Qui pour diriger le FMI ? Christine Lagarde semble être bien partie et un consensus émerge autour de son nom en europe.Mais le reste du mondeaimerait bien changer les traditions au détriment des Européens.

DSK_LAGARDEChristine Lagarde est-elle bien partie pour prendre la suite de Dominique Strauss-khan au FMI ? La Française est "quasiment intronisée" comme candidate de l'UE, a indiqué vendredi une source européenne à l'AFP, tablant sur un "signal" en ce sens lors d'une réunion du G8 la semaine prochaine. "L'Europe se devait de réagir vite" en présentant un candidat, "il faut prendre le poste tout de suite", a souligné la source. Après Silvio Berlusconi qui a affiché son soutien jeudi soir, estimant qu'il voyait en elle un "choix excellent", c'est l'actuel directeur général par intérim de l'institution financière qui lui a donné un léger coup de pouce. "Evidemment, elle est très très talentueuse, et il s'agit d'une dirigeante compétente. Elle fait partie des nombreux candidats bien qualifiés cités dans la presse", a-t-il avancé jeudi.

"Parmi les noms qui circulent pour la succession au FMI figure celui de la ministre de l'Economie française Christine Lagarde, que je tiens en haute estime", a déclaré Angela Merkel au cours d'une conférence de presse vendredi. Un soutien de poids. Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, a déclaré pour sa part que "Christine Lagarde serait une candidate idéale". Herman von Rompuy, président du conseil européen, a souhaité qu'"une femme française" soit nommée...Un consensus semble se faire autour de Christine Lagarde.

"L'UE n'a pas d'autre candidat, il n'y a pas de recours", a toutefois ajouté la source européenne à l'AFP, estimant qu'il "faudra faire avec" les risques de démêlés judiciaires auxquels Christine Lagarde pourrait être confrontée dans son pays. En clair, le FMI acceptera-t-il un candidat qui pourrait se trouver à nouveau face à la justice ? Un procureur français a récemment menacé Christine Lagarde d'une enquête dans un dossier lié à l'ex-homme d'affaires Bernard Tapie. L'hebdomadaire satirique Le Canard enchaînéa alimenté la polémique cette semaine en affirmant qu'elle avait ignoré plusieurs fois dans ce dossier l'avis des conseillers de son ministère. Toutefois, l'actuelle ministre de l'Economie fait incontestablement figure de favorite. L'agence Reuters a ainsi lancé les paris et selon une étude qu'elle a réalisée, sur 56 experts interrogés, 32 pensent que Christine Lagarde deviendra directrice générale du fonds.

"Le moment de changer" est venu

Mais les pays émergents n'ont pas dit leur dernier mot. En Chine, de nombreuses voix s'élèvent pour que Pékin récupère le poste, le Mexique fait le forcing en proposant son candidat, Agustin Carstens, et l'Inde, qui s'y verrait bien, veut un vote pour désigner le successeur de DSK. Car pour les pays émergents, la sacro-sainte règle d'un Européen au FMI et d'un Américain à la Banque mondiale ne peut plus avoir cours, tant la situation a évolué depuis les accords de Bretton Woods en 1944, qui ont fixé le système financier international.

Le secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Angel Gurria, a estimé vendredi à Paris que "le moment de changer" pour un directeur général non Européen était venu. "Il y a un consensus au sein de nos membres selon lequel le processus de désignation du directeur général doit être ouvert, transparent et doit se faire sur la base du mérite", a expliqué John Lipsky. "Ouvert signifie ouvert. Ouvert ne signifie pas ouvert uniquement à certains", a-t-il ajouté. En décembre dernier, DSK lui même souhaitait que son successeur ne soit ni européen, ni américain.


L'éventualité de voir madame Lagarde à la tête du FMI, ne fait pas l'unanimité dans la classe politique française. A entendre les différentes déclarations,pour les uns, la France a encore besoin de madame Lagarde pour sa gestion économique, les autres pensent, qu'elle n'est pas la candidate idéale vu ses "casseroles" dans le dossier Credit Lyonnais - Bernard Tapie.Elle est soupçonner d'avoir arbitrairement trancher en faveur de Mr Tapie. Nous vous livrons ici, ces différentes déclarations 

 

Marine_Le_PenMarine Le Pen : Le FMI doit disparaître 

La présidente du Front national Marine Le Pen a appelé vendredi dans un communiqué à la suppression du Fonds monétaire international (FMI), qualifié de "machine infernale au service de l'idéologie ultralibérale". Alors que les discussions sont engagées pour la succession de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, la présidente du FN estime que "le FMI a fait trop de mal aux peuples et n'a pas rempli ses missions" et qu'"il doit donc être supprimé"."Les plans d'ajustement structurel qu'il impose aux pays où il intervient se traduisent systématiquement par la privatisation des services publics, le démantèlement de l'Etat, la chute des salaires et des pensions et la suppression des protections aux frontières", ajoute-t-elle.

jean_pierre_raffarinRaffarin : "besoin de Lagarde en France"

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a estimé samedi que Christine Lagarde avait "toutes les qualités" pour diriger le Fonds monétaire international (FMI) mais qu'on avait aussi "besoin d'elle à la tête de l'économie française". "Elle a toutes les qualités pour" ce poste "mais je pense aussi qu'on a besoin d'elle à la tête de l'économie française", a-t-il déclaré, interrogé en marge d'un séminaire UMP sur "Les valeurs et la mondialisation". "Donc il faut que l'exécutif prenne ses décisions, ses orientations. En tout cas, c'est quelqu'un qui assume ses responsabilités avec talent et avec élégance en plus", a ajouté le premier vice-président du Conseil national de l'UMP.

