Des Complots AntiGuinéens et leurs Bilans Humains

A CE SUJET : Avec le Professeur Sidiki Kobélé KEITA, Son Excellence Monsieur  André LEWIN est, incontestablement, la personnalité qui a fait les recherches les plus avancées sur Ahmed Sékou Touré, dont la vie est inséparable de celle de notre Peuple. A son mérite : il est un Etranger, un Français de surcroît. Alors que nos historiens d’ici substituent leurs humeurs à la matière. Pour masquer sans doute une paresse ou une aridité intellectuelle. André Lewin a bien évoqué 52 ‘’complots’’. Pour ma part, une demi-douzaine d’entre eux suffisent à en résumer même Mille. Ce sont :

1 – Le Fameux Complot baptisé  ‘’PLAN ALBY’’ DE 1959. Moins d’un an après la proclamation de notre indépendance. Ce qui atteste de la profonde douleur dans laquelle notre ‘’NON’’ avait plongé la France, et combien donc étaient faux les Dirigeants de ce pays qui ne voulaient tout juste que jeter de la poudre aux yeux de tout le monde! Surtout de la ‘’négraille’’. Le ‘’Plan Alby’’, ce fut une tentative (avortée) d’invasion armée de notre pays à partir des montagnes du Fouta-Djallon(ké)et ce, par des ‘’Immigrés’’ et autres ‘’Dissidents Peulhs’’, mobilisés, organisés, formés et armés par les Services Secrets français. Ce qui atteste aussi du fait que la paternité du particularisme peulh post-colonial, et sa longue instrumentation, sont clairement imputables à l’Etat français. Il n’est dès lors plus surprenant que des anarchistes pouponnés par un tel ‘’géniteur’’ nous soient venus assener ici un ‘’démon-critique’’ slogan de ‘’Tour Peulh’’, et que les ONG racistes du ‘’Monde Blanc Esclavagiste’’ n’en ont jamais parlé, et n’en parlent jamais. Alors que notre pays vient de manquer d’en brûler. Uniquement grâce à un Miracle de Dieu, le Clément !

      A la suite de ce premier ‘’Coup’’, qui avait également été l’occasion d’inonder notre pays de fausse monnaie, dans le seul but de saboter notre économie naissante, de la part d’un Etat qui en devient forcément un Etat-paria, (au plan individuel, cela fait penser à Caderousse de Hugo !), suite donc à ce ‘’Coup’’, quelqu’un peut-il publier une liste ‘’opposable’’ de ceux que ‘’Sékou Touré’’ aurait ‘’tués’’, et où ? Dans quel ‘’Camp’’ notamment ? Au lieu de venir s’épuiser maintenant à vouloir discréditer le Père de notre Indépendance et de notre Nation…Une ‘’Nation’’ qui n’est plus qu’un pâle reflet d’elle-même. Une ‘’Nation’’ dont les plus grands criminels sont adulés en héros à cause de leurs origines ethniques, de la part de l’Etat lui-même! 

2- LA TENTATIVE DE DESTABILISATION POLITIQUE DU PAYS PAR UNE PSEUDO-GREVE D’ENSEIGNANTS récupérés par l’ancien Président du BAG, et ancien Chef de Canton,M.Koumandian Keita. Lui, il s’était considéré supérieur à toute l’équipe Sékou Touré ! Au point qu’il avait refusé d’être le Ministre de l’Education dans le Gouvernement d’Union Nationale de 1958 ! L’anecdote selon laquelle il avait exigé que le président Sékou Touré recrute ses Ministres sur ‘’concours’’, est célèbre. Très célèbre.

Il y avait eu alors des interpellations, comme cela se serait fait partout dans le Monde, dans un tel contexte. Je voudrais bien que, là aussi, quelqu’un nous dresse une ‘’liste opposable’’ des personnes qui en sont mortes. Sachant que Koumandian lui-même, libéré au milieu des années 60, bien avant le Complot, l’énorme complot Kaman-Fodéba de 1969, a vécu dans toute sa dignité, et n’est mort que bien longtemps après AST. Dans cette seconde affaire, on a pu observer la gymnastique politico-littéraire de quelques personnes qui ont tenté, avec peine, de se ‘’rattacher’’ à ce ‘’pétard mouillé’’ qu’on veut grossir…Avec nos tendances à noircir et à exagérer tout chez nous dès que le PDG et AST sont concernés. 

