" Nous sommes déterminés à faire du pays la deuxième puissance de la CEDEAO " dixit le Président Alpha CONDE

Alliance_RPGReformes du secteur minier, gratuité de la césarienne, relance du projet coton, audits, nettoyage du fichier de la fonction publique, unicité des caisses de l’Etat, états généraux de la justice, mobilisation de 20 milliards pour les
femmes et 10 milliards pour les jeunes, interdiction de la réexportation des produits alimentaires, suppression de l’impôt de capitation…, l’avènement du Pr. Alpha Condé à la magistrature suprême du pays suscite un espoir. Un immense espoir auprès des populations.

En engageant les grands travaux de construction, le Chef de l’Etat guinéen entend donner un nouveau visage à la ville de Conakry et à l’intérieur du pays.    

Au pont 8 novembre (ici sur la photo) , les travaux sont non stop, 24h/24, c’est un énorme échangeur digne des pays modernes qui est en construction.

Le port de pêche du quartier Teminetaye à Kaloum (ici sur la photo), connu sous l'appellation Colombie, un véritable No-man’s-land, lieu par excellence du trafic de drogue, de la prostitution, des voleurs et des receleurs, bourré de buvettes… a été cassé, une action salvatrice pour la population riveraine, pour la jeunesse. Aujourd’hui, on ne reconnait cet endroit que par la mer et l’hôpital Ignace-Deen qui se trouve à coté.

La réhabilitation de la route Matoto-Enta-Dabompa a démarré depuis mi Mai comme annoncée par le Pr. Président Alpha Condé et se poursuit intensément.

Cet axe, véritable calvaire pour les populations riveraines était depuis cinq (5) ans la route de la mort. La santé publique était fortement affectée. En effet, avec l’aspiration de la poussière ou la consommation des aliments exposés à la poussière qui renferme des microbes, des bactéries pathogènes, des virus, les habitants de Conakry sont atteints des maladies comme la toux, la grippe, le rhume, la gastrite, la fièvre typhoïde, la bronchite, la pneumonie… Combien en sont-ils morts ? 

Aussi, les engins roulants sont endommagés et amortis très rapidement, sans oublier les monstrueux embouteillages qui coûtent le carburant et le temps à cause de l’état calamiteux de la route. On perd plus de temps entre Dabompa-Enta-Matoto qu’entre Kindia Conakry.

Avec la réhabilitation de cet axe infernal, le Pr. Président Alpha Condé résout à la fois la question d’infrastructure routière et la récurrente et épineuse question de la santé publique.

Le démarrage du butimage de la voirie urbaine de Forecariah, la réhabilitation en cours des groupes électrogènes de Tombo, de la SEEG, la fourniture du riz à 160000 francs, la réduction drastique du train de vie de l'Etat…, sont des actes concrets posés par le Chef de l’Etat guinéen et qui expriment sa volonté de développer le pays.

En annonçant également l’arrivée très prochaine des Turcs pour la construction des logements sociaux en Guinée, le Chef de l’Etat ne ménage ni efforts, ni son calendrier surchargé pour sillonner le monde à la recherche des investisseurs étrangers pour sortir le pays de la misère, de la pauvreté qui le minent depuis plus d’un demi siècle. 

"C’est pourquoi, le Pr. Président Alpha Condé est à soutenir. A aider. A encourager ses actions s’inscrivant dans la défense des intérêts supérieurs et exclusifs de la nation", affirme Abdoulaye Diallo, sociologue guinéen.

Partout où, il y a la volonté, il y a la voie du salut. Et c'est au pied du mur qu'on reconnait le maçon.

“Guinee is back”, a dit le Président Alpha Condé. Petit à petit, en si peu de temps, à l’allure évolue la situation dans le pays, avec le retour de l’Etat, cette affirmation est entrain de devenir une réalité. 

Karim Bah,

Source :  guinee24.com