Compte-rendu de la 3ème session du conseil des ministres du 3 février 2011

Devise_de_guin_eLa 3ème Session du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 3 février 2011 sous la haute présidence de Son Excellence le Professeur Alpha CONDE, Président de la République, Chef de l’Etat de 10h 15 à 13 h autour de l’ordre du jour suivant :

1- Message de Son Excellence Monsieur le Président de la République
2- Compte rendu des Sessions Interministérielles du mercredi 26 janvier 2011 et du mardi 1er février 2011
3- Recommandations et décisions
4- Divers

Au titre du point 1 de l’ordre du jour, le Président de la République a lancé un appel à la paix et à l’unité nationale ; il a réitéré la nécessité de poursuivre les réformes structurelles assez rapidement. Il a rappelé que le train de vie du gouvernement doit refléter la grave situation socio-économique que traverse notre pays suite à la période d’exception connue de tous. Le Professeur Alpha CONDE a invité le Premier Ministre et son Gouvernement à ne jamais oublier que le changement n’est pas l’arrivée d’une équipe qui remplace une autre, mais une rupture avec le passé ; c’est un changement de régime et pas seulement de gouvernement. Les hauts Cadres qui se trouvent dans les structures de gestion de l’Etat et qui ont pris part au pillage de nos ressources et à la gabegie, doivent céder la place aux bons Cadres étouffés ou négligés, aux jeunes patriotes, éloignés de la gestion de la chose publique, et cela dans la plus grande transparence, sans chasse aux sorcières. En résumé, la restructuration de l’administration Guinéenne doit s’opérer dans de brefs délais.

Au titre du point 2 de l’ordre du jour, le Conseil a suivi le Compte rendu des 2 dernières Sessions du Conseil Interministériel, Compte-rendu fait par Monsieur le Premier Ministre. Dans ce cadre, le Premier Ministre a passé en revue les diverses recommandations issues des débats desdits Conseils. Les questions liées à l’approvisionnement des populations en riz, à la gestion de nos hôtels, au recensement des domaines bâtis et non bâtis de l’état, au recouvrement des créances de l’état, aux mesures envisagées pour enrayer la dépréciation de la monnaie nationale, à la tenue du séminaire gouvernemental consacré à l’élaboration du plan d’urgence ont été largement exposées. Il a aussi fait état des incidents enregistrés dans certaines localités.
Au titre 3 de l’ordre du jour, les décisions et recommandations ci-après ont été prises.

1- Le Conseil a salué les efforts des autorités régionales et préfectorales, efforts qui ont permis de ramener le calme et la quiétude dans les zones concernées par les incidents susmentionnés. Le chef de l’état, père de la nation saisit cette occasion pour lancer à tous les Guinéens un appel pressant en faveur de l’unité et de la concorde nationale. Il a exhorté toutes les autorités, à tous les niveaux pour redoubler les efforts de sensibilisation des populations dans ce sens. Dans cet esprit, le Conseil a décidé de la création d’un cadre permanent de consultation dans toutes les préfectures abritant des compagnies minières et une rencontre entre les responsables des sociétés Ministères, les Ministres en Charge des Mines, de l’Administration du Territoire, les élus locaux et les autorités administratives. Ces diverses dispositions seront couronnées par une adresse du père de la Nation, chef de l’Etat dans les jours à venir.

2- Le Conseil a décidé de mettre en place un mécanisme de communication sous l’égide du PM pour que les média du service public jouent pleinement leur rôle dans la campagne de sensibilisation et de mobilisation des populations en faveur de la réconciliation nationale et du développement socio- économique rapide de la nation.

3- Le Conseil invite le ministre en charge de la culture à poursuivre le programme d’identification des sites historiques en rapport avec le ministère en charge du tourisme en vue de privilégier la sauvegarde de notre identité culturelle.

4- Le Conseil déplore les pressions exercées par certains citoyens sur le domaine public maritime, privant ainsi les guinéens d’un patrimoine qui n’est pas à privatiser. Il a encouragé le ministre délégué à l’environnement à combattre par les voies légales l’occupation anarchique des bordures de mer et à coordonner les efforts avec le département en charge de l’habitat en vue d’une meilleure gestion des ordures ménagères et des eaux usées.
5- Le Conseil prend acte du début de recensement des travailleurs fictifs entrepris par le ministère de la fonction publique qui a déjà découvert plus de 1000 cas de fonctionnaires décédés mais dont
6- les salaires sont encore payés et plusieurs cas de doublons; il invite le dit département à poursuivre cette opération par le recensement biométrique des travailleurs avec notamment l’appui du PNUD.

7- Le Conseil a demandé aux ministres des Affaires Etrangères ainsi qu’à celui en charge des Finances, en rapport avec le PM à prendre des dispositions rapides pour permettre aux diplomates guinéens rappelés de rentrer. Il les invite également à tout mettre en œuvre pour procéder au paiement des arriérés de cotisations de la Guinée aux organisations internationales dont elle est membre.

8- A propos des 500 conteneurs de bois bloqués au port de Conakry, le Conseil a suggéré une réunion d’urgence des départements impliqués dans la gestion de ce dossier sous l’égide du Premier Ministre en vue de faire des propositions au prochain Conseil des Ministres.

9- Suite à un exposé fait par le Ministre de la Justice, le Conseil a donné mandat au Premier Ministre de prendre les dispositions urgentes pour la fermeture définitive des lieux de détention non conventionnels.

10- Le Conseil a donné mandat au Ministre en Charge du Contrôle d’Etat de procéder à la publication des noms des débiteurs de l’état qui ne se sont pas mis en règle dans les délais requis afin d’engager les poursuites de recouvrement, conformément à la loi.

11- Le Conseil invite enfin tous les Départements Ministériels et pas seulement les secteurs miniers, pétroliers et celui de la téléphonie mobile, à revoir au cas par cas les cahiers de charge, les contrats, les conventions, de manière à les ajuster, à les actualiser dans l’intérêt de notre peuple.

Au titre des divers, le Président de la République, après être revenu sur les grandes lignes de sa Mission au Burkina Faso, en Libye, en Angola et au Sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba, a fourni de larges informations sur la situation Africaine et Internationale. Le Conseil a été informé que la Banque Mondiale, le Gouvernement et d’autres Bailleurs de Fonds vont organiser deux réunions : une sur la problématique de l’énergie et la seconde sur la sécurité alimentaire.

Le Conseil a pris fin à 13 h

Le Conseil des ministres