Moussa Tiégboro Camara , Installé dans ses fonctions par le premier ministre Jean Marie Doré

Ti_Une occasion qui réunit les membres du gouvernement, des institutions républicaines, des services de défense et de sécurité, des diplomates ainsi que plusieurs autres personnalités en charge des structures ayant les mêmes objectifs en Guinée. A cette occasion, le colonel Moussa Tiégboro Camara a fait un discours plus qu'évocateur dont nous vous livrons en exclusivité et en intégralité:
Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du
Gouvernement ;
- Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Secrétaire
Général de la Présidence ;
- Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;
- Monsieur le Chef d’Etat Major Général des Armées ;
- Messieurs les Chefs d’Etat Major particuliers ;
- Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des
Institutions Nationales et Internationales;
- Monsieur le Gouverneur de la Ville de Conakry ;
- Monsieur le Directeur Général de la Police Nationale ;
- Monsieur le Directeur National des Douanes ;
- Messieurs les Officiers, Sous Officiers et Hommes de rang ;
- Tout Protocole observé ;
Chers invités ;
Mesdames et Messieurs

En prenant mes fonctions de Directeur National de l’Agence à la Présidence chargée de la Lutte contre la Drogue, du Crime Organisé et du Terrorisme, qu’il me soit permis de remercier le Tout Puissant Allah et le Miséricordieux, mes modestes parents dont je suis le fruit et plus singulièrement le Général d’Armée Sékouba KONATE, Président de la République par Intérim, Président de la Transition, Ministre de la Défense Nationale pour le choix porté sur ma modeste personne pour diriger cette Agence.
En effet, la création de cette Agence rattachée à la Présidence de la République et qui a charge d’organiser, d’impulser, de contrôler et de coordonner toutes les structures de lutte contre la Drogue, du Crime Organisé et du Terrorisme sur toute l’étendue du territoire national, indique à suffisance la volonté politique de son Excellence Monsieur le Président de la République, le Général d’Armée Sékouba KONATE, de débarrasser complètement la Guinée du fléau de la Drogue et du Crime organisé.
Mesdames et Messieurs,
Le Chef de l’Etat, le Premier Ministre Monsieur Jean Marie DORE et son Gouvernement de Transition ont posé de nouveaux jalons pour le développement socio-économique de la Guinée à travers une série de reformes en cours et en perspective dans divers domaines dont celui de la lutte contre la drogue, du crime organisé et du terrorisme.
Cette volonté politique du Chef de l’Etat et du Gouvernement de la Transition d’éradiquer le phénomène de la drogue en Guinée, est aujourd’hui saluée à travers le monde, notamment par les partenaires au Développement dont : les Nations Unies, l’Union Européenne, la CEDEAO et par des Puissances Etrangères comme les Etats-Unis d’Amérique, la France, l’Espagne, l’Allemagne, la Chine et j’en passe.
Mesdames et Messieurs,
La lutte contre la drogue est un travail multisectoriel de longue haleine. La seule Agence en dépit de son engagement ne peut venir à bout du phénomène de la Drogue, du Crime Organisé et du Terrorisme qu’avec l’appui et le soutien de tous à savoir les services de défense et de sécurité, les citoyens de bonne volonté, les opérateurs économiques, les organisations religieuses, les ONG, les partenaires bi et multilatéraux, les pays frères et amis notamment ceux limitrophes sans lesquels tout succès dans la lutte contre la drogue demeure aléatoire. C’est pourquoi, nous tendons une main franche à la justice pour qu’ensemble nous puissions éradiquer le fléau de la drogue dans notre pays par l’application rigoureuse de la loi. Pour cela, nous sollicitons auprès des autorités des appuis à la justice pour qu’elle puisse pleinement jouer son rôle. Qui parle d’un Etat fort, parle d’une justice forte.
Quant à vous chers collaborateurs (Gendarmes, Policiers, Douaniers), je n’ai jamais douté un seul instant de vos capacités à faire de notre Agence une référence en Afrique de l’Ouest dans la lutte contre le fléau de la drogue, du crime organisé et du terrorisme. Je sais que ce travail n’est pas facile quand on sait que derrière le réseau des narcotrafiquants, se cachent souvent des gros bonnets avec leur cortège de corruption. Le trafic de drogue est une activité à rentabilité financière inestimable. Aujourd’hui, 1 kg de Cocaïne coûte 42000 dollars US, ce qui fait près de 300.000.000 GNF.
