THEME : ‘’A PROPOS DE CERTAINS BILANS DE LA REVOLUTION..’’

ADDENDUM A L’INTRODUCTION : LA VRAIE DERIVE

Suite à la publication de cette ‘’INTRODUCTION…’’, j’ai été très honoré de l’intérêt que le texte a suscité chez certains lecteurs. Un petit texte qui n’était pourtant qu’un simple exposé pour annoncer, par contre, toute une série de ‘’NOUVELLES’’ et de ‘’BILANS’’ élémentairement véridiques… exactement ils ont été vécus en toute ‘’simplicité’’ par le ‘’Petit Peuple’’ auquel moi je m’identifie totalement et sincèrement, puisque, oui, je suis bien un ‘’Monsieur Quiconque’’. Or je ne m’en porte pas plus mal ! En tout cas, pas plus que n’importe quel autre zigue ici-bas !

Ainsi, au terme des réactions que j’ai enregistrées :

1. Il y en a qui m’ont félicité ou remercié de vive voix au téléphone : d’Europe, d’Amérique et d’ailleurs ;

2. Un certain ‘’Ayya Goundo’’ m’a vigoureusement conseillé, lui, de cesser d’écrire, ‘’parce que’’, m’a-t-il dit, ‘’…vous êtes tout simplement fou’’ ! Le ‘’Goundo’’ (tiens ! ça signifie ‘’secret ou ‘’confidence’’ en peulh !), ne sait pas que nous sommes tous fous à un degré ou à un autre, de la base aux sommets les plus élevés (surtout !) de la ‘’hiérarchie’’ sociale et humaine.

Evidemment, on peut toujours éviter de me lire. C’est plus simple.

3. Un ou deux autres m’ont proposé, quant à eux, de revoir mes copies :

A)- à cause, selon l’un, de ma vision et de mon appréciation, totalement opposées aux siennes sur Ahmed Sékou Touré, et à cause des fondements mêmes de mon jugement.

 Pour le second, c’est toute allusion qui serait ‘’interdite’’ au phénomène pourtant réel, concret, vivant et palpitant du ‘’racisme peulh’’. L’évoquer serait simplement blasphématoire : on devrait donc le subir sûrement, le vivre et l’endurer, en fermant sa gueule…obligatoirement ;

B)- pour un troisième, un ‘’camarade’’, j’ai été très fortement impressionné par le haut niveau intellectuel et par la profondeur avec lesquels il a entrepris, lui, d’étudier la pensée d’Ahmed Sékou Touré, ainsi que les modes et moyens d’expression de cette pensée, tout au long de la vie de cet incontestable Géant d’Afrique, qui emmerde tant de monde encore. Vis-à-vis duquel tant de ‘’Modernes’’ Françafricains éprouvent d’insurmontables complexes d’infériorités à l’origine de ridicules jalousies. Très académique, j’estime pourtant que cette approche ‘’élitiste’’, que notre ‘’camarade’’ me suggère, risque d’être très durablement hors de portée pour l’écrasante majorité de notre ‘’Petit Peuple’’. Cette part incomparablement significative de notre Nation me semble avoir d’avantage besoin d’un ‘assénage’’ incessant, inlassable et ininterrompu sur l’effectivité et les conséquences graves des symboles négatifs que les plus grands acteurs de notre Histoire ont posés, et posent encore, ouvertement, concrètement, et parfois bruyamment, avec comme résultats le dévoyage et la dénaturation autant du sens que de la dimension de cette Histoire. Et pour nous envoyer en marche forcée vers la somalisation de notre pays, et de notre Nation dont l’exemplarité, de 1945 à 1984, avait mis en évidence l’imminence d’une formidable, extraordinaire et merveilleuse maternité, ou plutôt, du ‘’ matriçage’’, devrais-je dire, d’une Réalité Africaine inouïe ; une Afrique apte à un Partenariat Digne et Responsable avec le Reste du Monde, au profit exclusif de ses peuples mûs dans une dynamique de conscientisation accélérée, à l’Ecole de la ‘’Génération Sékou Touré’’. Toutes choses que les Grandes Puissances Racistes Blanches, à l’Ecole, elles, du Terrible Prince des Ténèbres, Satan le Maudit, n’entendent nullement accepter. En voici mes preuves, et elles sont IRREFUTABLES !