Sachons bien que de grands protagonistes (réels, eux) de ce ‘’mouvement’’, vivent encore ici, en Guinée, et pour longtemps, je l’espère et le souhaite de tout cœur. El.hadj Sidi Diarra, l’actuel Président du Club Ahmed Sékou Touré de Guinée, (après le décès de notre ami El hadj Emmanuel Dem DIARRA), est par exemple, lui, un de ceux qui avaient été interpellés alors et enfermés au Camp de la Garde Républicaine de Camayenne. Un des Présidents d’honneur du même Club, avec Hadja Andrée Touré, Elhadj Ibrahima Fofana, ancien Ministre, avait été lui-aussi, longuement détenu à Camayenne, en même temps que son honorable épouse, la grande-sœur de feu Emmanuel Diarra. Toutes ces personnalités se sont exprimées à plusieurs reprises sur cette question, en tant qu’acteurs ! Et au delà des cancans, au delà de la mort même, tous adorent AST !. On sait, par contre, que des intimes, affectivement et caractériellement, de feu Koumandian Keita, ont totalement pris en héritage la haine personnalisée de celui-ci vis-à-vis du même AST. Et leur souhait le plus ardent, c’est de modifier l’histoire de notre pays, pour que jamais le nom d’Ahmed Sékou Touré ne soit mentionné en Guinée, sauf en mal ! Les gens avisés de ce pays sont attentifs aux élans et efforts des intéressés en ce sens .En attendant le verdict de Dieu, le Juge Incorruptible. Dieu, dont l’évocation régulière que j’en fais, semble tant incommoder ceux qui seraient heureux de Son, hélas, impossible inexistence : IL EST! Point.

3- LE COMPLOT DIT ‘’PETIT-TOURE’’ DE 1965, dont des gens avaient longuement nié la réalité. Un ‘’Coup’’ publiquement revendiqué, au cours d’un point de presse on ne peut plus libre, à la fin des années 90 et, qui plus est, à Abidjan, par l’ancien Ministre de la Jeunesse, feu Jean Faraguet Tounkara. Le bon chrétien qu’il était avait proclamé alors, clairement : ‘’Le cerveau du complot Petit-Touré, c’est moi !’’

J’ai le numéro du journal ‘’L’Indépendant’’ qui a repris l’intégralité de l’interview afférente. Mr Jean Faraguet est mort plus de 15ans après AST. Il faut que quelqu’un, sérieusement, dise maintenant à notre Peuple et à notre Jeunesse, combien ‘’ont été tués’’ à cette occasion aussi. Et qui ! Et où ! En tout cas pas au Camp Boiro, car ce nom date de l’après-Agression de Novembre 1970.

4- LE VASTE, L’ENORME ET PUISSANT COMPLOT MILITARO-ADMINISTRATIF DIT DE ‘’KAMAN-FODEBA’’, dont les actions ratées de Tidiane Keita et des parachutistes de Labé qui ont tué  le Commissaire Boiro, avaient été les révélatrices. Deux actions dont même un mécréant ne peut nier la réalité.

Vous, vous savez, moi je sais, et tout le monde sait, que De Gaulle et ses fanas, qui ont été une mouvance mondialement avérée puissante dans le Bien pour la France, mais aussi dans l’exploitation impitoyable des ‘’Nègres’’ du Pré Carré, ou dans l’extermination des Patriotes Noirs par tous les moyens, même par le génocide en cas de besoin, cette puissance gaulliste ne payait pas cher la peau de AST ! Elle avait donc mis toute la gomme pour que l’indépendance de notre pays ne dure pas un an!  Mais ne voilà-t-il pas qu’à la 2è année, c’est le gaullisme qui est lui-même obligé de récupérer le concept de l’indépendance, pour faire bonne figure dans le reste du monde ? Un motif de haine de plus envers Sékou. On sait qu’en d’autres lieux, De Gaulle avait dû convaincre certains ‘’chefs nègres’’ d’entrer dans le ‘’jeu’’ de l’indépendance, ’’style Françafrique’’.

