Depuis son arrestation par le pouvoir du président Alpha Condé, le gouvernement ne s'est pas expliqué sur le problème. Mais comme nous enseigne la sagesse populaire, trop tard vaux mieux que jamais.

Et c'est ce jeudi qui a été finalement choisi par le ministre délégué à la défense, Maitre Abdou Kabélè Camara pour parler de l'affaire qui colle désormais à la peau du gouvernement sur la radio nationale.
Et selon l'ancien batonnier des avocats de Guinée, le Colonel Moussa Kéita n'a pas respecté les règles qui régissent le fonctionnement des forces de défense et de sécurité. Selon lui, le Colonel Kéita n'a pas le droit de parler du détournement fait par le général sékouba Konaté sans l'autorisation de la hiérarchie militaire. 
En plus de Sékouba Konaté, le ministre délégué à la défense accuse le colonel Kéita de dénoncer des puissances étrangères dans son interview comme la France, les USA et le Canada qui selon lui ont fait un complot contre la Guinée.

Pout toutes ses raisons, le ministre délégué estime que Moussa Kéita n'a pas le droit de faire ces déclarations.
Pour la suite du problème, le ministre délégué affirme que le Colonel Moussa Kéita va repondre devant les juridictions compétentes. Avant d'ajouter que pour le moment, le tribunal militaire en tant que tel n'existe pas. Toutefois, il a tenu la ferme promesse de juger l'ancien secrétaire permement du CNDD. Mais pour quand ?

Mohamed Soumah

source : Guineelive