NON AUX ENFANTS SOLDATS SUR NOTRE SOL DE GUINEE.

A QUI DE DROIT,

Permettez-moi de présenter mes condoléances aux familles éplorées des victimes des récentes violences qui ont endeuillé le pays, ainsi qu’à tout le Peuple de Guinée.

J’en profite pour condamner L’IRRESPONSABLITE des  Partis Politiques qui ont sacrifié  la vie de certains enfants comme l’atteste l’interview  Dr. Oussou Fofana (Radio Ethno émettant aux USA),  et je refuse le comportement du Gouvernement  qui  confond  tolérance politique et faiblesse, pour  en faire un  composant de sa politique des Droits de L’Homme et des Libertés Publiques.

C’est justement à ce propos que je vous écris.

Pouvez-vous nous décrire  la contribution des vandales à la Paix Sociale en Guinée, pour qu’ils soient toujours libérés des prisons sans procès après leur forfaiture ? Les criminels politiques sont-ils au-dessus de la Loi ? Si non pour  quoi les vandales échappent toujours à la Justice guinéenne ?

 La Guinée est signataire de toutes les Conventions Internationales de la lutte contre le recrutement et l’utilisation des enfants à des fins militaires et de violences sous toutes les formes.

 Voilà pour quoi je voudrais savoir :

Y’a-t-il une différence entre les enfants soldats  qui se sont battus dans les maquis de la Sierra Leone, du Liberia, du Congo ou ailleurs  et les enfants de 12- 15 ans de Bambeto-Cosa, recrutés, dressés et armés de lance pierre  et de poignards, par les Partis Politiques  pour attaquer les gendarmes de Guinée ?

 Y’a-t-il une différence  entre un enfant soldat du Liberia et un enfant  de 12-15 ans de Koloma  éduquer pour haïr l’Etat et ses Symboles, qui tue des innocents, détruit des propriétés privées  et publiques? Quelle est la différence entre un enfant qui meurt en combattant dans les ruelles de Koloma et un autre enfant qui tombe sous les balles dans un maquis du Rwanda ou d’ ailleurs?

 Y’a-t-il une différence entre les groupes rebelles du Congo qui utilisent les enfants  soldats et les Partis Politiques de Guinée qui recrutent, éduquent et manipulent des enfants à mort ? 

Des mineurs qui ne votent pas et qu’ils appellent cyniquement  « NOS MILITANTS » ?

Quelle est la différence entre les Partis Politiques qui tuent  et les groupes rebelles  qui assassinent?

 Un Parti Politique  a-t-il le droit de manipuler des enfants à mort pour faire valoir ses revendications ? Pour qu’elle IDEOLOGIE POLITIQUE un enfant de 13 ans accepterait-il de mourir en toute Conscience, sans être manipulé ou forcé, pour que des jeunes garçons de 60- 70 ans soient Députés ou Ministres ?

Si vous ne voyez aucune différence, alors l’Etat doit poursuivre des Partis Politiques  pour le recrutement, la formation et l’exploitation des enfants  soldats à Bambeto-Cosa.

Si vous ne voyez aucune différence, alors disons non aux enfants soldats sur le sol guinéen !

 A QUI DE DROIT,

 Prenez toutes les dispositions pour que les commanditaires qui se promènent cyniquement à travers les quartiers de Conakry avec les corps de nos enfants sur leur tête, soient poursuivis et traduits devant la Justice pour complicité de meurtres et meurtres, vandalismes , destruction des biens publics et privés et association de malfaiteurs, recrutement et exploitation d’enfants soldats en Guinée.

 C’est une exigence de la majorité des populations guinéennes.

C’est avec un cœur pétri de douleur  et de colère, que je vois à chaque occasion des enfants  à  la morgue, des suites de manipulations politiciennes et  de voir le Gouvernement refuser de réagir pour  soit disant préserver son image de marque politique. Quelle image défendez-vous ?

 Un  Parti Politique a t-il besoin d’utiliser le sang des enfants comme encre et des cimetières comme un  tableau de démonstrations, pour s’exprimer et faire valoir ses revendications?

La morgue est-elle devenue une salle d’attente pour les candidats aux Elections Législatives ?

A défaut de militants, comptent-ils gagner les Elections par le nombre d’enfants tués?

QUELLE IMAGE DEFENDEZ-VOUS ? CELLE QUI NE PEUT PAS PROTEGER DES ENFANTS ?

Ces enfants sont nos enfants ! C’est pour eux que nous payons taxes et impôts.

Nous disons non à l’enroulement de nos enfants de 12-15 ans dans un corps militaire. 

