drapeauLongtemps « fermé » au plus grand trafic, le port Autonome de Conakry (PAC) qui connait une nouvelle orientation change désormais de cap. Sur instruction du Chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé, le directeur général du port Autonome de Conakry, Mamadouba Sankhon, a annoncé, cette semaine, l’ouverture du port de Conakry au trafic 24 h sur 24 et 7jours sur 7. Cette décision, commente le patron du port de Conakry, est d’encourager les armateurs à davantage fréquenter le port de Conakry en vue de le rendre plus solide.

Pour mieux comprendre les motivations de cette décision de haute signification, nous avons rencontré le Conseiller économique du directeur général du port de Conakry, Alpha Kaba.

Selon lui, « cette ouverture continue du port permet aux navires d’opérer en toute tranquillité le chargement ou le déchargement. « Ce service, continue-t-il, permet de réduire considérablement le temps d’escale du navire dans le port. Parce qu’en fait le souhait de tout armateur est de voir son navire entrain de naviguer. Pas le contraire. Sinon, c’est une perte de temps ». Pour lui, « l’expression 24h 24 et 7jours 7 signifie que le navire, une fois au port, peut traiter de jour comme de nuit. »

Dans le passé, déclare le conseiller économique, ce système n’existait pas. « C’est une décision de l’autorité au plus haut niveau qui a demandé à ce que le port travaille de façon continue ». Ajoutant que « toutes les conditions permettant au Port Autonome de Conakry de respecter ce régime sont en passe d’être réunies ou presque déjà réunies. « Il n’y avait pas de raison de ne pas y penser car toutes les conditions sont déjà réunies », a lancé Alpha kaba, comme pour rassurer de la disponibilité et de l’engagement des autorités portuaires à faire de la Guinée, la destination prisée des armateurs dans la sous-région ouest africaine. « Déjà, soutient-il, l’administration douanière qui pouvait poser problème est consentante et déterminée à aller dans le même sens que l’autorité portuaire ».

Plus loin, il affirme que les manutentionnaires s’en sont réjouis de cette décision parce que ce sont leurs clients qui gagnent du fait du traitement rapide des opérations de chargement et de déchargement. »

S’agissant de l’impact économique de cette mesure, M. Kaba parle d’un accroissement du trafic des marchandises par le nombre élevé de navires qu’on peut traiter en un laps de temps. Ajoutant que l’ordre est donné de commencer le travail. « Les modalités pratiques de mise en œuvre sont en cours », précise-t-il.

« Le port de Conakry qui a enregistré 694 navires en 2010, compte en accueillir beaucoup plus avec la nouvelle mesure en vigueur », conclut Alpha Kaba qui promet, sous la direction de Mamadouba Sankhon, de beaux jours pour le port Autonome de Conakry et pour l’économie guinéenne.

Source : Guineelive.com