B-a) L’Osagefo Kwamé N’Krumah se révéla-t-il comme le principal idéologue de cette dynamique ? ‘’On’’ s’est aussitôt dépêché de commander au fantoche Houphouët-Boigny de le faire ‘’tomber’’, pour le plonger dans la ‘’douleur’’ et lui faire ‘’oublier’’ toute idée de construction ‘’procontinentaliste’’…

B-b) –Ahmed Sékou Touré s’en révéla-t-il pour sa part, comme un Architecte infatigable et compétent ? ‘’On’’ recrute automatiquement, avec une facilité insultante pour notre Peuple digne, tous les ‘’parias’’ de Guinée (et d’autres Nègres désespérément perdus pour l’Afrique), pour venir ‘’l’occuper’’, notre Syli ; pour gaspiller ainsi son immense potentiel de Meneur d’Hommes et de Bâtisseur, en l’obligeant à faire face à d’incessants complots (André Lewin en évoque 52 en 26 ans !), à de multiples tentatives d’assassinat contre sa personne, et au sabotage systématique de tous les programmes concrets, et de toutes les actions dynamiques de son Régime Révolutionnaire probe et intègre, pour le bien-être des Guinéens ! Sur ce dernier chapitre, regardez comment des gens se disant ‘’Guinéens’’, ovationnés par d’autres ‘’Guinéens’’ totalement dessouchés eux, sont-ils venus brader, arracher, démanteler, ou abandonner tout simplement, tout ce que Ahmed Sékou Touré avait réussi à réaliser, lui malgré tout. Par exemple nos 50 Usines, propriétés de toute la Nation : Conserveries et Unités de transformation de Viande, de Poissons, de Légumes et de Fruits ; Fabriques d’Outillages Agricoles, de Thé, de Quinine, de Panneaux et de Contreplaqués, de Meubles et autres boiseries ; de Céramiques et de Carreaux ; de Vêtements et de Chaussures ; de Tôles et d’Ustensiles ; de Tabacs ; de Sucre et de Miel ; de Parfums ; d’Ananas ; et une Brasserie même !

Tout cela fonctionnait ici, mois sur mois, année après année, et pas au charbon de bois, ni à la bougie !...Tout cela fonctionnait à l’ELECTRICITE, jusqu’à la mort du Président Ahmed Sékou Touré, le MEILLEUR D’ENTRE nous ! Billähi ! Wallâhi ! Et pour longtemps encore! Même si cette réalité fait mal aux uns et aux autres, au point que nombres d’entre nous ont décidé de faire le ‘’Zikr’’ du singulier ‘’Verset des 52 ans de…’’, avec le complément désiré, dans l’espoir que ce qui a déjà été n’ait jamais été ; ça fait trop pitié…

Car, même avec un chapelet aux grains de diamants, un verset comme çui-là, c’est un défi à Dieu Lui-Même, Lui qui Est Vérité. Lui qui nous avait campés aux cimes de l’Histoire et du Renouveau de notre Continent. Et maintenant on va, chez nous, jusqu’à soutenir publiquement que nos ‘’fils électriques pourris’’ datent de l’Epoque Coloniale !

Ô ! notre Doyen, El Hadj Mamadou Lamine Touré, vous qui avez directement remplacé la petite Société coloniale d’électricité qui prenait goût à saboter l’alimentation électrique de Conakry pour ‘’banaliser’’ notre République naissante, vous qui avez, en votre qualité de technicien apolitique, relevé le défi de la mise en place des fondements d’une Energie Electrique Moderne dans notre pays, et qui en avez témoigné dans vos ‘’Mémoires d’un Compagnon de l’Indépendance’’, un Ouvrage qui indiffère totalement les ‘’Récupérés’’ de la Françafrique, souffrez donc en silence le mépris de ceux-là ! Souffrez, et soyez fier de vos œuvres, du haut de vos bientôt 90 ans, vous le pionnier méconnu et victime d’une calomnie et d’une ingratitude que Dieu règlera sans faute. N’est-ce pas, Doyen ?

Ainsi, à nos Camardes qui suggèrent que nous ‘’intellectualisions’’ le débat sur la Guinée, en le concentrant sur l’analyse théorique du produit sémantique des circonvolutions cérébrales de l’individu Sékou Touré, en vue de sa classification dans un registre, un genre et une catégorie ‘’conventionnels’’, à ces camarades-là, je dédie mon administration totale et entière, et mes vœux les plus ardents de succès.

Hélas, je demeure convaincu quant à moi, qu’il faut soigner la Guinée de certains maux absolument mortels qui la frappent, et dont les pires sont :

* La haine, servie par le mensonge, la déformation de la réalité, la pourriture morale et l’ingratitude ;

* Un Président a vécu ici comme on le sait. Il est mort et a eu les funérailles qu’on sait. Une semaine après, des ‘’Guinéens’’ ont inventé des sornettes pour faire un ‘’Coup d’Etat’’. Ont arrêté, torturé et tué toutes les personnalités qui avaient géré notre pays de la manière la plus visible et la plus lisible. Sans jugement. Et sur la base d’une sélection ethnique antimalinkée flagrante. Au vu et au su de tous ! Un Ministre félon, violant sans aucune gêne le serment de Thémis, avait même proclamé alors, par un acte mensonger écrit, signé et publié, que les assassinés du 08 Juillet 1985 à Kindia avaient été jugés. Le menteur !

