Dadis sur la tombe de Makambo, son sauveur


Poignant! Arrivé samedi 13 avril à N’Zérékoré (sa ville natale) pour l’inhumation de sa mère, décédée le 3 avril dernier, à l’âge de 103 ans au Maroc, l’ex-chef de la junte le capitaine Moussa Dadis Camara s’est recueilli aux environs de 18 heures sur la tombe (sur la photo MEDIAGUINEE) de son ex-chargé des opérations commandant Joseph Makambo Loua à Nyambala à 19 km de la ville.

Ce dernier, militaire de renom, avait tragiquement trouvé la mort le 3 décembre 2009 à Conakry en tentant de sauver Dadis au cours d’une altercation avec Aboubacar Sidiki ‘’Toumba’’ Diakité, un autre ex-aide de camp de l’ex-président du CNDD.
A l’issue de cet incident, Dadis en sera grièvement blessé à la tête puis évacué au Maroc et Makambo tué. Les autorités militaires d’alors baptiseront plus tard le camp du Bataillon autonome de la sécurité présidentielle (BASP), communément appelé camp ‘’Koundara’’, situé sur les berges de l’océan atlantique à Boulbinet, où a lieu le combat, ‘’camp Joseph Makambo Loua’’ en hommage à l’officier guinéen.
Né à N’Zérékoré, il y plus d’une quarantaine d’années, le capitaine Joseph Loua avait bénéficié de stage dans des académies militaires en France, notamment à Paris et Montpellier.
Son goût pour la musique congolaise lui collera le surnom ‘’MAKAMBO’’, du nom d’un célèbre musicien du Congo-Kinshasa  en vogue dans les années 90.
Membre du cercle restreint de Moussa Dadis Camara, "Makambo" rendra donc l’âme en tentant d’anéantir Toumba qui était sur le point de porter le coup fatal au capitaine président guinéen.


Par Alimou CAMARA

Source : GuinéeVision