comportements ...,l’idéologie étant celle du ‘’GENDER’’ (genre en français), qui a vocation à passer en force dans le réel, en déstabilisant notre hétérosexualité ‘’obligatoire’’ et le ‘’PHALLOGOCENTRISME’’, dans le but de disqualifier notre organisation sociale classique, qui ne convient ni aux féministes, ni aux gens de Gauche, tous ‘’alliés’’ au lobby gay qui veut nousimposer LES modèles homosexuels ou transsexuels.

Le démon corrupteur des âmes (tapi dans les ténèbres), est forcément à l’œuvre. Prions donc dans nos chaumières où naguère, l’on s’occupait du goitre dès le début, sans lui laisser le temps de faire le tour complet du cou’’ ; Autrement dit, la chèvre qui cherche pitance dans le village, sait parfaitement qu’il faut éviter les cases de ceux qui ont beaucoup de maïs, mais qui ont en charge le ravitaillement de la population en viande.

Au rythme où vont les choses, très bientôt, l’écrasante majorité ne pourra même plus revendiquer son hétérosexualité comme c’est déjà le cas en France où les journalistes complices, vous coupent la parole, et tentent de vous terroriser et de vous  ‘’déchiqueter’’ en direct (sur les télés et radios), comme des pitbulls de ‘’la cause’’ et lorsqu’un objecteur est absent, ils en font (pêle-mêle),  un  RINGARD, un raciste, un néo-nazi, un antisémite etc....,  sous les applaudissements nourris d’un public ‘’sélectionné’’ (bruyant et conditionné), qui ne comprendrait rien, si par extraordinaire il pouvait entendre les discours.

Au moment du vote de la loi pour le mariage gay, c’était pareil à  l’Assemblée où la majorité  de Gauche, s’était imposée au nom du gouvernement, sans débats ni dialogue, à fortiori un référendum d’initiative populaire à la Suisse. Avec  insolence et suffisance,  les porte-parole Najat, Taubira et autres, insinuaient en vrac, systématiquement,  que leurs opposants sont des blancs, d’extrême droite, homophobes, catholiques ou antisémites etc. ; On se fout totalement de l’avis des noirs auxquels ils ont réussi à rendre sympathique le russe Poutine, qu’on voudrait déposséder de son Ukraine sournoisement invitée à adhérer à l’Europe (pour y grossir les rangs des chômeurs, et le reste), en attendant d’y annexer turcs, syriens, et peut être chinois et japonais, en l’absence  des américains, qui auront choisi auparavant de s’exiler sur  la face cachée de la lune.  

Partie A

Grand Merci au Pr. A Doré, et à Laure K., pour leurs commentaires très éclairants en réactions à mon texte du 4 Janvier 2013 (publié à l’époque sur plusieurs sites), rediffusé le 17 Février 2014  par Gbassikolo.com ; Leurs points de vue m’ont beaucoup appris.

Commentaires  

+3#2 Ansoumane Doré 17-02-2014 22:45

Mon cher Oumar quand tu cites Hannah Arendt qui a particulièrement développé le thème du totalitarisme et de la modernité, j'ai pensé que tu allais raccorder clairement ce thème avec un problème comme le mariage pour tous. C'est par une forme de totalitarisme véhiculé par une pensée unique que ce mariage a été imposé par une loi en France et qui était loin d'entraîner la majorité de la population. L'essentiel est que tu indiques ici ton désaccord.Comme toi je pense que des gouvernants en manque d'idées se lancent dans n'importe quoi, quitte à détruire la société qu'ils ont en charge. Je suis donc parfaitement d'accord avec toi. Il faut seulement souhaiter que l'Afrique ne tombe pas par mimétisme dans des réformes de société la conduisant à ces types de lois qui commencent à se répandre en Europe.