Voilà qu’ensuite un lustre passe, pendant lequel Sékou, non content d’avoir troublé l’Empire colonial français, s’occupe aussi bien de rassembler les ‘’Nègres’’ dans l’OUA, que de soutenir les ‘’esclaves’’ du Portugal et d’ailleurs à s’affranchir : ç’en était trop !C’est pour cela que la France avait fini par mettre sur le pied de guerre tout un vivier de ‘’mercenaires mentaux’’, dépourvus de tous scrupules et de toute moralité, et aptes à accomplir les manœuvres et les actes les plus vils, pour en finir avec ‘’Sékou Touré’’ au plus vite . Il ne fallait surtout pas qu’il s’établisse dans la durée :De Gaulle n’avait-il pas dit :’’je le veux à plat ventre à mes pieds !’’ ? Tueurs donc, casseurs, anarchistes en tous genres, blancs de France et d’ailleurs, et ‘’négrailles’’ de Guinée et d’ailleurs, avaient tous été activés pour tuer Sékou Touré, et pour plonger la Guinée du ‘’NON’’ dans tous les malheurs possibles et imaginables.

Mais, vous savez, plus de 50 ans après, ce n’est pas en Guinée qu’il y a eu les partitions territoriales et les rebellions armées, ni sur les modèles ‘’Nord/Sud ivoirien’’, ni sur ceux des ‘’Indépendantistes’’ de Casamance, ni sur ceux des Touaregs ailleurs ! N’est-ce pas ? Chez nous ici, à part quelques désagréments récents liés à des déficits en fourniture d’eau de pompe et d’électricité, tous imputables à la puissante politique criminelle de la France coloniale, qui avait ‘’utilisé’’ dans cette politique nombre d’opportunistes originaires de Guinée et camouflés en  ‘’opposants politiques’’, chez nous ici donc, il n’y a qu’un seul problème grave maintenant : c’est l’approfondissement des clivages ethniques. Un phénomène au cours duquel des organismes occidentaux font un parti-pris flagrant en faveur des Peulhs, qu’ils aident à fond dans leurs stratégies de ‘’victimisation’’ d’une part, et d’autre part, dans une pernicieuse politique d’affirmation de supériorité et de particularité ethniques. Et les ‘’intellectuels’’ guinéens ont même peur d’en parler!

Dans la foulée, les mêmes organismes s’ingénient à diaboliser, à rendre méprisables et à culpabiliser coûte que coûte les Malinkés, par médias interposés. Parce qu’on a raté le génocide qui avait été programmé contre eux, après la mort d’AST. Quels Amnesty International, Human Right Watch, International Crises Group et autres Fédération Internationale des Droits de l’Homme, avaient-il seulement révélé, dénoncé ou condamné en effet, la très célèbre déclaration d’un certain Commandant (à l’époque) Alhousseini Fofana, qui avait dit en 1985 : ’’Nous allons finir les Malinkés de Guinée et, en cas de besoin, aller en chercher la semence au Mali’’ ? Or, cela avait parfaitement coïncidé : 

a- avec l’assassinat massif des Ministres malinkés et parents biologiques d’AST, sans nulle procédure autre que des exécutions sommaires. Au vu et au su de tous ! Et toute la fameuse Communauté Internationale s’est murée depuis lors dans un silence cynique ;

b-  avec, aussi, la terrible chasse ouverte contre les Malinkés à la suite de ce qui apparaît aujourd’hui comme un ‘’Coup-fourré’’, dont ‘’Diarra Traoré’’ avait été le porte-malheur on ne peut plus naïf, pendant que certains organisateurs perfides de ce topo mortel s’en frottaient les mains de délice. Ainsi, quand on avait attaché le Colonel Diarra, en slip devant les caméras, et que, tout naturellement celui-ci avait gémi de douleur, Siradiou Diallo, le copain de Ben Béchir Yamed dont le masque est enfin tombé, Siradiou, ‘’le démocrate’’ de ceux le voudront, s’en était réjoui en déclarant que Diarra avait ‘’beuglé en invoquant sa mère’’ ! La chasse qui s’en était suivie n’avait épargné ni les militaires de l’ethnie malinké, ni les cadres civils, même des retraités, ni les diamantaires, ni les commerçants, ni les hommes d’affaires ! C’était comme s’il y avait une liste pré-établie des Malinkés les plus connus à l’époque. Et les opérations s’en étaient faites ici, de jour et de nuit, toujours de façon publique…pour ’’marquer’’ !