Selon les statistiques des Nations-Unies, le trafic international de drogue a rapporté à ses auteurs, rien qu’en 2008, plus de 750 milliards de dollars à travers le monde. Les crimes imputés aux cartels de la drogue au Mexique a fait en 2009 seulement plus de 20.000 morts et 7.048 morts depuis le début de 2010. Combien de personnes ont été tuées par les cartels de la drogue en Amérique Latine ? Donc s’attaquer à ce réseau, c’est briser de gros intérêts au détriment de plusieurs personnes avec risque. Néanmoins, pour les causes de la Nation, nous réaffirmons notre engagement au prix de notre vie à mener une lutte sans merci contre ce trafic dans toutes ses formes.
Je vous informe que notre pays la Guinée, risque de reprendre sa position historique « la plaque tournante » du trafic de drogue en Afrique de l’Ouest si des dispositions urgentes impliquant toutes les structures de lutte ne sont pas prises. Car la drogue refait surface depuis près de 5 à 6mois, période pendant laquelle certains Guinéens pour preuve ont été arrêtés dans la Sous Région en provenance de Conakry dans le cadre du trafic illicite de la drogue (Cocaïne).
Mais avec le soutien de tous, particulièrement du Président de la Transition, le Général d’Armée Sékouba KONATE, du Gouvernement et des Citoyens à tous les niveaux, nous irons jusqu’au bout dans les règles de l’art en respectant les droits humains.
Mesdames et Messieurs,
Un autre fléau (le Terrorisme) qui, jusqu’à un passé récent, ne se pratiquait qu’au-delà de l’Afrique commence à menacer ce continent en témoignent les différentes prises d’otages au Mali, au Niger, les attentats de dar-es-salam en Tanzanie et de Nairobi au Kenya en 2007. Le dernier cas en date est l’attentat perpétré au Nigéria à l’occasion du cinquantenaire de son indépendance, le 1er octobre 2010.
Ces cas sus cités ne sont que des manifestations criminelles qu’ils convient de prendre au sérieux en vue de les éradiquer pour éviter à notre pays voire notre continent des attentats du genre 11 septembre 2001 qui ont endeuillé l’humanité entière et ont permis de savoir que des hommes au mépris du respect de la vie humaine pouvaient s’attaquer aux innocents en causant des milliers de morts et pour des causes injustifiées.
Vous comprendrez donc que la lutte contre ces fléaux est devenue une préoccupation internationale et qu’aucun pays n’est aujourd’hui à l’abri du Terrorisme.
Mesdames et Messieurs, Chers invités,
Nul n’ignore que la drogue est à l’origine de plusieurs maux dont souffrent les pays, qu’ils soient développés ou en voie de développement. Au nombre de ces maux, il faut citer le crime organisé, le blanchiment d’argent, la prostitution, les maladies mentales, la dépréciation des monnaies locales, la corruption, la délinquance juvénile pour ne citer que ceux-là.
Je pense que l’heure n’est plus aux discours mais aux actes concrets dans l’intérêt supérieur de la Nation. Dans les jours qui suivent donc, mes services techniques et moi en commun accord avec la Gendarmerie, la Police et la Douane, allons réfléchir à de nouvelles stratégies pour faire de la Guinée un pays sans drogue et sans terrorisme.
Je ne peux terminer cette intervention sans formuler le souhait auprès des Institutions Internationales, les pays amis et singulièrement l’ONUDC à nous débarrasser des stocks de produits chimiques hautement toxiques saisis il y a près de deux (02) ans. Car ces produits constituent pour la population un danger à trois (03) volets: intoxication, blanchiment d’argent et fabrique illicite des explosifs ainsi que de la drogue de toutes catégories.
Au vaillant peuple de Guinée, je formule les vœux à l’occasion du second tour des Elections Présidentielles : la paix, l’unité nationale conformément aux aspirations du Président de la République par Intérim, Président de la Transition, Ministre de la Défense Nationale, le Général d’Armée Sékouba KONATE dont le vœu ardent est de faire de la Guinée un pays sans drogue, sans violence bref un havre de paix.
Vive la Guinée !
Vive le Général d’Armée Sékouba KONATE !
Vive la Coopération Internationale !
Vive les droits de l’homme !
Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens !
Je vous remercie.

M. Konté, guinee24.com, Conakry