jeune_fille_botoxBritney a seulement 8 ans, mais a déjà utliisé le Botox pour faire disparaître ses "rides". Comme elle, de plus en plus de jeunes filles ont recours à la chirurgie esthétique, le tout avec la bénédiction de leurs parents.

Elle a encore le visage poupon, mais celui-ci n'est plus vraiment naturel. A 8 ans, Britney Campbell subit déjà des injections régulières de Botox. C'est sa mère, Kerry, une esthéticienne âgée de 34 ans, qui encourage sa fille à aller dans cette voie, afin qu'elle devienne un star."Ce que je fais pour Britney maintenant l'aidera à devenir une star. Je sais qu'un jour elle sera un top model, une actrice ou une chanteuse, et en lui faisant ces traitements maintenant je m'assure qu'elle aura l'air jeune et qu'elle gardera un visage de bébé plus longtemps", explique-t-elle au Sun.

De plus en plus de cas de chirurgie esthétique précoce

Mais si Britney a fait la Une des médias outre-Atlantique cette semaine, et notamment sur ABC News, il faut savoir que ce recours à la chirurgie esthétique chez les enfants est de plus en plus courant. Le 29 avril dernier, Gentside évoquait l'histoire de Samantha, jeune habitante de 7 ans du Dakota du Sud qui voulait se faire recoller les oreilles pour ne plus subir les moqueries de ses camarades. Quelques jours plus tard, c'est Samantha, une mère de 33 ans, qui avouait dans The Sun faire régulièrement des injections de Botox à Bree, sa fille de 7 ans : "C’est ma fille, c’est moi qui prends les décisions. Si vous voulez que votre enfant ait du succès, il faut commencer très tôt à s’occuper de son look".

Pour le pédopsychiatre Serge Hefez, interrogé par le NouvelObs, ces comportements peuvent être très dangereux pour la santé mentale des enfants: "Ce qui est triste derrière tout ça, c'est de voir certaines gamines jouer sur des codes qu'elles ne comprennent pas pour faire plaisir à leur maman. Pourront-elles un jour se positionner autrement qu'en objet sexuel ?". De son côté, Kerry, la maman de la petite Britney, explique qu'elle fait cela pour assurer l'avenir de sa fille : "Tout ce que je veux, c'est que Britney démarre avec le meilleur dans la vie, comme ça ce sera plus facile pour elle de devenir une superstar".

"Mes amis pensent que c'est cool"

Si le cas de Samantha, qui a demandé à se faire recoller les oreilles, peut susciter le débat, ceux de Bree et Britney sont eux unanimement condamnés par la profession. Pour preuve, aucun des 15 médecins contactés par la mère de la première n'ont accepté de faire des injections de Botox. C'est donc cette dernière qui s'en occupe.

De son côté, la maman de Britney va même jusqu'à épiler les sourcils de sa fille et à l'enduire de cire pour que ses poils ne poussent pas à l'adolescence. Le tout sans que sa protégée ne prenne vraiment conscience de la situation : "Mes amis pensent que c'est cool que j'aie tous ces traitements et ils voudraient être comme moi. Je vérifie tous les soirs si je n'ai pas de petites rides, et si j'en ai-je redemande plus d'injections. Avant ça faisait mal mais maintenant je ne pleure plus tellement. Je veux aussi une opération des seins et du nez bientôt, pour devenir une star". Ou quand les fillettes deviennent des femmes beaucoup trop tôt.

Source : Gentside