Alice1-530x353Vanessa Hessler, dite "Alice", le mannequin au visage poupin et aux longues jambes effilées qui incarnait le fournisseur d'accès à Internet du même nom, a été licencié lundi : elle refusait de retirer ses louanges à la famille Kadhafi et à son ancien amoureux, Mouatassim, troisième fils de l'ancien dictateur libyen.

En "une" du magazine italien Diva e Donna, paru aujourd'hui (non disponible sur Internet), Hessler, 23 ans, déclare : "J'ai vécu quatre ans de passion avec Mouatassim, je pleure sa mort." Comme son père, Mouatassim Kadhafi a été tué lors de la prise de Syrte, dernier bastion loyaliste, le 20 octobre. Ils ont été enterrés ensemble dans un lieu tenu secret près de Misrata. Leurs corps avaient été exposés au public auparavant, durant plusieurs jours, dans une chambre froide.

Cette liaison était connue, mais son rappel deux semaines après la chute de Mouammar Kadhafi gêne l'employeur de Hessler, qui lui reproche "de ne pas avoir pris de distance dans ses commentaires sur le conflit en Libye". Telefonica Allemagne, la maison-mère d'Alice, a précisé que son site Web serait expurgé de toutes les images de la jeune fille, qui a également travaillé par le passé pour L'Oréal, Calvin Klein et Ferrero.

Dans cet entretien, Hessler tentait de réhabiliter l'image de la famille Kadhafi, selon elle injustement décriée depuis le début de la guerre civile, en février dernier : "Ce sont des gens très simples, comme vous et moi", dit le mannequin américano-italien, selon Le Figaro.fr. "Nous – la France et la Grande-Bretagne – avons financé les rebelles. Les gens ne savent pas ce qu'ils [les rebelles] font, poursuivait-elle. Le peuple libyen n'était pas particulièrement pauvre ou fanatique. Il ne faut pas croire tout ce qu'on entend."

Mouatassim Kadhafi, 36 ans, médecin et militaire, était le principal concurrent de son frère aîné Saïf Al-Islam dans la course à la succession de son père. Hédoniste, en 2009, il avait payé 1 million de dollars pour faire se produire la chanteuse Beyoncé devant ses amis, lors d'une fête à Saint-Barthélemy, dans les Antilles françaises. LeNew Yorker rappelle qu'après le début de la révolte libyenne, la star américaine avait fait don de son cachet aux victimes du tremblement de terre de 2010 à Haïti.

Photo : AP Photo/Matt Sayles, File