SIGUIRI, KOUROUSSA, KISSIDOUGOU...FLETRIES. LABE, PITA, DALABA...EXALTEES

Bma‘’A chaque époque de l’Histoire et pour chaque société, il y a des maîtres de preuve qui déterminent le champ de la preuve, qui disent par quels biais s’établiront les vérités. Ce sont eux les véritables maîtres du jeu.

Qui sont aujourd’hui les Maîtres de Preuve de nos sociétés ?’’ ( ?)

Je conseille à Kylé Diallo, Sadio Barry et à certains de nos cadres haineux (plus partisans qu’intellectuels), d’explorer ce thème dans un mémoire, qui enrichira les archives de la conférence vérités… en projet !

A/ Il est temps que tarissent les sources des argumentaires désespérément spécieux de  quelques pseudos modèles, intellectuellement malhonnêtes et abscons, socialement chiffonnés par des dizaines d’années de frustrations accumulées  dans l’exercice d’une opposition systématique (souvent aveuglée et stérile), non imputable à Alpha Condé qui n’a pas perdu son temps à squatter pendant les weekends, certains lieux prestigieux du pays d’accueil, autrement inaccessibles à des nains politiques, conspirateurs permanents,  qui prennent en grippe les patriotes intègres au motif qu’ils refusent de brader leurs patrimoines (et leur dignité), aux intérêts mafieux !

 L’avènement de l’internet est une aubaine pour ces frondeurs qui font feu de tout bois contre le nouveau Président, dont ils n’ont pas pu empêcher l’élection démocratique !

Avec tout ce qui lui est reproché depuis toujours  (pour le discréditer),  que n’aurait-on diffusé, par exemple,  si Alpha s’était trouvé ‘’au stade’’, et si LUI également,  avait empoché par la suite des milliards de francs guinéens d’indemnités,  comme certains leaders une fois revenus de leurs soins privés à l’étranger ? Je frémis après coup, à l’idée qu’un Ravaillac ‘’téléguidé’’ aurait pu modifier ce jour là, le cours de notre Histoire (à la faveur des confusions programmées  à cet effet au stade), comme l’avait réussi peu de temps après,  un certain Toumbus Diakitus,  maître d’armes fort heureusement maladroit ! 

Nos experts en rumeurs persistent à tout mettre sur le dos de celui qui vient d’être élu à la tête du pays !! Quoi qu’il fasse, qu’il réagisse promptement aux évènements ou qu’il se donne le temps de la réflexion, rien n’y fait !

 Certains lui attribuent même le don d’ubiquité : On l’aurait identifié en Lybie, combattant à la fois pour et contre Khadafi !!!

 ‘’Où, oh ! Professeur ! Huchera-t-on ton nom ! Justice enfin que faite ne t’a-t-on !

Quand donc au corps qu’Académie on nomme ! Grimperas-tu de roc en roc, rare homme !’’

NB : Les Investisseurs et les gens d’Affaires de la planète, qui liraient les sempiternelles invectives de nos frondeurs, ne miseraient jamais le moindre Kopeck dans cette poudrière guinéenne entretenue contre la paix, l’unité et le développement harmonieux du pays car, voilà qu’on assiste ces temps-ci, à de nouvelles tentatives de falsification de faits récents du dernier semestre de l’année 2010, sur lesquels je dirai deux mots en dernière page !

Il faut que cesse le conditionnement (par prosélytisme) de nos jeunes générations pour l’accomplissement dans un futur hypothétique, de la ‘’fameuse mission’’ dont le seul objectif est de fonder cet empire anachronique dans quelque repli du TEMPS !

B/ Regardons de plus près, les graves accusations historiques portées par Sadio Barry, contre le nouveau Médiateur de la République, jugé par lui indigne du poste !

Sadio  Barry est un ‘’détaillant’’ qui ne recouvre la mémoire, que pour en tirer ‘’avantage’’ ; C’est un formidable communiquant qui connait bien la fameuse loi des rendements décroissants ; Par conséquent, chaque fois que ses messages subversifs, lassent ses lecteurs et finissent par ne plus être entendus à force d’être répétés,  il introduit astucieusement une diversion dans ses refrains habituels et pour cette fois, il évoque superficiellement (après 25 ans de silence), le génocide guinéen, en se gardant soigneusement d’en désigner explicitement les victimes !

Et pourtant, pendant la chasse aux malinkés, quelqu’un d’autre que Facinet Touré, n’avait-il pas prôné publiquement l’extermination pure et simple de ces  malinkés, dont la ‘’semence’’ (selon la personne), resterait  disponible en cas de besoin, en République voisine du Mali ! 

 La démonstration était faite : C’est l’ethnie qui posait problème, et qui pose encore problème à Sadio !!! Par conséquent, l’ACHARNEMENT contre Sékou Touré, Alpha Condé, et tous les autres, n’est qu’un prétexte !Que l’on soit honnête et bons patriotes, ou pas, peu en chaut aux confusionnistes !

