Monsieur Cissé,

Vous vous acharnez contre les peulhs qui ne vous ont absolument rien fait ! Sachez dès lors que vous serez le seul et unique responsable de tout ce qui pourrait arriver à vous et à votre famille ! Nous vous avons à l’œil ! Vous êtes parfaitement identifié : groupe Scolaire Liberté, lieu d’habitation en bas de la cité Sangoyah. Désormais comprenez une chose et prenez-là au sérieux : vous êtes un mort en sursis. Vos jours sont comptés !

Message envoyé par 24 61 25 06

Les phrases ci-dessus sont apparues le 5 Février 2012, peu avant 12 h GMT,  sur l’écran du téléphone de Monsieur Aly Bocar Cissé… ; Son rédacteur utilise un français aussi impeccable que celui d’un journaliste du Lynx …, ou du jeune administrateur allemand du site extrémiste guineepresse.info car, sur  toute la planète, les puristes qui prendraient à cœur d’écrire aussi soigné, ne sont plus légion (pour de multiples raisons),  et dans le cas particulier de la Guinée, les échanges (SMS ou classiques), sont depuis des lustres, truffés de fautes…, quand ils ne sont pas faits d’hiéroglyphes et d’ abréviations ineptes,  complètement  incompréhensibles pour le non initié pas forcément d’âge canonique !

J’ignore ce que soliloqueront une fois de plus nos négationnistes,  et autres ‘’banalisateurs’’ des massacres d’innocents sous la deuxième République… parce que  les victimes n’en ont été que de vulgaires bandes de malinkés… dont l’extermination cyniquement  programmée, n’a pas complètement atteint son but successivement en 1985, en 1991, en 1994…, et en 1998-99, lorsqu’ on avait arrêté un candidat en pleine campagne présidentielle,  pour pousser ses électeurs à la révolte … , afin de donner l’occasion de les écraser comme des cafards !

 J’attends maintenant les réactions,  respectivement :

@-  de ceux qui ont la naïveté (ou la malice perverse), de vouloir réconcilier des populations  mélangées (comme les ingrédients d’une sauce gombo),  et brassées de façon irréversible,  depuis très  longtemps, vivant en parfaite harmonie sur tout le territoire national depuis plusieurs décennies, au lieu  de hausser le ton pour extirper des rangs, quelques dizaines de mafieux manipulateurs, ethniquement composites, empêcheurs de tourner en rond… ! Et ces  spécialistes en victimisation  se renforcent et prolifèrent de jour en jour, avec tous les signes et messages ambigus de soumission inconditionnelle qu’ils captent,  dans un contexte sociopolitique délétère,  où à force  de compromis, nous sommes tout près de tomber à pieds joints  dans la compromission !

JMD (ex PM), avait haussé le ton à un moment crucial  (entre les deux tours), pour dénoncer les actes atroces de barbaries, et des comportements antisociaux, dont plus personne n’ose maintenant condamner les auteurs, qui ont encore repris du poil de la bête au fil d’atermoiements et de reculades inutiles, sachant bien que, d’une part, c’est une majorité écrasante qui a choisi dans les urnes le nouveau Président de Tous les Guinéens, et d’autre part, qu’aucune manipulation génétique ne réussira jamais à transformer ce groupuscule dont les ambitions claires, ne sont plus à préciser !

 Il faut absolument, appeler les choses par leurs noms,  pour éviter les désordres !

Après son fameux coup de semonce de 2010, je lui avais (l’ex PM) complètement lâché la bride car auparavant, j’évoquais périodiquement,  son séjour  au BIT en Suisse, où il versait cinq cents francs de l’époque chaque mois, comme cotisations pour les préparatifs de l’agression barbare du 22 Novembre 1970 contre la Guinée de Sékou Touré. Et jamais aucun des anciens mercenaires, ainsi que leurs chefs opposants (tous guinéens, dont certains attendaient la fin du coup d’Etat, tranquillement installés dans un navire ancré au large de Conakry), n’a eu la décence de prier sur le demi millier (au moins), de cadavres de compatriotes innocents, massacrés dans les quartiers de la capitale... ; C’est dire qu’il en connait donc tous les protagonistes, ainsi que les tenants et aboutissants  et devra, le plus tôt possible,  révéler les faits et les vérités  historiques  aux guinéens trop longtemps abusés par des activistes mafieux !

