Cette nuit du 19 juillet 2011, entre 2h et 3h du matin, un Commando lourdement armé a attaqué la résidence du Pr. ALPHA CONDE, président démocratiquement élu de la République de Guinée. Cette attaque, à n’en point douter, qui visait la personne du président de la République a ete,

selon les premières informations, repoussée par des militaires de l’armée régulière et républicaine guinéenne. Des échanges de tirs entre les assaillants et l’armée ont duré des heures, avant que la garde présidentielle, appuyée des renforts venus des différentes garnisons de Conakry, ne prennent le dessus sur les assaillants.

 

Le chef de l’Etat, présent sur les lieux de l’attaque, est sain et sauf.

 

Si aucun bilan humain n’est pour le moment  à déplorer, il faut avouer que la résidence du président de la république a été  fortement endommagée.

 

En attendant davantage d’informations, il faut reconnaître que cet acte, d’une ignominie sans précédent, est à condamner avec la dernière énergie. Les auteurs et leurs commanditaires, qui sont des ennemis de la République,  de démocratie et du changement, doivent subir toute la rigueur de la LOI.

 

Nous y reviendrons.