... A cette occasion, une Bibliothèque et un Centre de Formation des cadres ont été inaugurés

Pdg-RdaLes militants et les sympathisants du PDG-RDA se sont donné rendez-vous ce samedi 1er octobre 2011 au siège du parti pour le prolongement des festivités qui ont commencé depuis le mercredi 28 septembre, date anniversaire de la proclamation de l’indépendance de la Guinée d’Ahmed Sékou Touré.

Cet anniversaire qui est placé cette année  sous le signe de l’éducation, sera célébré le 2 octobre 2011 sur toute l’étendue du territoire national par le vaillant peuple de Guinée.

Un  peuple qui se rappellera toujours l’œuvre immortelle du président Ahmed Sékou Touré, celle de conduire notre pays à l’indépendance, sans pavoisements ni salve de canon, sans tambours ni tamtam, une procédure unique jamais vue dans l’histoire de l’accession des ex colonies à l’indépendance.

Ainsi, la Guinée fut-elle le premier pays d’Afrique noire à dire non au Général De Gaule ouvrant la voie à une vague  de décolonisation en Afrique francophone.
C’est pourquoi l’histoire retiendra  Sékou Touré, comme le père de l’indépendance de la Guinée. Celui là-même qui a consacré le clair de son temps au combat pour la création de la nation guinéenne et la consolidation du droit du peuple à disposer de lui-même.

En Fêtant cet anniversaire  sous le signe de l’éducation, les actuels responsables du parti ont perpétué ainsi le rôle d’avant-gardiste  joué par le PDG-RDA dans tous les domaines et surtout  de celui de l’éducation depuis le lendemain de l’accession de la Guinée à  indépendance.

Pdg-RdaAu siège, plusieurs personnalités étaient présentes notamment,  Mme Hadja Andrée Touré, l’épouse de l’Immortel Ahmed Sékou Touré, Mme Camara Aminata Touré, Mr. Anta Cheick Condé, membre du bureau politique chargé de l’organisation,  Mr. Sanoussi Keita, le premier secrétaire chargé de l’éducation, de la culture et de la science,  Mr. Sangaré, secrétaire général du ministère de l’Agriculture, plusieurs responsables des partis frères et amis et bien sûr le Secrétaire général du parti, Mr. Mohamed Touré.

C’est Anta Cheick Condé qui, avant de présenter le décor de l’enceinte du siège, rendra un vibrant hommage aux combattants de l’indépendance. Ceux qui ont consacré leur vie, aux cotés du Responsable suprême de la révolution, à la lutte pour la souveraineté de la Guinée.

L’intervention de Mr. Sanoussi Keita sera axée sur le passé glorieux du PDG-RDA. Et au nom d’un autre grand militant, le Premier secrétaire à l’éducation, à la culture et à la science rappellera les grandes œuvres du parti de 1958  à 1984, la date de la disparition de l’Immortel Ahmed Sékou Touré.

Quant au premier responsable du parti, avant de vanter les mérites du PDG-RDA, il remerciera toutes les personnalités qui ont accepté d’honorer ces festivités par leur présence. Mr. Mohamed Touré, comme son père fera une brillante allocution au cours de laquelle, il dira ceci : « Juste après l’indépendance, notre pays ne disposait que de 12 bacheliers. Mais quelques années après la création des universités Gamal Abdel Nasser de Conakry et Julius N’Nyerere de Kankan, la Guinée pullulaient des cadres qui servaient un peu partout en Afrique ». C’était une façon pour lui de justifier les raisons du choix du thème de cette année qui est l’éducation.

M. Mohamed Touré citera également des noms comme les anciens ministres Mamadi Keita, Senanon Béhanzin, Galéma Guilavogui et autres qui ont œuvré toute leur vie  au sein du parti et qui ont été les principaux artisans de la révolution culturelle socialiste du 2 octobre 1968. D’ailleurs, il recommandera aux jeunes de commémorer cette date tous les ans. Car c’est cette révolution culturelle socialiste qui a permis au parti de réussir tous les plans de développement de la Guinée d’alors.

M TouréLe Camarade Mohamed Touré annoncera également aux militants et non sans fierté, la création d’une Bibliothèque et d’un Centre de Formation des Cadres.

La Bibliothèque sera baptisée Mamadi Keita, ancien ministre de l’éducation.

Le Centre de Formation des Cadres lui, portera le nom de Senanon Béhanzin, également ancien ministre de l’éducation sous le régime du PDG-RDA.

Avant de passer la parole à Aboubacar Sylla, membre de la direction de la JRDA, le Camarade Secrétaire général, rendra un grand hommage à sa mère pour le combat qu’elle a mené, auprès de son illustre mari, le timonier de la révolution guinéenne, le Président Ahmed Sékou Touré.

D’ailleurs, c’est à Mme Hadja Andrée Touré que l’honneur reviendra d’inaugurer ces deux édifices.

Le jeune bouillant Aboubacar Sylla dans son intervention, fera une comparaison entre l’école guinéenne actuelle à celle du temps de la révolution. « Avant, pour aller à l’école on ne payait pas d’argent, aujourd’hui il faut payer  pour être bien  éduqué », a-t-il martelé.

C’est pourquoi il demandera aux jeunes comme lui, de prendre conscience et de redoubler d’efforts pour que le PDG-RDA aille de l’avant à cause de ses idéaux et surtout de son idéologie.

Rappelons également que parmi les activités qui ont été organisées durant ces festivités, il y avait un tournoi de football, dénommée coupe Ahmed Sékou Touré. Les deux finalistes ont reçu des  trophées et des enveloppes symboliques.

Et pour joindre l’utile à l’agréable, la partie fut animée par des batteurs de tam- tams, des cantatrices et des grands danseurs qui ont pu tenir en halène le public jusqu’en fin de soirée.                                                         

Enfin les participants feront les rois autour de la cuisine des femmes du parti. Une cuisine digne de la haute gastronomie alimentaire.

Bangaly CONDE " Malbanga "