Ambiance de Complots et Souffrances de notre Vaillant Peuple

C’est pour continuer, comme promis, à présenter Ahmed Sékou Touré sous son vrai jour. Pour éradiquer ainsi les mensonges et fabulations de gens, nombreux, comme Bechir Ben Yamed, etc…, qui ont menti,…et qui mentent. Sans scrupule aucun. Des gens qui ne craignent ni DIEU, ni le jugement inéluctable de l’HISTOIRE. Des gens comme ces autres de chez nous, des ‘’Guinéens piratés’’, venus par centaines des serres de la Françafrique, pour envahir notre pays après le décès d’AST, dont ils avaient la démente ambition d’effacer toute l’HISTOIRE, dans le cadre du plus pourri des complots jamais imaginés contre lui.

C’est ainsi qu’un de ces ‘’compatriotes-façons’’, un de ceux en qui j’avais tout de même une certaine confiance, avait eu le courage de me dire qu’il eût mieux valu que Sékou Touré se laissât assassiner, pour être proclamé Martyr et Héros de la Nation! Au lieu d’avoir échappé à tous les traquenards qu’on avait montés contre lui !

J’en avais été estomaqué !  

Ainsi, m’étais-je dit alors, la voilà donc, la logique! La voilà, la bonne logique surréaliste des cercles diaboliques de réflexion! La logique des ‘’salons’’ et autres ‘’maquis’’ éthérés où la fronde se tenait, aux antipodes mêmes du positivisme dynamique d’une certaine logique réflexive et discursive des ‘’Salons’’ de la Marquise du Deffand, ou de Mademoiselle de Lespinasse!

Une logique non pas lucide comme là-bas au XVIIIème siècle, toute de bonnes intentions et de stratégies émancipatrices en faveur du bon peuple laborieux de France! Mais une logique vaporeuse,  éthylique, suggérée à coups de flûtes de champagne et de verres de liqueurs!

Une logique anesthésiante, à l’usage du bon Nègre ‘’Houphouët-Senghorien’’, qui est tout nerfs  et tout émotions!

Une logique destinée à endormir le Nègre-maboul, comme Ulysse dans les bras de Circé. A l’endormir sur le matelas illusoire de  rentes de situations éphémères. A lui faire admettre qu’il ne peut rien entreprendre de lui-même pour son développement, et que c’est à d’autres qu’il revient de lui apporter tout, pendant que lui-même se pavanera, comme un dindon, pour amuser la galerie, en jouant au ‘’Bon Roi Nègre’’… Dans une espèce de cirque mortel pour le futur de notre ‘’Race’’. Une logique propre à faire admettre au nègre que quiconque parmi les siens l’exhorterait à l’effort pour affermir sa dignité et son honneur, ne devrait mériter que l’autodafé, comme pour exorciser les ‘’démons’’ de la liberté et de la responsabilité nègres!

Mais à quoi donc la mort atroce de Lumumba a-t-elle servi ? Ne voyons-nous pas le Congo-Zaïre un demi siècle après ? Ou le Congo-Brazza,  près de quarante ans après l’assassinat de NGouabi ?

Quelles autres images notre histoire devra-t-elle nous montrer pour nous faire comprendre que c’est tous ensemble qu’ils nous faudra aller vers les autres, mais sous la conduite de dirigeants qui ne peuvent être des marionnettes ?

 Qu’il nous faut sortir à présent de notre infantilisme pathologique qui nous ramène aux âges :

-     des canonnières de la conquête coloniale, (comme récemment en Lybie),

-     des assassinats atroces de nos Résistants (Kaddafi), et de la déportation de nos Patriotes (aujourd’hui à la CPI).

C’est une honte! C’est une honte pour l’Afrique et pour ses ‘’Présidents’’ actuels, si faibles et si ‘’solidaires’’ des ‘’Blancs’’ contre nos propres Monuments et Valeurs : ceux que le Monde entier, à l’exception des esclavagistes blancs, avait admirés et soutenus. Comme le Président Ahmed Sékou Touré.., Jusqu’à ce que la France, ses médias et leurs animateurs, (relayés par tous ceux des nôtres qui ont choisi la haine et le mensonge), ne se donnassent comme objectif ultime la déformation et le noircissement de toute son histoire, de toute son œuvre, de tous ses hauts faits, pour le nanifier dans l’histoire, et pour donner de lui une image méprisable.

Oh, quel programme! N’est-ce pas?

Oui, quel programme ambitieux! Comme si les méthodes criminelles de crédibilisation du faux par la répétition inlassable, des méthodes mises au point, on s’en souvient, par Goebbels au service de Hitler, comme si ces méthodes pouvaient effacer la mémoire de l’Histoire! Quand on dit aux gens que Dieu existe, et que la Vérité vaincra toujours le mensonge, ils pensent que ce n’est pas vrai!

Ils pensent que la Science et le Développement modernes ont vaincu Dieu, et que le mensonge, les combines et la méchanceté ne peuvent plus échouer, parce que les Grandes Puissances en ont fait, maintenant plus que par le passé, leurs armes favorites. Or, je soutiens, au Nom de Dieu, qu’ils seront humiliés !

