Pamphletaire conjuguant mauvaise foi et malhonn^etete intellectuelle

BmaProverbe Japonais : La honte n’est pas d’être inférieur à l’adversaire, c’est d’être inférieur à soi-même en n’ayant pas donné le meilleur.

   L’auteur du long pamphlet :

 ’L’exception guinéenne’’  (consultable  sur le Net, ce 30  Juillet), ne se renouvellera plus !

Mais, imagine-t-il seulement un seul instant, la situation actuelle de la Guinée, si la garde rapprochée de son ennemi juré, le Professeur Alpha Condé, Président intègre récemment porté à la tête de son pays…, si donc cette garde rapprochée avait été composée de membres drogués de ces commandos chargés de stopper la démocratisation et le changement positif par assassinat sauvage dans la nuit du 19 Juillet dernier ?

 Il voudrait se renouveler qu’il ne parviendrait jamais  à servir,  d’une autre manière, la bile continuellement déversée contre Sékou Touré, et depuis quelques lustres  contre Alpha Condé…,  bref, contre la Guinée et le Mandéen (ou Manding), faute d’avoir pu  accrocher le héros mythique Samory Touré à son anachronique tableau de chasse ; Puisqu’ils n’étaient même pas contemporains !

En effet, point besoin de psychanalyse pour comprendre l’origine de cette rancœur inextinguible,  née au 19ème siècle, par des haines fratricides qui  poussèrent certains autochtones,  à se mettre aux services de l’envahisseur blanc, pour entre autre se venger en trahissant le mythique héros, mort en déportation en 1900, dans une île de l’Ogoué, au Gabon.  

Pire que nos compatriotes qui ne voulaient pas de l’indépendance en 1958 (puisqu’ils avaient envoyé une délégation de notables pour demander à la France de garder leur région sous protectorat), notre universitaire a toujours donné constamment le ton,  en catalysant la distribution de tous les coups bas à ceux qui luttent pour leur pays et le bonheur des populations !

Sous des dehors doctes, le texte et son auteur suintent la haine sournoise contre Alpha Condé et Sékou Touré, et seuls, des béotiens ou des naïfs, pourraient encore ignorer le but assigné, qui est coûte que coûte de faire pencher la balance du côté des prédateurs,  qu’il ‘’soutient’’ sans scrupule dans leur entreprise de démolition du premier régime,  par la destruction et les bradages de tous ses acquis d’une part,  et par la diabolisation du Père de la Nation accusé d’avoir inventé des complots, pour manipuler et modifier notre Histoire !

Par conséquent, notre professeur et ces complices ne se sentent nullement concernés par  les multiples diffusions, sur plusieurs chaînes de télévisions françaises notamment, de toutes les preuves historiques incontestables de montages et de coups tordus, contre leur propre pays, sous les responsabilités de politiciens français de la cinquième république pour des raisons logiques de géostratégie.

 Evidemment, de nombreux étudiants et cadres africains,  ayant vécu dans les années cinquante et soixante en hexagone, furent recrutés pour ce travail de déstabilisation,  avec les bénédictions de responsables africains à tous les niveaux,  politiques et administratifs etc.  C’est ce réseau ‘’mafieux’’ qui est reconnu sous la dénomination de ‘’françafrique’’, créée et dirigée indifféremment par tous les ‘’Foccart’’ de droite et de gauche, selon que les dirigeants élus en France aient été (ou sont)  conservateurs ou autres.

Pour avoir nié ces réalités Monsieur le Professeur, vous êtes disqualifiés et discrédités avec vos complices,  pour la partialité notoire de toutes vos interventions publiques et commentaires partisans, puisque vous persistez  à ignorer ces nombreuses révélations publiques parfaitement documentées par  les anciens  coupables eux-mêmes,  dont vous suiviez et appliquiez scrupuleusement les consignes de  complots,  que vous êtes tout seuls de nos jours, à qualifier invariablement  de fictifs,  sur le Net et dans vos médias classiques comme Rfi, le lynx etc.

Vous n’avez jamais évoqué,  non plus, sur ces médias complices, les leaders et dirigeants africains tués ou  assassinés dans de nombreux pays d’Afrique, depuis les années cinquante !

Tous ces morts n’ont échappé à vos insinuations et  calomnies, qu’en ayant effectivement perdu la vie car, il est certain que vous les auriez également accusés d’être des affabulateurs complotant pour éliminer des adversaires.

Hélas donc, ils sont bien morts : de Lumumba à Sadate, en passant par Félix Moumier, Sir Aboubacar Tafewa balewa, Sylvanus Olympio, Marien Gouabi, Thomas Sankara,…, la liste est interminable, etc., et vous avez le culot d’entretenir le mensonge, la confusion et le doute sur la réalité des dizaines de complots contre Sékou Touré, et maintenant contre Alpha Condé, auxquels vous ne pardonnerez jamais d’avoir échappé à deux tentatives dans la même journée.

Votre  énième sortie médiatique  est subtilement infecte  par son fond, la forme étant du meilleur style académique, justement utilisé pour impressionner les jeunesses. Une toute petite lecture diagonale de votre long pamphlet m’a suffi pour en saisir l’ignominieuse noirceur ! 

C’est en effet un texte pernicieux et tendancieux,   sournoisement haineux,  écrit par  un excellent cadre français,  d’origine guinéenne, exilé depuis si longtemps en métropole que des troncs d’arbres immergés à l’époque, auraient eu la durée suffisante pour se transformer en crocodiles.  Ce sont toutes ces formes de mauvaise foi et de malhonnêteté lntellectuelles, qui m’ont obligé à me tenir loin , depuis plusieurs mois, de certains sites internet, animés par des auteurs et administrateurs pyromanes bornés et sans scrupules, qui induisent par sophisme les jeunes lecteurs en erreur historique… ;  Et quand aux moins jeunes, vous tentez en vain,  depuis longtemps, de leur faire  prendre des vessies pour des lanternes,  sachant bien pourtant qu’ils avaient vécu, durant le demi siècle qui précède, tous ces faits qu’on s’acharne à travestir,  ou à réécrire sous leurs yeux.

Voilà pourquoi je ne perds plus mon temps dans des dialogues de sourds sur les médias que vous fréquentez. Comment en effet, peut-on chercher le dialogue avec un groupuscule d’agents haineux, dont la mauvaise foi patente ne se justifie que par le fait que chaque membre, poursuit le même objectif assigné par ceux-là mêmes qui les avaient missionnés, pour pérenniser les conquêtes et les pouvoirs sur des terres nouvelles, et des peuples taillables et corvéables à merci,  ce qui est parfaitement expliqué et justifié  par la nécessité de maîtriser sur les continents explorés, toutes les formes  de matières premières dont nos envahisseurs ont toujours besoin pour  bâtir leurs pays,  et développer leurs sociétés.

  Fin de la première partie !

J’y reviendrai, inch’Allah pour stigmatiser d’avantage la mauvaise foi de ceux qui ne sont que des ININTELLECTUELS.

Samedi, 30 Juillet 2011.

Cissé Oumar de Bma / essikleduc@yahoo.fr

00 336 26 12 78 91
00 224 67 48 15 69.