Comme au fer chaud ;

c-  avec, enfin, l’incendie ethnique que le Chef de l’Etat de l’époque, le Général Lansana Conté était allé lui-même allumer en Guinée Forestière, et qui a coûté la vie  à pas moins de 1000 Malinkés ! Dont un grand nombre de femmes dioulas, égorgées sur les routes forestières de marchés forains ou hebdomadaires ! Dont, aussi, des minorités ‘’N’KO’’ brûlées vives dans leurs cases ou dans leurs champs par des communautés villageoises aux instincts ethniques excités à mort en Forêt! 

d- Et tout le monde, là-dessus, se tait depuis lors ! Comme si, vraiment, les Malinkés ne méritaient pas qu’on en parle : ni chez les Fokka à RFI, ni chez les Amnesty et autres. Il faut Telly….etc, etc…

Tout cela est arrivé ici, dans notre pays, suite à une stratégie délibérée et sur la durée, de la part de Français cyniques, commis expressément par leur ‘’Patrie’’, qui se prétend celle des ‘’Droits de l’Homme’’. De la part de ces Français cyniques qui ont consciemment manipulé aussi d’irresponsables ressortissants guinéens et africains. Nous avons maintenant à nous efforcer de remédier aux conséquences de cette criminalité transcontinentale, que le ‘’Droit International’’ se garde avec précaution de viser. Et tant pis pour les souffrances, les manques, l’agonie et la mort programmées de nos milliers d’anonymes, du fait de ces conséquences.

    Quant à nos mauvais ‘’ parents’’ qui ont servi de ‘’nègres’’ (houphouéto-senghoriens !) à des contingents entiers de délinquants Français dans cette pourriture de programme d’essence esclavagiste et raciste, aucun de ces mauvais ‘’parents’’ n’a voulu depuis lors, ni ne songe à faire son examen de conscience, (une faculté qu’ils ont généralement perdue), ni donc, à plus forte raison, son mea culpa. Pour mériter au moins, au Regard de Dieu, le statut ‘’d’Homme Libre’’ qu’Il a, Lui, offert potentiellement à chaque individu, mâle ou femelle, de Sa Créature préférée : l’Humanité.

5- On ne pourra jamais évoquer cette époque de persécution acharnée au moyen de troubles artificiels continuellement créés par la ‘’Puissance coloniale’’ la plus malfaisante de l’Histoire, la France, sans parler DE L’AGRESSION IMPERIALO-PORTUGUAISE DE LA 3EME DECADE DE NOVEMBRE 1970. C’était le véritable ‘’Baroud d’honneur’’ au cours duquel toute la ‘’pourriture esclavagiste du Monde’’ avait armé les plus vils ‘’esclaves mentaux nègres’’, pour solder le compte de la Dignité, de l’Honneur et du Patriotisme des Peuples africains Noirs à travers un Symbole : la Guinée de Sékou Touré ! En demeurant jusqu’au bout blotti dans la pénombre de sa conscience, Siradiou Diallo n’a jamais voulu reconnaître ce que tout le monde sait : son rôle dans cette Agression. Entre autres…

     On sait comment cela s’est soldé. Il ne viendra jamais à l’idée de quelqu’un de ne pas rendre hommage à notre vaillante Armée Populaire Révolutionnaire de Guinée (APRG). On ne peut, non plus, ne pas s’émerveiller de la mobilisation populaire qui, avec des civils sans armes, a chassé, capturé et neutralisé des Mercenaires qui étaient venus pour renverser le pouvoir populaire en place, et pour tuer AST. Notre Président, que les longs mensonges d’illuminés des sérails et écuries de la Françafrique présentaient comme un dictateur ‘’draculesque’’ ! Perdus dans leur microcosme cauchemardesque et dans les illusions propres à ce type de milieu, les ‘’gens’’ confondaient ‘’intox’’ et réalité. Ils ne savaient même pas qu’AST était populaire, au sens propre du terme, et que cela est opposé, par essence, avec  ‘’dictature’’.

6- JE VAIS MENTIONNER ICI LA TENTATIVE D’ASSASSINAT D’AST EN 1976 PAR UN ‘’INCIRCONCIS’’, UN JEUNE PEULH ENTRAINE POUR CELA, et placé dans un manguier, avec un pistolet, sur le passage vespéral de l’Homme au volant de sa voiture. Des ‘’marabouts’’ Peulhs avaient, semble-t-il, assuré que c’est seulement de cette manière-là qu’on pouvait l’assassiner. Pour mettre à sa place Diallo Telly, qui était demeuré dans les effectifs de la fonction publique française tout le temps, grâce à la nationalité qui va avec ! Et dont le ‘’Dossier’’ est toujours classé ‘’Secret défense’’ en France. Même André Lewin, diplomate français de haut rang, n’a pas pu avoir accès à ce ‘’Dossier’’

   Les deux plus grandes vagues d’interpellations dans tous ces complots furent celle du Complot militaire de 1969, et celle qui fut consécutive à l’Agression du 22 Novembre 1970. Pour cette dernière, il ne faut pas oublier qu’il y avait eu une Mission d’Enquête Onusienne, avec un Rapport en bonne et due forme. Un Rapport disponible à plusieurs niveaux à travers le Monde. 

