Le Ministre de la Santé parle de 336 cas dont 166 cas  suspects d'intoxication et promet de faire toute la lumière

Dans une déclaration lue ce soir a la radio nationale, le ministre de la santé et de l'hygiène publique, le Dr Ibrahima Sory Sow est largement revenu sur les évènements du vendredi 22 octobre dernier à la radio nationale au cours du journal.

Et selon le Dr Sow, son département en collaboration avec les autres structures internationales impliquées dans le domaine de la santé s'en préoccupent de la situation des blessés et des cas suspects d'intoxication du palais du peuple qui sont actuellement hospitalisés dans nos structures sanitaires. Et parlant du diagnostic des malades, le ministre Sow a indiqué que notre pays n'ayant certainement pas de structures sanitaires fiables et appropriées, son département en collaboration avec des institutions qui travaillent dans le système sanitaire ont envoyé des symptômes issus des prélèvements a l'étranger pour un examen judicieux et approfondit des cas suspects d'intoxication.
A l'issu de ce travail qui sera fait avec l'aide des partenaires, le Dr Sow a promis de rendre public le résultat pour éclairer la lanterne des uns et des autres.
Par rapport au bilan, le ministre Sow a revu à la hausse le bilan présenté en début de semaine. Et si au début, le ministre de la santé parlait de 120 cas suspects d'intoxication et de 129 blésés dans sa déclaration de ce samedi, le Dr Ibrahima Sory Sow parle au total dans toutes les structures sanitaires de la capitale de 336 cas dont 166 cas d'intoxication et 170 cas de blésés qui ont été enregistrés dans les structures sanitaires. Et des symptômes selon le ministre sont des vomissements en passant par la diarrhée, évanouissement de courte durée, hyper salivation, hydratation, etc.
Toutefois, il rassure que les patients sont pris en charge par les structures sanitaires du pays. Et demande l'aide des partenaires pour la prise en charge des malades.
Le seul hic de la déclaration du ministre, c'est que il parle de l'envoi des symptômes issus des prélèvements a l'extérieur pour analyse approfondit par manque sans doute de structures fiables chez nous, en même temps, il rassure que les malades sont pris en charge.

Almamy Kalla Conté

Source : Guineelive