@@ - j’attends également les réactions de tous les confusionnistes historiques qui persistent à mélanger  sans discernements les bilans des régimes successifs sur plus d’un demi-siècle, pour mieux intoxiquer les jeunesses qui ignorent notre vrai passé ! On entend fréquemment,  ici et là, ânonner avec mauvaise foi,  l’horrible expression : ‘’les cinquante années de souffrances et de misères du peuple de Guinée ’’ !

Et ces chansonniers sont en  complicités parfaites avec des caisses de résonnance que constituent certaines ONG,  comme  HRW,  manipulée par Corinne Dufka (et d’autres),  pseudo chercheuse qui cautionne des mythomanes et des menteurs, qui  ont par exemple, fait passer de 117 (cent dix sept), à 50000 (cinquante mille), le nombre des victimes du camp Boiro, qui étaient majoritairement malinkés !

Le CMRN  avait commandé, dès sa prise de pouvoir en Avril 84, un livre blanc,  pour mieux charger et condamner  Sékou Touré mais,  le document obtenu, s’était avéré plutôt favorable au Père de notre Indépendance ; Par conséquent ce document étant compromettant et dangereux pour les comploteurs eux-mêmes, ne fut jamais publié ! Les arroseurs risquant de se faire arroser … !

@@@ etc.  !

 Et maintenant,  Exit la CAN 2012 : Tentons de brader notre stock de ‘’peaux d’ours’’, à nos activistes historiques (terroristes avérés), et à leurs commanditaires friands de journées mortes et de messages d’intimidations !

Partie A :

Depuis l’entre deux tours, de petits malfrats (bardés d’armes blanches et d’armes à feu, utilisant également pendant les émeutes,  des  bâtons et des gourdins cloutés, ainsi que des billes dans leurs lance-pierres), croient détenir le monopole de la violence,  parce que NOUS obéissions  scrupuleusement aux  consignes,  selon lesquelles il ne fallait répondre à aucune provocation, pour ne pas compromettre l’élection présidentielle, et la paix sociale !

A l’avenir, NOUS  ne respecterons plus Rien si un seul cheveu est froissé sur une seule tête par des loubards politiques qui se croient en terrain conquis. A bon entendeur… !!! Je suis très clair ! Et je saisis l’occasion, pour relayer aux lecteurs du Net, quelques réflexions de spécialistes sur le thème de la menace terroriste,  nourrie par le laxisme et l’impuissance à prendre des mesures fortes contre la prolifération du grand  banditisme,  utilisé (de tous temps, et en tous lieux,  sur toute la planète),  par des politiciens, pour casser des banques ou trafiquer des armes et de la drogue, afin de remplir des caisses,  sachant parfaitement que les cotisations de militants inexistants ou chômeurs, ne sont que mascarade.  

D’après le bon sens, relayé par les spécialistes : ‘’l'intimidation’’ se nourrit de la peur des victimes  et du silence des témoins (parents, éducateurs, collègues ou condisciples, etc.) ; Le contexte social joue donc un rôle important dans la prévention ou le traitement du problème.

L'intimidation se définit comme une série d'actes délibérés, à caractère agressif, visant à nuire (physiquement, socialement ou psychologiquement) une personne, ou un groupe de personnes, en vue de les  dominer, de les  contrôler ou de porter atteinte à leurs intégrités  physiques, ou psychologiques.

"La cyber intimidation’’ obéit aux mêmes principes que l'intimidation directe, mais les techniques utilisées augmentent les risques de commettre des gestes antisociaux !!

Le cyberespace crée pour sa part un nouvel environnement pour l'expression de la violence et cet environnement a ses propres caractéristiques ; On y observe une grande diversité de plateformes : -mails ;  -messages textes sur téléphone; - médias sociaux comme Facebook ou MySpace ; -forums de discussion et blogues… ; La  diffusion et la propagation de contenus intimidants peuvent ainsi se faire sur une très vaste échelle et en très peu de temps,  tout en offrant une apparence d'anonymat.

La cyber intimidation est donc plus sournoise et moins visible que l'intimidation directe. Les ‘’nouvelles’’ technologies font qu'elle est très difficile à contrer mais peu importe ses formes…, les conséquences de l'intimidation peuvent être dramatiques : les victimes présenteront toutes, des séquelles (peur, sentiment d'isolement, faible estime de soi, démotivation, sentiments dépressifs), mais, dans le cas  du guinéen moyen, il y a de gros risques de pousser le citoyen lambda excédé à la réaction aveugle, puisqu’il deviendrait lui-même agresseur, si les pouvoirs publics tardent à prendre en compte immédiatement les sentiments (de sécurité, de bien-être, d'appartenance et de justice) très émoussés chez des victimes par rapport à ceux qui ont des problèmes d’indiscipline et de comportements !