* Un autre politicard se disant ‘’démocrate’’, un qu’on s’évertue à présenter coûte que coûte comme tel, avait proclamé ici lui aussi, en pleine campagne présidentielle, que c’était le ‘’Tour des Peulhs’’. Il avait ouvertement cultivé cette conception idiote toute sa vie durant, faisant des émules obtus, jusqu’à la remise du flambeau de cette bêtise à un héritier à la moralité sinistre.

NOTA BENE : Il se trouve que le Ministre félon et parjure que j’ai évoqué tout-à-l’heure, plus l’Officier qui a dirigé les assassinats ethniques anti-malinkés de 1985, plus le politicard et faux démocrate du ‘’Tour peulh’’, et son concussionnaire avéré d’héritier, appartiennent tous à la même ethnie, et n’ont jamais vécu et agi ici qu’en fonction de considérations ethnocentriques. Au nom desquelles eux et leurs partisans, tous ouvertement soutenus par des officines et des canaux de communication de la Françafrique, sont prêts à incendier notre pays.

Je suis un vieux monsieur de confession musulmane, dont l’âge a largement dépassé celui de Muhammad (SAW), notre Prophète à nous les ‘’Moûmînes’’, que celui du Héros Fondateur de la Guinée Moderne, le musulman et très pieux Ahmed Sékou Touré. Le salut de mon âme dans l’au-delà me préoccupe et, à cause de cela, je jure au Nom Saint de Dieu que tout ce que j’écris correspond à la stricte Vérité de notre Vécu.

Or, c’est cette Vérité-là qui dérange et choque. Entraînant le Monde Entier et, hélas, notre pays avec, dans un cycle pré-apolyptyque manifeste. Avec l’OTAN qui se substitue à l’ONU ; le parlement français et le Congrès américain qui décident désormais à leur gré de la guerre en Iraq, en Afghanistan et en Libye ; et de la mort programmée, politiquement et physiquement, de tous les Mugabe diabolisés, tous les Ben Laden, Kaddafi, Bachar ;ou de tout autre Dirigeant du Monde (pas vrai, Castro ?), qui aurait le ‘’culot ‘’, l’impertinente hérésie de concevoir ce monde, notre Monde, autrement qu’à leur façon. En toute ‘’Démon-cratie !’’, comme dirait un Journal que je connais ! On est en plein extrémisme unilatéraliste, au cours duquel ‘’frappes chirurgicales’’ et drones, cautérisent toute différence, toute nuance et bientôt tout frémissement. Avec des acteurs déchaînés et ‘’décomplexés’’ ! Soi-disant.

Et pourtant, ce Monde là n’est et ne demeure qu’une étape éphémère dans les desseins de Dieu. Et c’est par la Vérité pure et par l’Equité la plus objective, soutendant les efforts conscients et implacables d’une Société pour son équilibre et sa ‘’transcroissance’’ moralisée, qu’on peut réaliser la rencontre harmonieuse entre la Transitoire qui soûle et égare avec tant de facilité, et l’Eternité où chacun fera la cueillette des effets de son vécu, précédés de leur avant-goût au terme de chaque vie terrestre, en bien ou en mal.

P.S : Ce texte était entièrement prêt,  bien avant la catastrophique tentative d’assassinat contre notre Président. Un malheureux cycle qui a commencé depuis plus 60 ans, bien avant notre indépendance, contre Ahmed Sékou Touré. Un cycle que nos Elites avaient toujours refusé de reconnaître dans son essence, et de condamner sans appel, en évitant de faire de ses auteurs des héros.

Dieu aime la Guinée. Car, si le Président Alpha Condé avait été seulement légèrement blessé, beaucoup de gens auraient été blessés en Guinée… Bref, vivement que cette affaire serve à mettre fin à ce cycle, Amîne!

A la prochaine pour commencer notre Série, si Dieu le veut.

Soub’hanallahi wa biham’ dihi, wastakh’firoullahi wa atoubou ilaihi.

Wassallalahou ala séydina Muhammadin’Nabyil’ Oumyi,

Wa ala alihi wa sahabihi wassallim tasliman.

Aly Bocar Cissé,  Professeur et Administrateur Civil

à la retraite

Tel : 64-33-37-70/62-27-88-89

Email : cissedebma@yahoo.fr