Par Oumar Cissé de Bma / le 12/06/2013 / 14h30

 

Je viens de lire les mensonges du jour, contre la Guinée, publiés par Amnesty International et l’ACAT .

 L’autre information du jour étantcette annonce de fermeture inopinée par le gouvernement grec, des trois chaînes publiques de télé du pays pour motifs économiques (dit-on) !  Et hier, les médias de la planète étaient remplis de commentaires  (hypocrites, puisque Polichinelle se tordrait de rires), sur le contrôle ‘’secret’’ exercé par les Etats Unis, (et tous les pays, grands ou petits) sur tout ce qui se dit ou s’écrit, même au-delà de la lune.

 En clair, les communications téléphoniques nationales ou internationales, les blogs et les mails…, face-truc, twitter-machin, …etc. !  RIEN  n’échappe, depuis toujours, aux armadas technologiques (d’écoutes et de surveillances), installées aux quatre coins du globe, pour l’espionnage économique et tout  le reste.

Nous savons que plusieurs pays (démocratiques ou pas), interdisent,  ou ferment des sites ‘’dangereux’’ ; dissolvent également des associations de ‘’marginaux’’  ou d’extrémistes etc.

Dans le cas de la Guinée, des radios FM locales, et des sites (manipulés depuis l’Occident), déversent journellement contre le pays et ses dirigeants légitimes, des horreurs dignes des médias ‘’Mille Collines’’, sans aucune réaction officielle,  y compris lorsque ces activistes lèvent publiquement des fonds  et appellent au JIHAD contre le pays.  

Pourquoi rien n’est tenté, pour les traduire préventivement au TPI,  ou au CPI.

C’était dans cet objectif (entre autre), que j’avais applaudi l’intrusion dans le débat guinéen, de Monsieur Gassama, incontestablement pétri de cette science qui me manque car,  ‘’A chaque époque de l’Histoire et pour chaque société, il y a des maîtres de preuve qui déterminent le champ de la preuve, qui disent par quels biais s’établiront les vérités’’.

 Hélas ! Notre ministre des droits des opposants, trouve plus interessant de vilipender le CNC que d’apostropher quelques journalistes incendiaires, face au chaos dont ils sont des instigateurs sorciers parfaitement conscients !

Monsieur Gassama n’ignore pourtant rien des débats politiciens interminables, ponctués d’épisodes sanglants, et son regard de scientifique aurait du faire évoluer les choses au bénéfice du changement … !

Nous attendions  ‘’ZORRO’’ (voire le MESSIE), pour ‘’secouer’’  légitimement certains acteurs comme le doyen de l’opposition JMD, qui ne veut rien dire, comme s’il pouvait redouter quoi que ce soit de l’opposition radicale dont les objectifs sont devenus évidents pour l’ensemble des populations, à partir de Juin et Novembre 2010, avec toutes les périodes de troubles, qui ont suivi, incluant la  démonstration du 19 juillet 2011.

On remarque au passage que chaque fois que des complots ont échoué, leurs auteurs avec les complices, crient au faux montage et au faux complot. 

Le problème de la Guinée, n’est pas un problème de Vérité, mais de stratégie puisque personne (surtout notre ministre),  n’ignore les échafaudages conçus et mis en œuvre le 27 juin 2010 (bourrage d’urnes, achat (ou terrorisme) des consciences, corruption de membres de bureaux de vote en Guinée et à l’étranger, manipulations par des chefs de quartiers inféodés dont certains avaient été pris la main dans le sac (Banankoro, Matoto, Ratoma, …)), pour tenter vainement de s’approprier injustement les suffrages populaires.

Voilà pourquoi je ne me fie pas à toute ‘’autorité’’, qui  renvoie dos à dos la mouvance présidentielle (qui ne sacrifie que des bœufs ou des moutons dont on mange la chair) et l’opposition radicale dont les marches sont les occasions de crimes rituels pratiqués par les incroyants dans plusieurs contrées (pas seulement d’Afrique), pour accéder aux  pouvoirs. J’ai déjà évoqué certaines pratiques sataniques dans un texte, en 2011.

Le Problème de Monsieur Gassama Diaby est très simple ; Il est devenu un Homme Public et donc, journaliste ou pas, tout citoyen a le devoir de l’interpeller sans le diffamer, ni évoquer sa vie privée… ; Inutile donc de monter sur de grands chevaux pour le défendre ! Cela compliquerait d’avantage les choses.

Des guinéens de tous les camps, n’épargnent pas même notre   Président !! On le critique et on l’interpelle continuellement et des opposants indélicats, mettent mal à l’aise le lecteur ‘’poli’’ qui découvre les obscénités et les insolences (sur certains sites), adressées à un Homme qui ne leur inspire que de la haine. Et c’était pareil contre Sékou Touré depuis les années cinquante,  jusqu’à nos jours.

Gassama Diaby a la tête bien faite, et il est très bon communiquant dans les médias… ! J’avais donc fondé de grands espoirs sur lui, pour le rétablissement de la vérité et la réhabilitation de notre HISTOIRE.

Il ne faut pas faire des médias un espace de promotion personnelle. Il faut avoir le courage d’y dénoncer les ONG de la confusion. Je pensais qu’il allait contribuer à ouvrir les yeux des jeunes en particulier, exclusivement nourris depuis plus d’un quart de siècle de rumeurs mensongères, de contre vérités, et d’intoxications graves sur l’Histoire de la Guinée, et sur les actions de ses grands acteurs politiques et sociaux, vilipendés et complètement jetés aux oubliettes.

