Le scrutin continue pour l’UFDG… dans la triche

Alors que l’on pourrait croire que l’élection est définitivement bouclée, l’UFDG est toujours dans l’esprit de celle-ci. Sa tactique, avec les 7 milliards bienveillants de Tibou Kamara, est de faire annuler plusieurs bureaux de vote favorables à l’Alliance Arc-en-ciel. En effet, si la CENI ne peut aller des votes dans des préfectures, elle peut par contre le faire en ce qui concerne les bureaux de vote. C’est ce qui a motivé Pathé Dieng à dire que les résultats donnés partiellement sont très très provisoires car des changements peuvent intervenir. Pathé Dieng et autre Thierno Bayo sont dans cette logique. C’est ainsi que plusieurs bureaux de vote ont été annulés à Kankan, la même chose à Siguiri, en Forêt, et maintenant c’est Matoto qui est dans le collimateur de l’UFDG. Tricher pour gagner, corrompre pour gagner, a toujours été la stratégie de Cellou Dalein Diallo. Malgré ces tricheries qui sont en train d’être corrigées, l’UFDG se retrouve toujours derrière le RPG. En réalité ce parti a perdu l’élection depuis le dimanche dernier à 18 heures.

Malgré cette réalité, l’UFDG a fait circuler hier des résultats présentant leur candidat comme gagnant avec plus de 50%. Ce comportent est enfantin, c’est une grave erreur politique que cette annonce farfelue d’hier. Cellou Dalein Diallo aurait tout intérêt à reconnaître rapidement les résultats qui sont sans appel et ne laissent pas de place à la contestation.

Mais le bougre ne semble pas l’entendre de cette oreille. « Nous ne reconnaîtrons pas des résultats qui font perdre notre candidat, et nous allons lutter », a-t-on entendu aujourd’hui au siège de l’UFDG à CBG. Ce parti pense-t-il que l’Arc-en-ciel se laissera voler aussi facilement ?

Le Rédempteur