+1#5 Laure K. 19-02-2014 18:34

Pardonnez-moi, Cissé Oumar de BMA, mais je ne sais pas pourquoi vous ne dites pas des choses simples...simplement ! "Le projet gouvernemental français s’attaquera donc à un des fondamentaux anthropologiques les plus décisifs"... au lieu de dire, simplement, que ce projet s'attaque à l'un des fondements de toute société. 
L'homosexualité est contre-nature ; à part quelques espèces végétales et organismes cellulaires qui (je crois) s'autoreproduisent, tout organisme vivant se r eproduit par l'union bisexuée. Des sociétés diverses dans le temps et l'espace [de la Grèce antique à l'Asie (en Afghanistan notamment sous couvert de "traditions"), et même en Afrique] ont manifesté des degrés variables d'acceptation et de tolérance vis-à-vis de l'homosexualité. Mais ce qui rend ce projet profondément choquant, c'est de vouloir consacrer, (le mot est important), institutionnaliser ce phénomène en légalisant, en plus, l'adoption et la gestation d'enfants par ces couples. Ceci est intolérable. 
Je suis d'accord qu'il y a une dérive en Occident, mais on ne peut pas, à mon avis, y voir un "complot" de l'Occident "en réponse à la surpopulation et à l'abondance" ! Il y a une dérive idéologique, une perte des repères, sur laquelle Alain Finkielkraut, dans "L'identité malheureuse", ouvre une piste car il y signale les excès engendrés par la vénération de tout ce qui est différent, minoritaire, etc. C'est un peu la même dérive idéologique, à mon avis en tout cas, qui dévalorise aujourd'hui, dans le monde entier, le concept d'attachement à la nation, en la présentant comme un repli sur soi, un refus de l'Autre. Non, on peut aimer sa famille, son pays, sans détester les autres familles, les autres pays, sans détester l'Occident. Je suis tolérante vis-à-vis de l'homosexualité ; certains hétérosexuels font bien pire (je pense, par ex. aux pédophiles). Mais ce cas nous rappelle qu'à certains moments, aussi, il faut savoir dire "stop" !

 +3#6 Ansoumane Doré 20-02-2014 19:08

Laure K. donne par son commentaire un aperçu très éclairant de la question que Oumar a abordée ici. Comme elle, je crois qu'il n'y a pas de complot en Europe contre qui que ce soit. Ce qui peut être inquiétant, mais qui ne date pas d'aujourd'hui, c'est que des minorités se dressent par intermittence pour annoncer la PAROLE unique et incontournable qu'elles veulent imposer. Le problème n'est pas ici d'être contre la nature des gens (LGBT), mais de vouloir par la loi un égalitarisme de façade (hétéros-homos) que toute l'évolution de l'Humanité et même en grande partie du règne animal a démenti. Soit dit en passant, j'avoue que j'ai trouvé plus que consternant que des hommes aient pu trouver le qualificatif d'HETEROSEXUEL à appliquer à l'espèce humaine. Oumar a décidément raison de parler de la puissance des lobbyistes dans la société.

 0#7 Laure K. 20-02-2014 20:04

Effectivement, M. Doré, je n'y avais pas pensé en employant le mot, c'est consternant de voir appeler "hétérosexuelle" ce qui est normal, ce qui est la norme de tout temps. Le mot est probablement venu de cette volonté des gays de voir mettre sur le même plan d'égalité que la norme leur "préférence sexuelle". On efface ainsi, au plan conceptuel et de l'image, la normalité et par conséquent l'anormalité. Il n'est pas non plus anodin que ce phénomène d'auto-affichage ("coming out") des homos et les puissants lobbies qu'ils ont constitués soient nés aux USA, lieu par excellence de la célébration des minorités, du fait de l'histoire des USA. 

Partie B

Je tâcherai de simplifier mon langage ... ! Feu BSS me l’avait déjà demandé vers 2007 mais je lui avais rétorqué à l’époque, que je n’en savais pas assez pour y parvenir. Je concède (également) à Laure K, que j’y étais allé un peu fort, avec cette histoire « de nouvel artefact en réponse organique à la surpopulation ». Il n’empêche cependant, que ceux qui incriminent l’Occident sont de plus en plus nombreux à en trouver des motifs ... , comme, celui invoqué dans  le commentaire très explicite de Condé Cheick.

La théorie du genre existe bel et bien ; Elisabeth Badinter,  célèbre philosophe de Gauche (qui revient de loin, puisqu’elle préconisait vers 1995, de faire porter les grossesses dans le ventre des hommes),  l’avait confirmé  le 8 Février dernier, sur les ondes de la radio française europe 1.

Cette ‘’vilaine’’ théorie (qui est donc portée par la Gauche), vient de mettre la France sens dessus dessous, au point que le gouvernement avait pris d’assaut l’ensemble des médias (radios, télés, presse écrite), pour désamorcer la bombe sociale qui révélait au grand jour les manipulations et expérimentations dans des  centaines d’écoles de plusieurs académies, en vue de la généralisation à l’ensemble du système éducatif français dès la rentrée 2014-2015.