A la jungle comme à la jungle !

Les suites peuvent donc être négatives, y compris  pour les agresseurs,  qui risquent d'accroitre leurs comportements destructeurs comme s'ils étaient encouragés ou soutenus par leur entourage, ou par le laxisme sélectif des pouvoirs publics qui négligent cette escalade qui finit par propulser sur  une trajectoire déviante,  puisque chaque citoyen court le risque d'être victime  d'actes agressifs et antisociaux.

 
La tolérance 
zéro est un principe à retenir, mais il ne suffit pas d'en parler : pour contrer le fléau, il faut compter sur la collaboration et la concertation de tous, y compris des policiers.

Il faut donc se conscientiser, conscientiser les autres et savoir repérer les situations de conflit qui risquent de dégénérer en harcèlements et en intimidations.

Partie B :

Alors, devrais-je réexpliquer le chaos,  à l’activiste politique Bah Oury,  afin  qu’il prenne toute la mesure de la forte corrélation  entre ses divagations verbeuses, et le passage aux actes d’individus faibles d’esprits, qu’il incite à commettre l’irréparable, comme :

-en Côte d’Ivoire, très récemment ;

- au  Rwanda, à une époque récente où certains footballeurs de la CAN 2012 n’étaient même pas nés ;

- à Sarajévo où l’assassinat en 1914 de l’Archi-duc François Ferdinand (héritier du trône Austro-Hongrois), avait provoqué la première guerre mondiale ; 

- en France médiévale (en remontant sur près de 6 siècles le cours de l’Histoire, jusqu’à la Saint Barthélémy), lorsque la Reine mère Catherine de Médicis s’était laissée convaincre qu’il fallait massacrer les protestants… ! Je préfère évoquer ce  fait très ancien, qui  n’est plus un  ‘’dossier tabou’’, classifié ‘’secret défense’’, par les hommes politiques, pour les habituelles raisons… politiciennes  en totale contradiction avec les intérêts des peuples.

La notion de cause est intuitivement comprise par tous, du moins à l’échelle macroscopique ; Lorsqu’on appuie sur un interrupteur et que la lumière s’allume, il y a entre ces deux événements une relation de causalité.

 Mais malheureusement, la plupart des événements sont bien plus complexes ; Pour les étudier, nous ne disposons que d’une relation plus faible que la causalité : la corrélation.

Il y’a entre la déliquescence de la vie politique et sociale en Guinée (depuis 1984) et l’augmentation du vandalisme, des insécurités, du trafic et de la consommation des drogues (avec pour corollaire la dépravation des mœurs), une causalité évidente !

La variable explicative qui ‘’synchronise’’ tout le  capharnaüm était bien camouflée durant des dizaines d’années, et le citoyen moyen ne s’est rendu à l’évidence de la présence de loups dans la bergerie, que lors des déferlements de toutes les vagues de  violences de l’entre deux tours… ; Vagues provoquées par ceux qui ont clairement posé les choses en termes de ‘’tour’’, en République de Guinée !!

Ces vagues ont grossi pour devenir Tsunami ! Elles ont été constamment alimentées et accélérées par les ‘’WOFATARA’’, et autres  menaces plus récentes d’exterminations avec les complicités fortes d’officiers du CMRN, qui prévoyaient même  l’éventualité de rechercher au Mali voisin (si besoin était, après le génocide), de nouveaux spécimens, pour repeupler les régions, accusées à tort de tous les maux de la terre !  Comme l’agneau de la fable… !

Les manipulateurs étaient à l’œuvre bien avant notre Indépendance et à partir de 1958, des meneurs activistes nous avaient TOUS embarqués dans des cycles de complots et de sabotages contre Sékou Touré pour empêcher tout décollage économique sous le premier régime.

 Ces choses recommencent exactement, depuis l’Investiture du Professeur accusé de dictature par nos activistes victimaires, dont tous les plans risquent d’être compromis pour trop longtemps… ; Et durant les phases d’assauts plus ou moins espacés, ils s’ingénient à noyauter en infiltrant abondamment (voire exclusivement), tous les secteurs d’activités du pays, en criant dans le même temps à l’exclusion sur les radios et les médias de toute la planète !

