Pathé Dieng est le Directeur des opérations de la CENI-Guinée. Durant les semaines écoulées, il a procédé à la distribution des copies d'autorisation de vote à tous ses électeurs n'ayant pas été recensés lors du recensement dernier 2008, 2009. Par ailleurs l'article 92 du code électoral reprime cette attitude.

C'est pourquoi, le Premier Ministre, Chef du gouvernement, M. Jean Marie DORE doit effectivement prendre en compte les points 5, 6 et 7 de sa lettre de mission signée par le Général d’Armées, Président de la Transition, Sekouba KONATE. Ce flagrant délit montre manifestement pourquoi la CENI s'active à écarter le MATAP du processus électoral du second tour. Munis d'un tel documents même les non Guinéens établis en Guinée ou importés de la sous-région sans oublier les mineurs, pourraient tranquillement voter. Face à cette désastreuse situation, si les dispositions ne sont pas prises par les autorités de la transition dont la mission demeure l'organisation d'élections libres, démocratiques et transparentes, les conséquences pourraient être dramatiques pour la paix, l'unité nationale... du pays.

Alseny SYLLA "ALBERT",

Correspondant régional de guinee24.com à Kindia