celloun-dakar

Au lendemain de sa défaite politique à la présidentielle de décembre dernier, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), El Hadj Cellou Dalein Diallo, le très ‘’charismatique’’ leader politique, a choisi délibérément de quitter son pays, pour se promener un peu partout, à travers le monde. Après ce que l’on pourrait qualifier le ‘’marathon politique’’ d’un leader digérant mal son échec, Cellou Dalein a regagné sa Guinée ‘’bien-aimée’’ le week-end dernier, avec une distinction de plus dans ses bagages : le titre de « Meilleur investisseur étranger au Sénégal ».

Assurément, le leader de l’UFDG, Cellou Dalein, se moque bien de la gueule de quelqu’un ! Si ce n’est des gueules de ses militants et de tous ses concitoyens.

N’est-ce pas ahurissant pour ceux qui donnaient le leader de l’UFDG, Cellou Dalein, pour un patriote, un saint, d’apprendre que celui-ci figure parmi les investisseurs étrangers les plus importants au Sénégal ? A présent, ceux-ci en ont bien pour leur compte. Cellou Dalein est un patron des patrons au Sénégal. La nouvelle ne vient pas de nous, mais du pays de la Teranga de Me Abdoulaye Wade, qui vient de lui décerner, à juste raison, la palme de ‘’Meilleur investisseur étranger au Sénégal’’. Le volume des investissements de Cellou Dalein Diallo dans ce pays force l’admiration des autorités et du peuple sénégalais tout entier. 

Pour Cellou Dalein, le Sénégal et les Sénégalais méritent le bien-être plus que ses compatriotes de Guinée. Les Guinéens ne lui servent que de bétail électoral, pas plus ! Ils ne sont utiles que quand il faut descendre dans la rue pour se faire tuer, bastonner, emprisonner.

Evidement, ici l’on ne mettra pas un point d’honneur à revenir sur l’origine de la fortune du leader de l’UFDG (nous avons écrit, réécrit, insisté, persisté et signé que sa fortune ne lui était ni naturelle, ni héritée, ni transmise par legs et qu’elle était donc le fruit de ses rapines et l’usufruit de ses rackets- nous y reviendrons d’ailleurs), qui lui vaut une attention particulière de tout le Sénégal. Mais ressort aussi son mépris affiché à l’endroit de ses compatriotes. 

Au moment où la Guinée cherche à attirer les investissements étrangers, pour relancer son économie et offrir des opportunités d’emploi à ses filles et fils, ce sont les investissements d’un citoyen guinéen, et non des moindres, parce que caressant le rêve de gouverner ce pays un jour (qui ne risque pas d’arriver), que le Sénégal fête. Cellou Dalein Diallo, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée, est donc un ‘’homme d’affaires’’ très important pour la bonne santé de l’économie sénégalaise.

Il semble qu’après le port de Dakar et le service des impôts sénégalais, en termes de taxes et autres impôts, le leader de l’UFDG, à travers ses investissements (immobiliers et industriels), est le plus grand pourvoyeur du Trésor public sénégalais. Et dire que ce sont des milliers d’emplois qu’il offre aux Sénégalais ! Les Guinéens sont bien en droit de se demander en quoi Cellou Dalein serait-il utile pour son pays ? Assurément rien. Rien ! Absolument rien. Il a préféré les Sénégalais aux Guinéens. Il a choisi de contribuer au développement socio-économique du Sénégal au détriment de son pays, la Guinée.

Aux Guinéens, désormais, de l’envoyer demander le soutien et le suffrage de ses ‘’frères et amis’’ sénégalais. Pourquoi pas ? Après qu’il ait clairement affiché son mépris pour les Guinéens, il faut bien le renvoyer à ses nouveaux attachements filiaux. A Labé de se trouver un autre Dalein tant a glissé bas le fameux luron.

Source: La Vérité

Photo: Cellou Dalein Diallo avec Mme Wade à Dakar lors de la remise du "cauris d'or"...