Sachez que notre territoire, a toujours été très convoité et pas seulement par les colons occidentaux ;  Des indications figurent dans le saint coran…,  à condition de suivre des pistes. En effet, on ne trouve jamais certaines choses par hasard. Une certaine conscience intuitive oriente certaines recherches !

Par exemple, c’est le médecin qui précise au laborantin ce qu’il faut chercher, lors d’une analyse du sang de son patient… ; j’ y reviendrai inch’Allah car,  si les décimales de pi révèlent que ce nombre contient tout ce qu’on veut, l’Œuvre divine que constitue le saint Coran contient tout sur le passé (big-bang ou pas), le présent,  et l’avenir non pas seulement de l’Humanité, mais de tout ce que les équations et les modèles les plus compliqués n’apprendront jamais à aucun mortel sur les Univers et la Création.

Tout le monde avait su, que l’Ouganda et la Guinée, avaient été ciblés par l’Occident impérialiste, pour rapatrier certaine colonie finalement implantée en 1948 en Palestine …, boof, c’est trop compliqué et la lumière est repartie…, et la connexion à l’internet relève toujours de l’exploit car, les choses restent désespérément au niveau du zéro absolu à Conakry, malgré le ‘’3G’’ qui n’est qu’une supercherie de plus dans le paysage.  

Bien avant l’indépendance, un petit groupuscule autoproclamé cherchait la ‘’terre promise’’ pour des populations qui ignorent complètement qu’elles sont phagocytées, et utilisées à  leur insu… ; C’est la Guinée qui fut retenue, pour  fonder un empire théocratique islamique ! Voilà pourquoi Sékou Touré, après Samory, etc. …, avait été un obstacle  historique à cette convoitise. C’est le Problème.

Alors vous accepterez bien l’évidence que si tous les guinéens se mettaient à plat ventre, pour ramper et se traîner aux pieds de nos activistes, sur toute la longueur de l’équateur terrestre, ce serait en pure perte car, Rien,  ni personne,  ne trouvera jamais grâce à leurs yeux.

Ils manipulent les leurs, aux nombres desquels se trouvent plus de 75% de cette famille menacée dans cet SMS,  qui piétine la démocratie et la libre expression, comme on le fait au lynx infesté d’anciens mercenaires, désormais planqués au CNT après les échecs de toutes les tentatives d’assassinat contre Sékou Touré…

Maintenant,  c’est au tour du Professeur,  abondamment diabolisé, vilipendé et taxé de communiste pendant toutes  ses années d’opposant ; Il est maintenant continuellement accusé de dictature en faveur de l’ethnie malinké,  depuis son investiture en décembre 2010 !

Tout recommence donc exactement comme en 1958 ; Mais nos victimaires ne réussiront plus à tromper, ni à entraîner l’élite guinéenne contre le Président Alpha, comme ils l’avaient réussi contre Sékou Touré.  

Inutile donc de s’acharner contre le Changement !

Par les temps qui courent, certaines études sont rendues délicates avec les nouvelles possibilités de la médecine car, n’avait-on pas trouvé que le tabagisme affectait la production de spermatozoïdes ? Mais alors, est-ce en fumant plus de quinze cigarettes par jour qu’une femme deviendrait un homme (ou réciproquement), ou alors c’est une variable cachée qui avait affecté le jugement de ce dragueur, qui harcela un jour une belle blonde dans la rue avant de réaliser que ce n,’était ni une homme, ni un femme… ; Je conclurai tout de même que Bah Oury, Faya Millimono, Oussou machin, Cellou truc, Sydia  anti truc,  et leur groupuscule d’agités,  sont cette variable explicative de la relation de causalité entre la dégradation générale de ce pays dont ils ont pillé et détourné l’ensemble des ressources et des budgets durant un quart de siècle, et l’impasse politique, administrative, sociale, culturelle où leur activisme a fourvoyé les Guinéens.

Et Voilà pourquoi ces Guinéens ont décidé,  à l’avenir, de snober les journées mortes, ainsi que tous les mots (ou plutôt maux) d’ordre lancés par des anciens pillards, justiciables, déboutés dans les urnes qu’ils avaient savamment trafiqués dans le but de perpétuer les misères morales et matérielles, en se maintenant par tous les moyens, comme ils l’avaient réussi de 1984 à 2010.

PS : N’ayant plus les moyens d’écrire régulièrement, je suis désolé mais obligé d’être plus long, et donc plus pénible à lire. Wa Salam !

Jeudi 14 Février 2012

Cissdebmaé Oumar de Bma 00224 67 48 15 69