Il faut que les Partis Politiques responsables de ces recrutements soient traduits devant la Justice. Ils sont responsables de meurtres et de vandalisme, qu’ils  répondent de leurs crimes.

 DONNEZ LES MOYENS AUX TRIBUNAUX DE FAIRE LEUR TRAVAIL !

 Regardez ces criminels  jubiler  sans  vergogne dans les rues de Conakry, avec les corps inanimés de nos enfants sur leur tête, comme un athlète qui parade avec son trophée.   Ils pavoisent dans les rues avec des cercueils d’enfants innocents  croyant impressionner la Communauté Internationale, comme si celle-ci ignorait leur sinistre dessein : Bruler le pays  pour permettre le retour des narco trafiquants  qui financent  leurs entreprises!  Ils ont perdu au Mali, la Guinée est leur prochaine cible. Alors il leur faut manipuler des enfants jusqu'à  ce que mort s’ensuive pour rendre le pays ingouvernable.  Car le trafique de drogue et de faux billets ne peut prospérer que dans un  pays sans ETAT. CYNIQUE !

Le seul crime de ces enfants, c’est d’avoir des parents pauvres, analphabètes et défaillants. Ils n’ont pas choisi leur ville d’habitation ni leur lieu de naissance, ils n’ont pas choisi de vivre à Bambeto, ils n’ont pas choisi  de ne pas aller à l’école. On leur a offert comme seules opportunités  l’ignorance et la violence.

Pour quoi permettre aux Partis Politiques d’utiliser leur sang pour résoudre des problèmes dont ils ne sont pas responsables ?   Faudrait-il manipuler  un enfant à mort pour être DEPUTE ou Ministre? Combien  de corps d’innocents leur faudrait-il pour que le Gouvernement réagisse ?

A QUI DE DROIT,

 Ne resterez les bras croisés.  Le Peuple vous regarde.

 Entre Le Droit Constitutionnel des «Partis Politiques», s’il y en a en Guinée  et le Droit des enfants à vivre, faites votre choix. Parce que malheureusement les deux  sont en conflit  à Koloma.

 C’est le choix entre la Liberté Constitutionnelle des « Partis Politiques» à manifester « PACIFIQUEMENT » et la colère légitime de la majorité des guinéens qui ne voudraient plus voir des enfants servir d’appât  à l’hameçon des criminels POLITICHIENS, spécialisés dans la désinformation qui ne fait plus fortune. Nous en avons marre !Les enfants ont DROIT  à la vie.

NOUS NE VOULONS PAS D’ENFANTS SOLDATS SUR NOTRE SOL.

 C’est avec colère que j’observe  ceux qui ont  détruit le système éducatif de la jeunesse, se servir de la rue pour envoyer des mineurs,  qui ne votent même pas, au cimetière pour  des raisons obscures, alors que leurs enfants   sont inscrits dans les meilleures Universités de la planète grâce à nos contribuables.

Nos enfants ne sont bons qu’à mourir dans les ruelles de Bambeto à 13-15 ans sans jamais jouir de leur  Droit de vote, pour qu’eux soient  députés ! 

Ils nous parlent de Droit de l’Homme ? Porrrooooo ! J’ai mal à la Guinée.

 A QUI DE DROIT,

 Permettez-moi de rappeler, que depuis les temps immémoriaux des empires gréco romains qui ont inventé LA DEMOCRATIE, la Paix ne se donne pas,  elle s’impose.

 La Démocratie à ses exigences et elle s’impose. Sans Ordre Républicain il n’y a pas de DROIT !

IMPOSEZ  LA PAIX !  Ne reculez pas devant les loubards politiques et les vandales.

Ensemble Protégeons les enfants de Bambeto dans un élan de Solidarité Nationale et de Patriotisme. Disons non aux enfants soldats en Guinée !

Ne laissons pas les POLITICHIENS sans scrupules ni âme jouer de leur avenir et faire d’eux des assassins. Ils n’ont pas choisi de venir habiter à cet endroit précis de la Guinée.

ALLONS AU SECOURS DES ENFANTS DE BAMBETO-COSA.

A la place des lance-pierre  et du pneu brûlé, reconstruisons l’Ecole guinéenne que les Premiers Ministres primés ont détruit, avant d’enfermer nos enfants  dans le Ghetto de la Haine.

L’EDUCATION EST LA SOLUTION ! Non aux enfants soldats. 

Je réitère mes condoléances aux familles frappées par ces violences inutiles et prévisibles.

Fraternellement votre,

Ben Daouda Toure.