A l’Intention de  Mr. Ousmane Diallo,

Membre du bureau exécutif de l’UFDG s/c de Mr Cellou Dallein Propriétaire par  défaut  de l’UFDG.

Mr. Ousmane Diallo,

Cette lettre est une réponse  aux multiples téléconférences que vous tenez  en Europe et aux USA.

Généralement  nous ne répondons jamais aux extrémistes de petits  calibres et nous ne perdons surtout pas notre temps à leur faire de la publicité. Mais vos démarches étant financées et cautionnées par des Partis Politiques inconscients et des analphabètes qui pour la plupart vivent en dehors du pays, nous nous faisons violence de vous répondre en terme d’avertissement ou de conseils. Cela dépendra de votre compréhension. Et surtout nous vous répondons pour que vous nous serviez de croix de transmission, vers vos Maitres et commanditaires.

Pendant votre dernier voyage à Paris, vous aviez souhaité au près de vos pairs de l’argent afin de mobiliser les enfants et de rendre la vie impossible à Conakry. Dans votre intervention sur une de vos radios en ligne, vous aviez aussi demandé de l’argent pour SOIGNER les enfants blessés prendre leurs parents en charge, assurer le transport des militants et leurs nourritures et les frais de carburants pour les organisateurs. Vous aviez promis à vos « bailleurs» l’Organisation d’une marche illimitée jusqu’au départ du Prof. Alpha Conde le Président de la République, vous aviez dit que vos militants n’ont pas peur de la mort (13-15ans). Le tout sur un ton très violent et de va-en-guerre.  C’était triste de vous écouter Mr. Diallo.

La tristesse Mr. Diallo, est que vous planifiez la prise en charge des familles des victimes qui ne sont encore ni blessée, ni mortes. Au moment où tous les guinéens conscients se battent pour éviter d’autres morts et situer les responsabilités des violences précédentes, voilà que vous, membre exécutif d’un Parti Politique qui veut gouverner, vous nous promettez des morts pendants des manifestations dont vous êtes les seuls à connaitre les dates et les programmes. 

Combien de veuves, Combien d’orphelins parlez-vous ?  Combien de mineurs comptez-vous tuer ? Mr. Diallo cette marche illimitée macabre que vous préparez sera t’elle conduite par vos enfants, ou par ceux de vos pauvres voisins et cousins ? C’est triste.

Vos multiples voyages et appellent à la violence font suite aux ordres données à Cellou Dallein par vos sages et autres, à New-York en Novembre 2012 lui demandant de ne pas aller aux Elections à cause des différends qui l’opposent à Bah Oury. Mais on ne lui ait pas dit de tuer.

Vos propos font aussi suite à ceux de Mr. Oussou Fofana qui est intervenu sur la même Radio une semaine avant la marche du 27 Février, pour jurer et assurer ses extrémistes qu’il poussera le Président de la République à faire intervenir l’Armée afin qu’il ait des morts et je cite « Lorsque nous aurons un mort, un seul mort, nous nous promènerons dans toutes les rues de Conakry et devant toutes les ambassades pour prouver qu’Alpha Conde est un dictateur…il partira » Dr. Oussou Fofana. Lui a promis de faire tuer des manifestants par des gendarmes. Mr, Diallo est-il nécessaire de faire tuer des citoyens guinéens, comme vous l’aviez promis pour que Cellou Dallein soit Président ou que vous soyez députe ? Cela vaut la vie d’un enfant ? C’est la seule alternative que vous nous proposer ?

Hier pendant que vous étiez entrain de vociférer contre le Président  à la Maison de la Presse, Mr. Faya était à la Radio ici, pour nous dire que l’Objectif de l’Opposition n’est pas d’aller aux Elections, mais de faire partir le Prof. Alpha Conde avant 2014. Mais il ne nous a pas dit combien de cadavres de citoyens guinéens seraient nécessaires pour atteindre cet Objectif. Pouvez-vous nous situer sur la question ? Vous qui êtes en charge de vos militants de 13-15 ans ?

Pendant votre conférence,  vous aviez aussi fait semblant de menacer de faire descendre des « Jeunes » dans la rue. Mr. Ousmane  Diallo, vous ne trompez que vous-mêmes.