Dieu n’a-t-il pas dit : ‘’Nous opposons la Vérité au mensonge, et elle le fera disparaître. Le voilà qui disparaît…’’ ? (Coran : chap.21-verset 18).

Alors, je tiens le pari ! Par la volonté de Dieu ! Regardez donc maintenant leurs échecs célèbres, ponctués d’assassinats sordides (Saddam, Ben Laden…), en Irak et ailleurs…

Quant à Ahmed Sékou Touré (AST) !!

Je connais un grand nombre de ses ennemis à mort, pour des raisons qui leur sont propres, et qui, je le jure au Nom de Dieu, n’ont aucune justification liée, ni à la qualité de l’homme, ni à sa moralité, ni à l’exercice qu’il a fait du Pouvoir, et des Attributs du Pouvoir.

Je connais ses ennemis qui n’ont dit de lui que ce qu’ils avaient dans leurs propres têtes. Notamment ceux qui l’ont traité de ‘’dictateur’’, de ‘’sanguinaire’’, ou de ‘’Non-Instruit’’. Tous des menteurs et des complexés, qui fuient lâchement tout débat ouvert et tout examen de la réalité objective. Qui sont plutôt prompts à se réfugier derrière des micros et des caméras faciles, complaisants ou aux ordres! Je le jure au Nom de Dieu.

La réalité, c’était tout d’abord Ahmed Sékou Touré en Guinée, au sein de son Peuple, du début à la fin de sa vie. Sans ‘’Garde-Rapprochée’’ autre que Dieu et ce Peuple-là ! Même lorsque Tidiane Kéïta s’était jeté sur lui, au milieu d’une foule immense, en 1969, devant KAUNDA et N’KRUMAH dans la même voiture que lui, même à cette occasion-là, c’est lui-même qui avait maîtrisé la canaille, et l’avait remise à son garde du corps ‘’protocolaire’’, l’Adjudant-Chef Bah, avec la consigne ferme qu’il ne lui soit rien fait. Et c’est ce même Gendarme félon qui avait, un peu plus tard, assassiné sur place ledit Tidiane.

 Le seul qui mourut ce jour-là, dans cette foule immense, au terme d’un ‘’imbroglio’’ artistiquement monté par les Etats-Majors militaro-sécuritaires, qui savaient bien ‘’ce’’ qu’ils étaient entrain de mijoter à l’époque. Un ‘’ce’’ , qui avait, du reste fini par éclater au grand-jour à la même année, après l’assassinat du Commissaire Mamadou Boiro, et le largage de son corps à 2 000 mètres d’altitude, par un groupe de trois parachutistes qui avaient été ‘’préparés’’ pour faire ce que Tidiane avait raté…

Et même lorsque des ‘’terroristes’’ enragés avaient à leur tour dégoupillé’’ et semé des grenades sur son passage à l’aéroport, et sous son fauteuil  au Palais du Peuple, personne n’était mort alors de son fait, dans une quelconque fusillade aveugle. Donc aucune ‘’tuerie’’, en 26 ans, n’a jamais été perpétrée en Guinée sous AST. C’est une question juridique et d’usage abusif du vocabulaire français !

Des enquêtes et des interpellations? Oui, bien-sûr! Des procès contextuels, en cette ère où les Blancs faisaient tuer tout ‘’Lumumba’’, tout ‘’Olympio’’, ‘’Moumié’’, ‘’Mondlane’’, ‘’Tafawa-Balewa’’, ‘’Um Nyobé’’, ‘’NGouabi’’, etc, comme des Mouches, des procès et des condamnations, jamais du goût des Manitous blancs en embuscade? Oui, bien-sûr! Ceux qui en parlent en utilisant les mots ‘’tueries’’, ‘’victimes’’, ou ‘’folie meurtrière’’, ‘’dictateur’’ ou ‘’tyran’’, ne sont que des cancaniers de service, dépourvus de toute éthique et de toute retenue, dans leurs jugements saturés de mépris pour notre Peuple. Qui qu’ils soient : journaleux, politicards ou pseudo-consultants ; commerciaux ou diplomates ; gourous ou autres mystiques!

Avant l’indépendance de notre pays, Sékou Touré avait échappé à plusieurs guet-apens et tentatives d’empoisonnements tant alimentaires que fétichistes, (j’en ai raconté certaines dans des papiers précédents.)

Après l’indépendance, la violence des actes visant à le tuer avait, bien-sûr, culminé avec l’Agression (Siradienne) du 22 Novembre 1970, quand sa résidence personnelle de Bellevue, encore occupée très arbitrairement par tous ses successeurs qui le haïssent incontrôlablement : c’est un  constat dont l’Histoire ne peut pas ne pas témoigner, quand donc cette résidence avait été incendiée. Cela est vrai. Mais les actes de Tidiane Kéïta et de Bah Lamine ‘’Grenade’’ auront été les plus effrontés!