Les élus de cette même Gauche rivalisent à expérimenter les idées les plus folles à l’assemblée :

- le PACS, ne leur a pas suffi ; il fallait le mariage ;  

-  la banalisation de l’avortement d’un côté, et d’autre part la demande contradictoire de louer des ventres aux quatre coins de la planète, quand ce n’est pas l’ouverture de la PMA en laboratoires pour satisfaire des couples homosexuels,

- le harcèlement de familles désespérées pour faire euthanasier des malades ;

- la diffusion subtile (prosélytisme), dans les écoles, de la fumeuse théorie du ‘’GENRE’’ dont l’objectif est de remettre en cause l’identité et les choix sexuels d’enfants  innocents de maternelle et primaire  pour ‘’dénoncer’’ ce qui est désigné comme ‘’ scandale de l’hétérosexualité dominante’’, etc

L’Afrique noire (animiste, chrétienne, musulmane, etc. ), rejette en bloc la pratique homosexuelle culturellement inacceptable. Ceci, avec les changements survenus dans la vie des couples et des familles depuis près d’un demi siècle, doit nous amener  à jeter un autre éclairage, sur les sociétés Occidentales. Plusparticulièrement,  à la situation matrimoniale parfaitement réfléchie de l’actuel locataire de l’Elysée qui ne s’est jamais marié, parce qu’il se ‘’moque’’ de l’institution universellequi régit depuis des siècles nos règles de fonctionnement,  puisque le mariage ‘’classique’’ fournit le cadre social ‘’légal’’ au développement de la famille, pour la stabilité de la société.

Partie C

Cette situation ‘’matrimoniale’’ actuelle du Président français, n’a donc rien de commun :

-ni avec le problème Sarkozy ; -ni avec les aventures extraconjugales de tous ceux qui ont dirigé la France (rois,  ou responsables quelconques sous  les différentes républiques) ; -et encore moins avec les frasques trop classiques de super  DSK car en effet :

a)-Sarkozy avait été élu Président au moment même où il subissait une déstabilisante séparation suivie d’un  divorce ‘’rapide’’ après lequel il avait courageusement contracté (dans des délais raisonnables), un nouveau mariage, puisqu’il avait conscience que l’un des buts de l’institution est de fournir un cadre social et légal au développement de la FAMILLE, donc de la Nation...qu’il avait en charge, sachant que dès l’antiquité gréco-romaine, le mariage légitimait (déjà) le statut social  et au Moyen Âge, c’était devenu un sacrement contre les hérésies au même titre que le baptême et l’eucharistie.  

b)- DSK (économiste de renom, marié et riche), n’avait rien ‘’commis’’  d’inédit,  ni d’exceptionnel pour ceux qui ont connaissance de la petite et de la grande Histoire de l’Humanité !  Potentiel candidat à l’élection présidentielle, il n’aurait pas outragé l’Elysée, d’avantage que tous ceux qui y avaient abrité leurs‘’idylles’’ pendant l’exercice du pouvoir sous les différentes Républiques ; La palme revenant à Félix Faure,  qui avait carrément rendu l’âme dans les bras d’une maitresse, dans le fameux salon bleu du palais Présidentiel,  le 16 Février 1899.

c)- Plus près de nous, Giscard, Mitterrand, Chirac, sous la 5ème République,furent relativement plus discrets.

d)-  Hollande, à la différence de tous les autres, propose  de l’inédit ! Paridéologie, il refuse  les normes et les règles’’ ringardes’’ selon une Gauche dont le courant de pensée politique cultive des principes  ‘’révolutionnaires’’ et à la lumière des bouleversements actuels, on pourrait même  se poser des questions sur leur probable origine  extraterrestre inconnue,  puisqu’il semblerait que les hommes soient venus de Mars et les femmes de Vénus.

En jetant un regard sur les trois dernières décennies écoulées, on voit bien que certaines  polémiques avaient démarré sous Mitterrand vers  1984, par une bataille pour la féminisation des titres,  décrétée par les députés de Gauche comme  Yvette Roudy (chargée à l’époque des droits de la femme),  Benoîte Groult, présidente d’une commission pour la féminisation des noms, ... etc.

