Rachid_N_DiayeLes "Petites Affaires" du conseiller en communication du Président Alpha CONDE dans la guerre du Mont SIMANDOU

Le grand financier et philanthrope américain d'origine Hongroise séjourne dans la capitale guinéenne. Officiellement pour explorer les domaines d'investissement au pays, comme annoncé par votre quotidien en ligne, Guineelive dans l'article intitulé: Electricité : Une société Canadienne  sera en Guinée le 6 mars prochain pour les études de faisabilité.Et c'est dans ce cadre que le bailleur de fonds principal de « l’Open Society » a animé ce matin une conférence de presse au coté du président guinéen en présence de peu de journaliste.
Seulement voila, à l'image du terminal à conteneurs du port autonome de Conakry ou  la STCC, société du terminal à conteneur du port de Conakry ne veut pas qu'on touche à son contrat de  25 ans pas du tout catholique, ce n'est pas l'ancien Premier Ministre Ahmed Tidjane Souare et son Ministre des Transports Cheick Touré qui ont signé le contrat qui nous démentiront, Rio Tinto aussi digère mal que BSGR le bouscule sur les montagnes de Simandou.
Et puisque BSGR a reçu un premier coup de force la semaine dernière avec l'arrivée de l'ancien président Brésilien, Lula Dasilva pour assister à la pose de la première pierre du chemin de fer Conakry-Kankan avec la société VALE, Rio Tinto s'est aussi attaché d'un soutien de taille. Il s'agit du financier Georges Soros qui roule avec  une fortune estimée a pas moins de 13 milliards de dollars américain. Et qui a travaillé  par le passé avec Rio Tinto.
Ainsi, la société Rio Tinto s'est attaché les services de M.Soros qui est arrivé à Conakry en toute discrétion pour prendre langue avec les nouvelles autorités.Et le financier en présence du président Alpha Condé  a d'abord parlé du problème d'électricité et de l'eau avant de terminer par les mines.En témoigne l'article cité ci- dessus.
Et sa rencontre avec le président Condé a été rendue possible grâce a l'implication personnelle du conseiller en communication du président de la République, Rachid Ndiaye.
Mais le président Alpha Condé ne s'encombre pas de commodité. C'est pourquoi dans son intervention, le président guinéen n'a parlé que des contrats miniers comme s'il savait que le déplacement de Georges Soros s'inscrivait dans ce cadre avec la complicité de son plus proche collaborateur .'' Le nouveau code minier est en préparation. Tous les contrats obtenus avec des pots de vin seront annulés. La négociation se fera sur la base du nouveau code minier. C'est pourquoi, nous allons faire appel aux cabinets internationaux pour nous entourer de toutes les garanties en matière juridique'', a déclaré en substance le président Alpha Condé.
Est-a dire que le président Condé était au courant des petites affaires entre Rio Tinto et son conseiller en communication, Rachid Ndiaye? Difficile de réponse par la négation mais rien n'est moins sur.
A l'image donc de la STCC au port autonome de Conakry dont le président Burkinabé Blaise Compaoré est le grand parrain et le groupe Bolloré pour le contrôle du terminal a conteneurs du port autonome de Conakry, Rio Tinto et BSGR se livrent a une véritable guerre pour récupérer le momt Simandou.
La rétrocession du mont Simandou par Rio Tinto a l'état guinéen conformément au code minier doit donc attendre au grand dam des citoyens. Pauvre de nous.

Naby Camara

Source : GuineeLive