    Malgré tout cela, AST n’a jamais perdu son sang-froid et sa sérénité. Il n’a jamais modifié son programme de promenades privées en voiture, sans garde aucun, toutes vitres baissées, tous les soirs à l’aller et au retour, du Palais dont celui de Sékhoutouréya occupe la place maintenant, à la Case de Bellevue. Son Palais avait toujours été le rendez-vous quotidien et ininterrompu des citoyens les plus ‘’quelconques’’.  Il n’a jamais modifié aucun ‘’bain-de-foule’’ du début à la fin de sa vie, accompagné seulement de son unique garde du corps surnommé ‘’De Gaulle’’, qu’on n’a jamais vu avec une arme!

     On peut se demander quelle pourrait être l’ampleur du carnage public qu’aurait provoqué une seule tentative comme celle de Tidiane et de Bah Lamine en pleine foule, contre tout autre, après lui ! On a  pris, depuis Conté, l’habitude de voir  nos ‘’Chefs’’ se déplacer, toujours noyés dans des bataillons entiers de ‘’Bérets Rouges….Verts, Bleus ou Noirs’’. Au point que le Peuple ne se souvient plus que Ahmed Sékou Touré était, lui, sous la garde des Bons Anges de Dieu: le ‘’populo’’ reconnaissant dont la vigilance est toujours sans défaut. Car, Dieu est avec le Peuple, et avec les amis du Peuple. Tous les autres doivent savoir qu’ils ne seront jamais que des perdants absolus.

On a vu Conté, Dadis et Sékouba Konaté, du début à la fin de leurs ‘’règnes’’ : il est donc très facile maintenant de comparer leurs parcours, considéré chacun dans son intégralité, et en mettant de côté tout subjectivisme, avec le parcours d’Ahmed Sékou Touré, de A à Z lui aussi. Et on verra, honnêtement.

     Pour conclure sur cette question morbide, et sur la sinistre ambiance, que la France et des Guinéens d’une inconscience satanique, ont imposée à notre Peuple et à ses Dirigeants populaires, courageux, honnêtes et patriotes, des Dirigeants tels que nous mettrons très longtemps à en avoir de pareils, (regardez où les générations suivantes et actuelles nous ont menés, et nous mènent encore!), pour conclure donc sur cette ambiance, toute de complots, de coups tordus, de traîtrises et de méchancetés sordides, j’affirme et je maintiens que tous les bilans concernant la mort de personnes ayant été compromises dans ces ‘’affaires’’, qui n’étaient destinées qu’à aider la France coloniale et esclavagiste, incarnée par sa classe politique ‘’post-coloniale’’, tous ces bilans sont faux et archifaux!

Des Guinéens racontent, propagent, diffusent des choses pour ‘’payer’’ une ‘’nationalité’’ française, qui n’était utile qu’à leur ‘’ego’’ de complexés qui méprisaient les populations dignes de la Guinée de 1958. Ils ont dit, et continuent à dire que ‘’Sékou Touré a tué 50 000 personnes au camp Boiro’’! Ils sont relayés en cela par RFI, avec qui ils mentent sur Amnesty International, qu’ils déclarent être l’auteur de ce bilan. ET comme la conspiration est de nature ‘’internationale’’ et ‘’Blanc-esclavagiste’’ (voyez comme la CPI est devenue le symbole de la ‘’déportation négrière’’!), Amnesty International se garde bien de relever le mensonge, il considère que c’est une ‘’affaire de Nègres’’.

Moi, je jure au Nom de Dieu que Deux Cents (200) personnes n’ont pas perdu leurs vies  en ‘’52 complots’’, selon André Levin, de 1958 à 1984. Et moi je suis large, car la ‘’Commission Livre Blanc’’ du CMRN, qui disposait de toutes les archives de la 1ère République, et qui était composée des haineux les plus farouches contre AST (D.TamsirNiane par exemple!), cette ‘’Commission’’ n’a identifié que Cent Dix Sept (117) morts, condamnés et exécutés, et collatéraux. Et même le frétillant A.R.Gomez qui a fait une liste comprenant autant les contumax, des doubles-emplois que des imaginaires, n’a pu en inscrire que moins de 700 ! Sept Cents vraiment tirés par les cheveux !

 Et les gens chantent ‘’50 000 !’’ sur RFI,  pour nourrir la haine vaine.

   Pour analyser cette ambiance exécrable, qui a été terrible pour notre Peuple, Martyr du Colonialisme, du Néocolonialisme et de leurs valets et laquais locaux, je vous donne rendez-vous au prochain numéro, si Dieu le veut.

Soub’ hânallâhi, wabiham’ dihi, wastakh’firoullâhiwaatoûbouilaïhi.

Wa Sallallâhoukhaïrikhalghihî SéyîdinaMuhammadinNabiyil’ Oummiyi

Wa alââlihî, waSahabihîwassallim.

Conakry, le 29 décembre 2011

Aly Bocar Cissé  Professeur et

Administrateur Civil à la retraite

Tél : 64-33-37-70 ou 62-27-88-89

Email : cissedebma@yahoo.fr