Une agression dont le principal organisateur, le Portugais Alpoim Calvao, a écrit que 500 Guinéens en avaient été victimes. Voilà ce que c’est que ‘’Victimes’’, et ce nombre dépasse de loin les  117 morts recensés par la Commission ‘’Livre Blanc’’ du CMRN !

 Alors, maintenant, quelqu’un peut-il sérieusement établir une liste complète, crédible juridiquement et judiciairement, en toute responsabilité, ne serait-ce que par respect pour notre Peuple, Victime réelle de toute cette magouille macabre? Une liste des morts de la première République ? Sans tricher ? Qui ? Notre Etat ?...On peut aussi, peut-être, arrêter d’insulter notre Peuple en traitant de ‘’Victimes’’ tous ces gens qui nous ont soumis aux pires épreuves de notre Vécu ?

Petite Conclusion

Il y a eu toute cette ambiance ici. Mais ni le Peuple, ni son Elu, n’avaient perdu leur sérénité. AST a continué à vivre sans garde prétorienne, malgré les mensonges de barbouzes françaises, et d’apatrides guinéens sans foi, à ce sujet. La Guinée a continué à être le pays africain le plus visité par les plus hautes personnalités du Monde. Notre Jeunesse a continué à moissonner Coupes et Médailles, sportives et culturelles, partout. Je dis bien : partout ! Et jusqu’à la mort et aux grandioses et inégalées funérailles d’AST pour tout le XXème Siècle. La ‘’première fois’’ qu’Air-Force One avait atterri en Afrique, et qu’un Vice-Président en fonction des USA en a foulé le sol, c’était à cette occasion-là ! Pas vrai ? 

Actuellement, on voit des lucioles qui veulent ‘’éblouir’’ nos rétines, qui avaient pourtant supporté et assimilé les rayons du Soleil africain qui a définitivement dissipé les ténèbres coloniales ? Tout le monde ne gagnerait-il pas donc à être plus modéré maintenant. Et à se rendre à l’évidence que toutes nos ‘’ PREMIERES FOIS’’, etc, sont déjà très loin derrière nous ?  A savoir que la négation, le sabotage ou la banalisation des sacrifices, des œuvres et réalisations d’un Peuple, ne sont jamais que l’expression suprême du mépris qu’on a pour ce Peuple ? Que toute apologie du colonialisme, qui est un ‘’Crime contre l’Humanité’’, et les références récurrentes à quelque ‘’planification’’ que ce soit d’une économie coloniale forcément de ‘’traite’’, et par essence-même, ce n’est jamais qu’un mépris pour les souffrances des ‘’Nègres’’, nos Ascendants ?

    Sait-on que Dieu n’aime rien de tout cela, et que Ses Arrêts sont imprévisibles et sans appel ? Sinon, alors il faut le savoir. On peut, là-dessus, s’informer auprès de Béchir Ben Yamed qui disait tout de nous. Jusqu’au 15 Janvier 2011, lorsque ‘’sa’’ Tunisie et ‘’son Ben Ali’’ ont été balayés par Dieu ! BBY qui s’acharnait sur nous, alors qu’on ne lui a jamais rien fait : Dieu a jugé entre nous, et j’en remercie mon Seigneur à l’infini.  A la prochaine encore pour continuer, s’il plaît à Dieu

Soub’ hânallâhi, wabiham’ dihi, wastakh’firoullâhiwaatoûbouilaïhi.

Wa SallallâhoukhaïrikhalghihîSéyîdinaMuhammadinNabiyil’ Oummiyi

Wa alââlihî, waSahabihîwassallim.

Conakry, le 12 janvier 2012

Aly Bocar Cissé Professeur et Administrateur Civil à la retraite

Tél : 64-33-37-70 / 62-27-88-89 ; Email : cissedebma@yahoo.fr