Les menaces que vous aviez proférées hier à la Maison de la Presse, ne sont pas des avertissements, mais des promesses faites à vos bailleurs de fonds que vous comptez tenir, a savoir :

Mettre des enfants de 13-15 ans dans la rue et les exciter à attaquer les gendarmes.

Comme vous, comme Oussou Fofana, comme malheureusement Aboubacar Sylla et d’autres, vous comptez sur la mort des enfants  innocents pour reconquérir le Pouvoir ?

 Mr. Ousmane Diallo, c’est sadique et vous ne faites peur à personne!

A vous et à vos patrons,

Votre campagne en cours contre certains Fonctionnaires de l’Etat, Moustapha Naite, Kabassan Keita, Malik Sankon et d’autres, n’est qu’une distraction vouée à l’échec, pour cacher vos crimes contre la jeunesse guinéenne en général et contre les fils des pauvres analphabètes de Ratoma en particulier.

Non seulement nous avons l’enregistrement de toutes vos interventions et téléconférences, nous avons aussi des vidéos et des témoignages occulaires, entre autres, et de loin le plus précieux des témoignages, Mr. Diallo, votre propre intervention sur  la radio à partir de Paris. Votre demande d’argent et ce que vous aviez dit en détaille quand à l’utilisation des sommes demandées. Ces enregistrements sont copiés en plusieurs exemplaires.

Tous les Opposants demandent le départ du Président Alpha Conde, mais personne n’est allée aussi loin que vous dans la préparation de ce que nous considérons comme les prémices d’une guerre civile en Guinée. Il y a des propos qui ne trompent pas et c’est pourquoi vous êtes le seul qui mérite cette lettre. Nous pouvons prouver de quoi nous vous accusons.

 Quand votre  mentor à la recherche d’un toit politique, Mr. Aboubacar Sylla  demande aux accusés «de prouver leur innocence », (les Hauts Fonctionnaires de l’Etat), nous lui disons simplement qu’il se trompe de pays, comme la plupart de ceux qui font semblant dans vos rangs d’être des intellectuels. Dans le Code Français (civil et criminel) qui inspire la loi guinéenne, c’est à l’accusation d’apporter des preuves. Transmettez ce message à Mr. Aboubacar Sylla.

Par contre, nous vous accusons Mr. Ousmane Diallo, d’avoir préparé la mobilisation des enfants de Ratoma qui abouti à la mort de huit (8) d’entre eux… et nous pouvons le prouver.

Mr. Diallo nous pouvons aussi produire le Procès Verbal de plusieurs de vos réunions à Conakry et à l’extérieur concernant ces mobilisations qui ont toujours eu comme résultat des morts d’enfants de moins de 13-15 et des jeunes de moins 21ans, aucun adulte de 30 ans plus.

Nous pouvons aussi prouver que vous aviez participé plusieurs fois à l’achat du chanvre indien entre 2010 et 2011 pour ravitailler «vos loubards». Nous pouvons le prouver !

C’est à l’accusation d’apporter les Preuves pour l’accuser soit inculpé ! LOI GUINEENNE !

Mr. Ousmane Diallo,

Cette lettre est pour vous dire que vos agissements sont connus et deviennent de plus en plus dangereux pour notre Nation, pour notre Peuple et pour notre Jeunesse.

Qu’Alpha Conde parte ou reste, nous ne vous laisserons pas détruire notre pays.

Qu’Alpha Conde parte ou reste, vous ne gouvernerez notre pays par la Force.

Qu’Alpha Conde parte ou reste, nous ne vous laisserons détruire notre Jeunesse.

Nous ne reculerons jamais devant vous et vos maitres !

Que vous accordez considération à cette lettre ou pas, nous aurions le mérite de vous a dit tout haut ce que la majorité des guinéens pensent tout :

1)      Personne ne souhaite le chaos en Guinée,

2)      Une balle perdue n’a ni ethnie ni Parti Politique,

3)      Personne ne gouvernera ce pays par la Force,

4)      Personne n’a le monopole de la violence,

5)      « Mon clan ne sera jamais l’esclave de ta Tribu »,

6)      Il n’y a pas de solution ethnique à un problème national,

7)       « Le Printemps guinéen risque d’être l’Hivers de la CEDEAO »,

Vous avez promis le chaos, faites votre saut dans l’Inconnu.

Nous vous attendons !

 

Ben Daouda Toure.

Président du Front du Refus.

aframglobal@aol.com

www.zaley.info