Et dire que cette même ethnie malinké, est vilipendée de plus bel en ce moment, sur certains sites ! Accusée de collusion avec le nouveau pouvoir ; C’est comme par le passé, quelle qu’ait été la nature du régime !

Notre sniper outre Rhin  se réveille donc après un bon quart de siècle, pour jouer au billard en lançant des roquettes contre le Général Facinet Touré, pour la simple raison que ce dernier se retrouve depuis peu, dans le voisinage du chef de l’Etat ! Car en effet, Alpha demeure la cible particulière  privilégiée de tous  les haineux qui voudraient d’une Guinée,  débarrassée de certaines de ses populations composantes méprisées et toujours accusées de tous les maux de la création par un groupuscule de quelques dizaines d’individus autoproclamés, qui se croient élus pour conduire une population prise stratégiquement en otage !

Pourquoi Sadio et ses complices, occultaient-ils, depuis 1984, ce génocide contre l’ethnie malinké, sachant que dès après le décès du Président Sékou Touré en 1984, une réunion s’était tenue à Paris, à la Porte-Maillot, au cours de laquelle il avait été clairement demandé aux participants, ‘’de réfléchir aux moyens de réduire le nombre des officiers malinkés dans l’armée guinéenne’’ !

Le monde entier sait pourtant,  que c’étaient les Français (et non AST), qui avaient enrôlé ces soldats,  pour les besoins de ses guerres coloniales  ou mondiales : 14-18 ; 39-45 ; Indochine ; Algérie ; etc.) ??? 

Sadio n’en veut absolument pas au Général, sinon il se serait déjà manifesté depuis 1984, puisqu’il avait parfaitement connaissance de ce génocide. Il se révèle par conséquent complice des coupables, au moins par son long silence !

Les politiques de disqualification sélective et d’ostracisme épargnent astucieusement les pillards mafieux soutenus par Sadio Barry et s’acharnent depuis toujours contre les autres et chacun comprend maintenant pourquoi ils avaient toujours nié, ou passé sous silence, cette conspiration ethnique grossièrement montée pour purger la Guinée d’une partie de ses enfants. Le complot ‘’DIARRA TRAORE’’ avait servi de prétexte ; On connait la suite.

C/ Siguiri, Kouroussa, Kissidougou, …, Sadio et les autres, citent continuellement quelques villes,  et en escamotent d’autres comme Labé, Pita, Dalaba etc. où il y’avait eu pire pour les non natifs, y compris des fonctionnaires de l’Etat et quelques notables locaux qui avaient osé  rallier démocratiquement l’Arc-en-ciel !

Quelques rappels s’imposent :

Le 27 juin 2010, une fraude phénoménale (en Guinée intra muros et dans nos ambassades à l’étranger), avait disqualifié l’organisation du premier tour de l’élection présidentielle… ;  La RAM du 29 Juin,  avait décollé nuitamment de Gbessia, en emportant dans ses flancs métalliques plusieurs centaines de ‘’tricheurs’’  venus participer aux scrutins, avec des vrais faux documents au nez et à la barbe de nos braves populations.

Puis, il y’avait eu durant des mois,  des  provocations, des agressions, et des meurtres (entre les deux tours, et après le 7 Novembre),  qui avaient endeuillé le RPG et beaucoup de familles innocentes et  il avait fallu l’intervention sur les médias, du premier Ministre Jean Marie Doré pour dénoncer,  et empêcher les loubards téléguidés (par les commanditaires de Sadio Barry), de brûler le pays !

La route nationale n°1, avait été le siège de traquenards pendant le mois de Novembre ; Des coupeurs de routes,  y triaient sur des bases ethniques les voyageurs au-delà de Mamou et de Timbo, pour isoler et lyncher les mandingues, et cramer leurs véhicules !

En conséquences, les évènements DEPLORABLES de Siguiri, Kouroussa et Kissidougou furent une réaction nullement planifiée,  des populations fatiguées  d’encaisser des coups, sans les jamais rendre, selon les instructions et les recommandations des responsables du RPG.

 Il faut donc désarmer la mauvaise foi qui évoque une partie des faits de l’époque, en escamotant le contexte global ; Le but recherché par Sadio, étant d’exacerber des tensions pour compromettre la paix et l’unité afin de mettre le nouveau pouvoir en difficultés.

Or, je répète que si nous voulons attirer les étrangers, et développer le tourisme (qui est un secteur dynamique offrant à travers le monde une multitude d’emplois), alors il faut cesser de se bouffer le nez et à l’occasion, cesser également l’ostracisme systématique qui ne condamne que ceux qui ont tendu la main pour le changement en Guinée.

Nous devons laisser le temps et le soin au nouveau pouvoir, d’assainir d’abord notre justice corrompue,  pour faire rendre ensuite tous les comptes à tous les coupables de malversations  en République de Guinée.  Wa Salam !

Mercredi 16 Mars 2011

Cissé Oumar de Bma ; essikleduc@yahoo.fr

00336 26 12 78 91.