PS_HollandeLagarde-FMI : Hollande réticent politiquement

François Hollande a estimé vendredi à Dijon n'avoir "aucune réserve sur la compétence" de Christine Lagarde pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, mais sur "l'orientation politique".

"Est-ce que ça peut être Christine Lagarde ? C'est une personne qui a des compétences, maintenant, elle n'est pas de la sensibilité politique de Dominique Strauss-Kahn", a affirmé le député de Corrèze, interrogé par la presse lors d'un déplacement à Dijon. "Donc, nous allons revenir à une nomination qui est conforme, hélas, à ce qui est l'orientation politique de l'Europe et de Nicolas Sarkozy". "Sur la personne, je n'ai aucune réserve sur la compétence et je n'ai d'observation à faire que sur l'orientation".

eva_jolyFMI : Joly et les "casseroles" de Lagarde

L'ancienne juge Eva Joly, candidate à la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts pour 2012, n'a pas caché son hostilité à une possible nomination de la ministre de l'Economie Christine Lagarde à la tête du FMI. "Le FMI a précisé qu'il aimerait un candidat sans casseroles. Or, Christine Lagarde en a une et une belle", a fustigé Eva Joly. Christine Lagarde est actuellement visée par une enquête dans le dossier de l'arbitrage controversé rendu en faveur de Bernard Tapie.

Dupont_AignanLagarde-FMI : Dupont-Aignan s'inquiète

Le président de Debout la République (DLR) et député ex-UMP Nicolas Dupont-Aignan s'est opposé vendredi à la candidature de Christine Lagarde à la tête du FMI, craignant "un deuxième scandale" pour la France en raison de l'enquête qui pourrait la viser dans l'affaire Tapie."Il serait préjudiciable à son action que le Fonds monétaire international (FMI) soit dirigé par une personnalité soupçonnée d’un possible abus de pouvoir ayant coûté la bagatelle de 385 millions d'euros au contribuable français", affirme dans un communiqué le député de l'Essonne, qui dénonce volontiers dans ses discours le rôle des institution multilatérales comme le FMI

claude_gueantClaude Guéant soutient LAGARDE

Invité dimanche du Grand Rendez-vous Europe1- Le Parisien-Aujourd'hui en France, Claude Guéant a estimé que DSK avait "été un bon directeur général du FMI". Le ministre de l'Intérieur considère qu'il est "très important" que le futur patron de l'institution ait une "sensibilité européenne". Selon lui, "Christine Lagarde a toutes les qualités pour être un excellent directeur général du FMI".

 

 

Aubry___PSAubry soutient Lagarde

Plusieurs responsables français, y compris la socialiste Martine Aubry, se sont prononcés dimanche en faveur d'une candidature de Christine Lagarde à la direction générale du Fonds monétaire international.Londres et Berlin ont, entre autres, déjà apporté leur soutien à la ministre française de l'Economie et des Finances pour prendre le poste laissé vacant par Dominique Strauss-Kahn, accusé d'agression sexuelle aux Etats-Unis. Le premier secrétaire du PS, Martine Aubry, a salué en Christine Lagarde "une femme respectable" bien que membre d'un gouvernement dont elle désaprouve la politique économique.

NKMLagarde "très bien placée" (NKM)

La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a estimé dimanche que sa collègue, Christine Lagarde, était "très bien placée" pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, mais qu'il fallait faire attention à ne pas "provoquer" certains pays."Ce serait très important que les Français conservent la tête du FMI. Il y a une histoire derrière tout ça. L'Europe traverse une période particulière qui la conduit à avoir besoin de travailler beaucoup avec le FMI. C'est important que ce soit un Européen qui puisse accompagner ce mouvement-là", a-t-elle déclaré sur Radio J.

Benoit_HamonHamon "pas fan" de Lagarde

Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, s’est montré réticent sur l'éventuelle désignation de Christine Lagarde à la tête du Fonds monétaire international. "Je ne suis pas un grand fan des convictions de Mme Lagarde", a-t-il déclaré dimanche sur BFM-TV. "Je pense que l'orientation qu'elle pourrait donner au FMI, puisqu'elle est très libérale, n'est pas exactement ce que je souhaite".

Bayrou_ModemBayrou ne veut pas de Lagarde

François Bayrou, président du MoDem, a pris position dimanche contre une nomination de la ministre de l'Economie Christine Lagarde à la direction générale du Fonds monétaire international, pour remplacer Dominique Strauss-Kahn. "J'ai vu que les dirigeants socialistes, Martine Aubry et même François Hollande soutenaient Christine Lagarde. Moi, je ne le ferai pas", a affirmé M. Bayrou, invité du Grand jury de LCI-RTL-Le Figaro. "Peut-être qu'ils ne savent plus exactement où ils habitent", avec l'affaire DSK, accusé d'acte sexuel criminel, a-t-il ajouté. "Le choix qui est annoncé (se heurte, pour moi, à deux questions principales: en principe, on est nombreux à ne pas approuver la politique économique qui a été suivie par la France" et "la deuxième chose, c'est que Mme Lagarde a été l'acteur principal de l'affaire Tapie", a-t-il dit. "C'est elle qui a tenu les commandes dans cette période critique, c'est elle qui est venue devant les représentants du peuple français mentir sur les choix qui avaient été faits", a-t-il affirmé.

Source : leJDD.fr