17h51 Scènes de liesse à Gaza, où le Hamas, dont les rapports avec les autorités égyptiennes ont toujours été orageux, salue le "début de la victoire de la révolution". 

17h50 Israël espère que la période de transition qui s'ouvre en Egypte se fera "sans secousse"."On peut espérer pour l'Egypte, ainsi que pour ses voisins, que la transition vers la démocratie se fasse sans secousse", a souligné un responsable du pays qui a requis l'anonymat. Ce dernier a également réaffirmé la nécessité de préserver le traité de paix conclu entre Israël et l'Egypte en 1979. 

17h37 Sur la place Tahrir au Caire, symbole du mouvement de contestation déclenché le 25 janvier contre Hosni Moubarak, les manifestants ont laissé explosé leur joie. "Le peuple a fait tomber le régime! le peuple a fait tomber le régime!", scande une foule en délire. Certaines personnes se sont même évanouies sous le coup de l'émotion. 

17h30 Les Tunisiens se sentent solidaires. A l'annonce de la démission d'Hosni Moubarak, un concert de klaxon a accompagné la nouvelle. Les scènes de liesse se sont étendues jusque dans la bande de Gaza.   

17h25: Obama, très impliqué depuis le début de la crise égyptienne, s'apprête à faire une déclaration à la télévision.   

17h00 Le président Hosni Moubarak a démissionné et remis le pouvoir à l'armée, a annoncé le vice-président Omar Souleimane. "Compte tenu des conditions difficiles que traverse le pays, le président Mohammed Hosni Moubarak a décidé d'abandonner le poste de président de la République et chargé le conseil suprême des forces armées de gérer les affaires du pays", a-t-il déclaré dans une brève allocution télévisée. 

Place Tahrir, les opposants laissent exploser leur joie. 

La Bourse de New York repart à la hausse après l'annonce de la démission du président égyptien Hosni Moubarak. 

17h C'est l'heure de la prière. Sur la place Tahrir, le calme règne. 

16h55 Une personne a été tuée et 20 blessées lors de heurts vendredi à Al-Arich, dans le Sinaï égyptien, entre manifestants et policiers, selon un responsable des services de sécurité. 

Le manifestant a été tué lors d'un échange de tirs entre policiers et protestataires qui tentaient de libérer des détenus dans un poste de police. Selon des témoins, un millier de manifestants ont lancé des bombes incendiaires sur le poste de police et mis le feu à des véhicules. Ces heurts interviennent au moment où au moins un million de personnes manifestent à travers le pays pour réclamer la démission du président Hosni Moubarak. 

16h38 Le secrétaire général du parti au pouvoir, Hossam Badrawi, nommé il y a quelques jours, va démissionner 

15h44 La présidence égyptienne va diffuser sous peu un communiqué "important et urgent", a annoncé vendredi la télévision d'Etat, peu après que le parti du président Hosni Moubarak eut indiqué que ce dernier avait quitté Le Caire pour la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh. 

15h24 Le Premier ministre danois Lars Loekke Rasmussen vient d'appeler publiquement au "départ de Moubarak". "Le président a fait une énorme erreur hier", a-t-il déclaré, faisant référence à la décision de Moubarak de rester à la tête de l'Etat jusqu'en septembre prochain. C'est la première fois depuis le début du soulèvement égyptien qu'un chef d'Etat européen réclame le départ du président Moubarak. 

14h56 La journaliste de la BBC Lyse Doucet rapporte sur son compte Twitter que Moubarak et son épouse seraient partis pour Charm El-Cheikh, une information confirmée par le parti au pouvoir, le PND. La destination avait déjà été évoquée jeudi au moment des rumeurs persistantes concernant le départ du président

13h45 Le président Moubarak a quitté Le Caire avec sa famille, selon une source proche du gouvernement, confirmant une information de la chaîne Al-Arabiya. Quelques minutes avant, la même chaîne avait annoncé qu'Hosni Moubarak avait quitté l'Egypte, avant de rectifier. 

12h50 La colère des manifestants est renforcée par le communiqué de l'armée. Les manifestants rassemblés devant le palais présidentiel lourdement gardé, dont la plupart espéraient obtenir le ralliement de l'armée, ont laissé éclater leur colère en apprenant la position des militaires, et l'un d'entre eux a arraché le micro des mains de l'officier pour protester. "Vous nous avez déçus, on avait mis tous nos espoirs en vous", a-t-il crié, tandis que la foule entonnait des slogans réclamant que le président Moubarak soit jugé. 

Désormais, le peuple égyptien est seul,analyse Christian Makarian, directeur adjoint de la rédaction de L'Express. 

12h15 Le chanteur Wyclef Jean, qui s'est présenté un court moment à la présidentielle en Haïti, se tourne désormais vers l'Egypte. Il dédie au pays une chanson de soutien à la contestation.

Source : L'Express.fr