Cellou Dalein Diallo ????
Par Ben Daouda Toure

Guinée news «… Si on vous tend la main Est-ce que vous l’accepterez ?» CDD : « Cela dépend du programme du Gouvernement…nous examinerons les
propositions dans ce cas nous verrons. Il ne s’agit pas pour moi d’être Ministre, j’ai été Ministre pendant longtemps. Mais dans le cas du PARTI nous examinerons puis nous verrons, ...nous avons des valeurs » Voir Guineenews

En un mot Cellou Dallein n’exclut pas la rentrée de son Parti Politique dans le Gouvernement d’Alpha Conde. Bonne nuit aux «Martyrs» de Bambeto !Une  grande leçon aux extrémistes qui croient qu’un discours la politique a les mêmes valeurs que les versets  du  Saint du Coran ou de la Bible. Cellou dit aux extrémistes de tout bord que la politique n’est pas une Religion. Les doctrines politiques ne sont pas une sainteté, elles ne valent pas la parole de Jésus !  Ton «mon ennemie» d’aujourd’hui est ton partenaire de demain.Merci Cellou et du courage ! L’Heure du réalisme politique a peut être sonné en Guinée.

D’abord le Président Alpha Conde gouverne avec tous les anciens membres des gouvernements précédents, y compris ses geôliers, au nom de la Tolérance et du Pragmatisme, pour ressouder le tissu social indispensable à la Bonne gouvernance. Ensuite, c’est Sydia Toure qui décide de ne plus monter sur les capots d’une voiture pour revendiquer ou protester, au nom de la cohésion nationale,Aujourd’hui c’est Cellou Dalein qui n’exclut pas la rentrée de l’UFDG
au sein du Gouvernement d’Alpha Conde, que certains appellent déjà «Gouvernement d’Union Nationale».  C’est une évolution qu’il faut saluer. Mais en mon avis la rentrée de l’UFDG dans le Gouvernement actuel ne peut pas être qualifié de « Gouvernement d’Union Nationale », parce que celui en place est le reflet et la représentation de plusieurs Partis Politiques, au de là de L’ARC-EN-CIEL, qui est la plus grande coalition politique jamais créée en Guinée. Le Gouvernement actuel mérite largement la qualification « d’Union Nation Nationale » en Guinée. Cela n’est donc ni le Point ni l’Evénement.

L’Evénement, c’est le changement de mentalité en progrès dans la classe politique guinéenne d’une façon générale (Nous reviendrons). Pour Cellou Dalein, il y a deux points à signaler :
A.)    Cellou Dalein dit dans la même interview, je cite «nous avions voulu changer la Guinée par l’Exemple». De quels exemples parle Cellou Dalein ? 7 Ans sous Sékou Toure en tant que cadre Supérieur à la Banque Centrale, représentant de la Guinée auprès de la Banque Mondiale, 14 ans sous Lansana Conte, Ministre de tous les départements importants, Premier des Ministres, Conseiller auprès du Président de la République chargé des grands Travaux, Candidat malheureux à la Présidence de la République, Président du plus grand Parti de l’Opposition présentement. De cette longue carrière qu’est-ce que nous retenons de lui ? L’Homme qui a vendu : le bateau « le Simandou », Air Guinée, les Rails du Niger, saboter Garrafiri, Présider la vente de Fria à RusAl, s’approprier les Fonds routiers, et illégalement la Maison de Lansana Diane où il habite actuellement, après avoir l’aménager avec des fonds frauduleusement soutirés des trésors publiques, (certains parlent de 250 millions fg en 2004), membre influent d’un Gouvernement qui a fait disparaitre 3Milliards 200 millions de dollars sans trace, dévalorisé le fg de 68% et passer la pauvreté au taux record de 52%en 2006 couplé d’une inflation de 34%.

B.)    Politique : Jamais reconnu la victoire du Professeur Alpha Conde aux Elections Présidentielles, remplaçant le discours politique par l’appel à la différence ethnique, préférant la violence des rues aux arguments des Palais Politiques, choisissant ses « militants » parmi des enfants analphabètes de moins de 13 ans souvent victimes des répressions policières et des règlements de comptes, choisissant le mensonge et la confusion à la sérénité d’un candidat arrivée au deuxième tour des Présidentielles et  en tant que Président du plus grand Parti de l’Opposition, se présentant au Public toujours confus et incendiaire, Mr. Cellou Dalein n’a jamais trouvé un remède contre ses extrémistes qui militent plus pour une Suprématie Ethnique conduisant au Pouvoir Politique pour servir un ghetto ethnique, au lieu d’un Pouvoir Politique au service de la Nation. Il apparait toujours au Publique l’air hagard et déçut. Déçut du Gouvernement ou de ses extrémistes ? la confusion reste totale et la question reste posée.

Alors de quel «changement par l’Exemple» parle t-il ?Celui qui s’opère maintenant au sein de la classe politique de l’Opposition, c'est-à-dire le choix des arguments autour d’une table au lieu ceux des lances pierres contre des policiers et des bombes lacrymogènes avec le bilan que l’on sait ?

S’il s’agit de ce dernier cas, cela est en encourageant et salutaire. Mais vu la duplicité de notre Candidat Malheureux aux dernières présidentielles, la prudence recommande d’attendre et voir quel Cellou Dalein se présentera devant les guinéens après les résultats des Législatives. Si jamais l’UFDG participe aux Elections. Parce que quelques soient les accords du Palais du Peuple, je ne crois pas que le Parti de Cellou participera aux Elections Législatives et si oui, il n’acceptera jamais les résultats. C’est pourquoi il est à Paris pour prendre pour des Ordres et mesurer la détermination  des extrémistes de Bah Oury. La Prudence s’impose donc.Wait and See.

Par contre le seul fait d’évoquer la possibilité «d’un Gouvernement d’Union Nationale » est une avancée salutaire et est aussi la preuve que la Politique n’est pas un Tabou religieux. Les extrémistes doivent s’en expirer. Une salle de réunion politique n’est pas une Mosquée, le politicien n’est pas un Prophète.Analysez les deniers discours en progrès, avant d’envoyer des enfants à l’abattoir. Le nombre de morts n’a jamais garantit un succès électoral
à un Leader politique. Ceux qui comptent sur les massacres pour prendre ou conserver le Pouvoir finissent toujours devant les tribunaux  des Etats ou  ceux de l’Histoire.
La plus grosse erreur est de penser trouver une solution ethnique à un probleme national.

Ben Daouda Toure.