coupe_decale_avocats_rci_600_330Le glaive de la justice plane sur la tête de Laurent Gbagbo. Il y répond par un collectif d’avocats «people». Métaphores culinaires du dessinateur burkinabè Damien Glez. Dessin et texte inédits.

Gourmand, Laurent Gbagbo a voulu mettre du beurre dans ses épinards en rallongeant la sauce d’un mandat présidentiel déjà trop délayé. Acceptant les risques de fricassée civile, il pensait ne pas pouvoir faire d’omelette sans casser d'œufs. Mais Koudou est allé au combat pour des prunes. À ne pas vouloir mettre d’eau dans son vin, il n’a pas pu remettre le couvert plus de quatre mois. Maintenant que Ouattara a mis du sable dans son attiéké, le boulanger, comme on surnomme Gbagbo, mange son pain noir. Au lieu d’être aujourd’hui comme un coq en pâte, le voilà plumé et cuisiné sur le gril judiciaire. Laurent boit la tasse et Alassane du petit lait…

Forcé à rendre son tablier, l’ancien chef ne dispose plus que d’une recette s’il ne veut pas être ramassé à la petite cuillère: la salade d’avocats. Et pour ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, il compte bien combiner, avec l’aide de sa fille Marie-Antoinette Singleton Gbagbo, les savoir-faire culinaires d’une brochette de ténors du barreau

Vergès, l’avocat vinaigrette

Apparu il y a 86 ans, il reste la valeur sûre des recettes à l’avocat. Saveur surprenante qui allie arrière-goût réunionnais et léger parfum vietnamien; mets préféré des anticolonialistes; rare alternative au dernier repas des condamnés pour des cas censément indéfendables comme Klaus Barbie, Carlos ou Moussa Traoré. Simplissime à préparer, tant cet avocat est déjà aigre de n’avoir pu empêcher, par son lobbying médiatique, la chute du boulanger d’Abidjan. Ne pas ajouter de cette moutarde qui lui est déjà largement montée au nez. Attention: ses plaidoiries très caloriques sont parfois difficiles à digérer. Entre défense et attaque, Jacques Vergès entend porter plainte contre X pour crimes contre l'humanité perpétrés en Côte d’Ivoire. En ligne de mire: la France et le camp Ouattara…

Dumas, le guacamole socialiste

Idéale pour une dentition de 89 ans, cette purée d’avocats est composée d'ingrédients broyés jusqu’à les rendre méconnaissables. Parfait pour le secret défense du chef cuisinier. Dans le bras de fer qui oppose Gbagbo à la France, ce guacamole incarne avantageusement la vieille recette françafricaine dans sa version mitterrandienne. Aussi réputé pour le «tordu» que pour le «droit», il pimente avantageusement les menus judiciaires controversés. Servi aussi fréquemment à la table d’un Conseil constitutionnel au cœur de la bouillabaisse ivoirienne que sur une frégate sucrée-salée au large de Taïwan. Attention, l’excès d’oignon dans le guacamole peut donner une haleine fétide…

Collard, la verrine d’avocat

Le récipient en verre ressemble à s’y méprendre à la petite lucarne qui médiatiserait à souhait la défense du boulanger. Recette plus moderne que les précédentes, elle agglomère les parfums de la Canebière, le goût doucereux des radicaux valoisiens et une acidité puisée dans la presse nationaliste. Avec l’arrière-goût communiste de l’avocat vinaigrette et le fumet socialiste du guacamole, la salade d’avocats de Gbagbo réunit tout l’éventail des saveurs politico-judiciaires…

Damien Glez

Source : Slate.fr