Immorale instrumentalisation de la mort

Envoyé par : Mr Jacques KOUROUMA

Depuis le refoulement de la bande de l'Union des Fraudeurs Démentiels de Guinée en région forestière suivi de la catastrophique rencontre avec la Haute Guinée, le « Petit Lapin » est devenu un triste personnage emporté par des rafales  de nervosité difficilement contrôlées. Ses zouaves constellés autour d'une Alliance de démolisseurs de la paix sociale puisent désormais, comme des croque-morts, dans le vocabulaire funeste et mortuaire pour, au moins se consoler, sous la pesanteur de la cuisante défaite électorale qui plane sur eux. Serait-ce une préparation à  consommer avec modération la déroute électorale prochaine contre le risque d'une disparition politique pour jamais de « D’Aquin Cellulose » ?

Maintenant, ce sont dans les cimetières qu'ils vont chercher la substance de leur discours. Pauvres et maléfiques créatures les membres de la bande Cellulose Mamadou ! Ainsi après avoir honteusement, mais sans succès, fait circuler des cassette-vidéo, des articles archivés depuis des années, après avoir tenté d'exploiter cyniquement avec une cruauté inhumaine l'assassinat de notre enfant , Junior, les voilà  violer le repos de l'ancien Président de la CENI, sans aucune affection humaine de leur âme. Quelle ignominie! Quelle cruauté! Quel malheur pour la Guinée d'avoir même permis à "Mamadou Cellulose D’Aquin à l' eau" d'être candidat!

N'est-il pas le comble de la perversion quand un des décérébrés de l'UDFG aboie en vomissant sur le corps de Ben Sékou? Cet énergumène bavant écrit, je parodie : « Alpha Condé serait à l'origine de la [mort naturelle] de Sékou Ben Sylla »

Nous n'aurions jamais parlé d'un mort si ce n'était pas pour prouver encore aux Guinées et au reste du monde que la horde de sauvages de Mamadou Cellou Dalein est une secte sans morale. Comment peuvent-ils imaginer un instant utiliser  la mort d'un compatriote pour alimenter le débat?  Honte à eux! 

  Pour ceux qui veulent la vérité, il est important d’écrire que Sékou Ben était condamné à mourir. Avant le premier tour, il le savait. C'est la raison pour laquelle quand il a décidé de partir en Guinée pour la proclamation des résultats du premier tour des élections présidentielles, ses médecins traitant lui ont demandé de signer une décharge de responsabilité.  Aussi au moment de sa condamnation par la Justice guinéenne, il était déjà dans le coma si bien qu'il n'a jamais su qu'il a été condamné. Comment vouloir enfumer la réalité pour en faire une œuvre de théâtralisation de la mort de notre compatriote? Quelle immoralité!

Et ce sont ces groupuscules immoraux qui veulent diriger la Guinée ? Dire qu’ils sont sans état d'âme, ni vertu, ni véritable religion, sauf celle des fraudes et des violences meurtrières !

Guinéens, vous aurez bien compris que Mamadou Cellou Dalein Diallo est un réel danger pour la République de Guinée. D’ailleurs où étaient ceux qui ronronnent aujourd’hui alors que  Sékou Ben a vécu ses derniers moments sur un lit d’hôpital dans l’anonymat total, et comble de honte pour la Guinée, pris en charge par les services sociaux et l’aide médicale universelle. Triste fin d’une autorité?  Pourquoi et comment cela est-il arrivé ? Méditons tous !

Dans notre camp, nous prions pour le repos de l'âme de Sékou Ben Sylla et présentons, encore une fois de plus, à sa famille et ses amis,  toutes nos condoléances attristées. Paix à toi Sékou!

Saliou  Diouldé  depuis Conakry                                                                                                                                                                          pour.www.InfoGuinee.Net