Par la suite, vers 2011, j’avais appris qu’il avait créé une ONG (pour les droits de l’Homme) …, et je m’en étais félicité car  en effet,  je pensais que son action allait contrebalancer celles de ces nombreuses ONG partiales et sourdes d’une oreille, qui amplifient et relayent des faits inventés ou extrapolés depuis des décennies, contribuant à catalyser les tensions ethnocentriques, au lieu de combattre la violence et la  misère.

Nous oublions souvent que ‘’la cause principale de la délinquance est la misère’’.

Ces ONG, utilisent des montagnes de calomnies, comme par exemple, ce chiffre extravagant de cinquante mille morts (50 000) au camp Boiro ; Multipliant ainsi le nombre réel par plus de deux cent trente (230). Et tout le monde sait que tous les anciens responsables, de l’ethnie du Premier Président, accusés d’en être responsables, avaient tous été condamnés, torturés et exécutés après 1984.

Resterait-il encore des coupables ethniques cachés ?

Les manipulateurs se Taisent sur tous ces règlements de comptes ‘’politiques’’ et continuent à gémir et à essayer d’associer  maintenant (plusieurs dizaines d’années après tous les faits), le nouveau Président Alpha Condé, et l’ethnie malinké, qu’on accuse en vrac de dictature et de génocides, en y ajoutant maintenant des viols quotidiens de personnes ciblées, comme si ces horreurs étaient possibles malgré la présence de plusieurs centaines d’ambassadeurs et de diplomates accrédités en République de Guinée, et qui détournent les yeux, et gardent le silence sur de telles horreurs. Bref !

Dans ces conditions, j’attendais de ce Monsieur autre chose que des interviews ambigus ignorant ou niant les faits avérés, dont sont coupables nos activistes  mafieux, empêcheurs de tourner en rond, qui veulent installer le chaos pour disqualifier le 2ème  Président démocratiquement élu (car, Sékou Touré n’était pas arrivé par coup d’Etat à la tête de la Guinée !!!).  

Ceux qui ne comprennent rien à ce que j’écris, sont ceux qui ignorent les campagnes de diffamations destinées à ‘’disqualifier’’ la Guinée sur les médias de la planète.

Depuis quelques semaines, notre frère Gassama est maintenant ministre. Pour quelle mission ?

Etre Ministre ne devrait jamais constituer une fin en soi; Un cabinet ministériel (qui comprend des travailleurs très techniques et très compétents),  soumet les dossiers à l’autorité politique, qui prend les meilleures décisions, aidé de  conseillers  honnêtes et patriotes… !

C'est tout cela qui a manqué à la Guinée sous la deuxième République où la corruption et les détournements ont plongé le pays dans la situation héritée en Novembre 2010.

De nos jours, tous ceux qui cherchent fortune (ou situation)  personnelle ‘’rapide, et souvent sale’’,  procèdent exactement comme tous ceux qui ont bradé la Guinée entre 1984 et 2010.

Les guinéens de moins de quarante ans ignorent complètement qu'il y'avait une voie ferrée, avec des trains entre Conakry et Kankan ; Il y avait une compagnie aérienne Air Guinée, avec ses avions et plus de quinze aéroports dans tout le pays ; Il y’avait plusieurs dizaines d'usines  aux quatre coins du pays. J'achetais mes belles paires de chaussures à l'usine du camp Alpha Yaya ;  ETC.

Ceux qui ont vandalisé, pillé, détruit, bradé et tout foutu en l'air,  sont justement maintenant à la tête de partis politiques qui mentent et qui manipulent les jeunes,  pour les offrir en sacrifices, afin de  récupérer  le pouvoir qui leur a échappé avec l'arrivée de Daddis !

Maintenant, c'est Alpha Condé qui dérange leurs plans. 

Depuis 2011, aucune autorité quelconque (politique, religieuse, judiciaire, médiatique, intellectuelle, etc.), ne veut dénoncer les coupables des confusions.

 La langue de bois et le sophisme sont pratiqués pour épaissir la pénombre et l'obscurantisme.

 C’est avec tout ce constat que je juge incongru de pérorer dans les radios et des télés, en y étalant des théories fumeuses destinées à charmer pour se faire remarquer, dans le seul but de tirer son épingle du jeu.

On ne fait en réalité qu’aggraver les tensions sociales par des arbitrages  ambigus  QUI  RENVOIENT DOS A DOS l’opposition radicale et la mouvance ;L’ On passe le temps à demander à l’agressé, de se calmer devant les agresseurs puis, on minimise et on occulte  systématiquement les torts visibles, causés par des  loubards qui se font habilement passer pour des citoyens massacrés, violés et lynchés par Alpha Condé et sa mouvance présidentielle. 

SI ON NE PEUT  PAS DIRE LA VERITE, ALORS  IL FAUT AVOIR au moins  LA DECENCE DE SE TAIRE.

Paris, le 12/06/2013

Cissé Oumar de Bma (06 26 12 78 91)

essikleduc@yahoo.fr

==========================================

PS : avec mes excuses car je ne voulais faire qu’une demi page.