L’Académie Française qui fixait depuis le 17 ème  siècle les règles d’usage de la langue française, s’était vue contester ses prérogatives par les élus de l’époque, qui avaient politisé le langage par des modifications absurdes. Les circulaires Fabius (1986), Jospin (1998), ont prôné le féminin pour les noms de métier, fonction, grade ou titreen total désaccord avec l’Académie qui avait avancé le motif que la ‘’fonction’’ ne devait pas être identifiée à la personne qui l’occupe (le maire - la maire, ..., la mère, la mer etc.  et bonzoure lai  konfisiom de la sanse et dé laurtograff).

Ils ont imposé aux usagers un vocabulaire qu’ils ne souhaitent toujours pas employer,  d’autant plus qu’en français, la fonction prime sur le genre et qu’il n’ y a pas de troisième genre (neutre) ! Résultats : non seulement la féminisation ne fait pas reculer le machisme,  mais le danger de  destruction du langage commun, augmente lorsque  plusieurs orthographes et grammaires commencent à circuler.

Depuis quelques mois, la ‘’novlangue socialiste’’ recommande de substituer des expressions nouvelles,  à celles en usage depuis toujours ; Ainsi, il faut dire désormais :

« égalité femmes-hommes », et non égalité hommes-femmes, pour respecter l’ordre alphabétique;

- dire « la première école », ou « petite école » et non l’école maternelle, pour neutraliser d’une certaine manière la charge affective maternante du mot ‘’maternelle’’ ;

- dire « Faire France », au lieu de ‘’Travailler pour la France’’ pour reconnaitre la richesse des identités multiples ;

- « Faire de l’en commun » à la place de ‘’Bâtir une société harmonieuse’’ ;

- « Produire des possibles », et non ‘’se lancer dans des projets’’ ;

-  « les dynamiques plurielles de la société », au lieu de ‘’ La France évolue’’ ;

- Confronté à « l’infertilité sociale », au lieu de ‘’couple homo incapable de procréer’’ ; etc. (Source : Doc de plus de quarante pages, édité en  Novembre 2013 par la Primature dont le titre  est : « Refonder la politique d’intégration »).

Ces  éléments de langage incohérents, s’ajoutent à tout le reste, pour décourager et dégouter  les francophones qui risquent de se tourner vers l’anglais, ou d’autres langues plus stables, en attendant le nécessaire aménagement de nos langues locales.

De plus, sur les  plans  civique et moral, des élus de gauche (dont certains siègent au parlement européen, quand ils ne cumulent pas des mairies où ils célébraient déjà des mariages homos avant l’heure), incitaient ouvertement à banaliser les drogues, relativiser le tourisme sexuel et même la pédophilie, etc ;

NOUS NE VOULONS RIEN IMPORTER CHEZ NOUS DE TOUTES CES TARES. Et dire que nous avons laissé ridiculiser et saboter  notre bonne vieille polygamie naguère très régulatrice ! L’excision est à bannir mais pas tout le reste.

Conclusion

Nulle institution ou autorité (sur toute la Planète), ne devrait jamais céder aux absurdités ; Nous ne devons ni manquer de courage, ni garder un silence ridiculement ambigüe, équivalent à une caution implicite car, on encourrait la colère divine, et l’ostracisme des populations pour l’éternité.

Le rôle des élus et des ‘’élites’’ en général, sous toutes les latitudes (la mondialisation n’étant pas sélective), consiste aussi à protéger les populations contre les dépravations des mœurs qui engendrent toutes les formes de trafics criminels. Les adultes de toutes  tendances, doivent éviter les provocations en restant discrets et pudiques sur la vie intime, afin de préserver la paix sociale.

Il faut éviter de se comporter comme cet animal domestique, qui fait n’importe quoi, n’importe où, par absence de CONSCIENCE propre à l’humain.

Les mœurs en cause sont aussi vieilles que l’humanité maissi certaines sociétésdétournaient le regard tant qu’on  n’en faisait  ni étalage publique, ni propagande préjudiciable aux  plus fragiles, en Afrique par contre, elles constituent un tabou absolu, unanimement ‘’rejetées’’ par toutes les cultures et traditions noires.

Il n’est même pas permis, à aucun hétérosexuel, y compris le plus pervers, de s’abaisser volontairement à divulguer des pratiques de  sa vie privée... !  Alors pour quelles raisons impérieuses, des marginaux très minoritaires (moins de 2% de la population mondiale) voudraient-ils se montrer subitement au grand jour ?  

Si on laisse faire, alors ce sera la fin de notre civilisation qui basculerait dans l’innommable.

Paris, le 22 Février 2014

Cissé Oumar de Bma 

essikleduc@yahoo.fr