" Est-ce que vous êtes prêts à Mourir...." ? Aurait lancer Celloun Dallein Diallo à ses militants avant de les jeter dans les rues de la capitales le 27 septembre dernier pour "sa" manisfestation d'opposant amateur.

Au cours d'une réunion tenue au siege de son parti, la police selon nos informations a infiltré la foule pour enregistrer les propos du leader de Bambeto, pardon de l'UFDG. La voix sonore a été diffusée par les medias d'Etat vendredi soir.

S'adressant a ses militants, le président de l'UFDG a posé plusieurs questions. 

Cellou assène pour la manifestation du 27 septembre : « Est-ce que vous savez qu’ils vont arrêter certains d’entre nous ? Est-ce que vous êtes prêts à être arrêtés ? Est-ce que vous êtes prêts à mourir le cas échéant ? Est-ce que vous êtes prêts à mourir pour que la Guinée soit une société démocratique ? ». Ses militants  en chœur répondent par l'affirmative  « Oui » et a Cellou  de conclure  « Alors soyez prêts et préparez-vous ! »

Avec ses propos d'un autre âge, le gouvernement guinéen est formel. Les évènements du 27 septembre ont été prémédité pour que l'on dise après que les forces de défense et de sécurité ont tué des manifestants sans armes sur instruction du président Alpha Condé.

Et avec cet appel et cette  incitation à l'extrémisme dans la politique de Cellou, c'est seulement Bambeto communément appelé '' l'axe du mal'' et Labe, ville natale de Cellou qui se sont  soulevés dans tout le pays. 

A ce jour, il n y a pas de plainte contre Cellou mais tout porte à croire selon les indiscrétions proches du ministère de la justice que des enquêtes seront ouvertes  pour demander des comptes au leader qui ne défend que sa communauté.

Source : GuinéeLive.com