...Quand la Cécité Intellectuelle se le Dispute à la Masturbation Intellectuelle

Faya"-Le professeur Alpha Condé est en train de former deux groupes d’ethnie en Guinée : les Hutus et les Tutsi ; -Le professeur Alpha Condé et ses militants extrémistes nourrissent la Foulaniphobie ; -Le professeur Alpha Condé appelle à la construction du grand manding contre le Fouta… » Celui qui a tenu ces propos, s’appelle Faya Millimono, il était directeur de campagne de Abe Sylla. Cet électron dérangé de l’ethnocentrisme à la Dalein a osé tirer à boulets rouges sur Alpha Condé.

Mais, la Guinée est devenue ce qu’elle est. Et, Faya Millimono peut donc se permettre de reprocher à Alpha Condé son patriotisme et son soutien à la légalité Républicaine en éructant des inepties du genre : "Le professeur Alpha Condé appelle à la construction du grand manding contre le Fouta".

A un âge où la quasi-totalité des hommes vrais portent des projets, se déterminent sur le socle de convictions durement éprouvées, les affirmations ethniques de Faya Millimono ne peuvent qu’être le fruit des masturbations d’un esprit agité, versatile, fantasque et superficiel, qui tourne comme une girouette au gré du vent.

C’est dans cette logique que se trouve Faya Millimono qui, pendant la campagne pour le premier tour, combattait la corruption, et l’ethnocentrisme avec ténacité pour se dédire et se renier. Il milite aujourd’hui pour la corruption et la division et épouse des idées saugrenues comme celle de l’alternance ethnique version Bâ Mamadou. Triste époque que la nôtre ! Il l'a fait d'une manière qui ne laisse traîner aucun malentendu sur l'interprétation qu'il convient de donner à sa nouvelle mission : il pactise avec le méchant, le hideux, le gueux, le barbouze. Il déterre les cadavres de l’histoire (Bâ Mamadou), enfin pas tous ! Seulement ceux qui peuvent servir sa cause. Les autres, à l’image de Sékou Touré qu’il stigmatise, peuvent bien encore attendre qu’on veuille bien réhabiliter leur mémoire.

Voici quelqu’un qui se vit parachuté, Directeur de campagne de Abe Sylla, sans aucune qualification (l’une des grosses bêtises qui a fait perdre ce candidat). Le sieur Millimono resta si peu imaginatif qu’il ne trouva rien de mieux que de faire gagner 3,48% à son candidat. Et après être, tout le long de la campagne, monté au créneau pour dénoncer la corruption incarnée par Cellou Dalein Diallo, il se retrouve subitement aujourd’hui "ami personnel" de l’homme qu’il criblait de diatribes à côté desquelles certaines saillies verbales d’un Ben Daouda Touré sont des bluettes.

Est-ce bien de Alpha Condé dont parle notre cher Faya Millimono avec cette rare légèreté ? Personnalité exceptionnelle par la puissance de ses convictions, la singularité de son talent et l’étendue de sa culture, Alpha Condé a marqué son histoire et notre histoire politique et culturelle. Il a exercé une influence positive sur plusieurs générations d’Africains qui ont admiré et admirent encore en lui, la force de caractère, la qualité d’écriture, la fermeté des idées, la générosité dans l’engagement et la passion pour le combat qu’il mène en faveur d’une Guinée plus souveraine, plus unie, plus digne et plus solidaire.

Aussi Alpha Condé, à 73 ans, est-il resté constant dans sa lutte ! Faya Millimono feint d’ignorer l’histoire de ce pays et la lutte menée par Alpha Condé. Qu’il compulse donc les archives pour se rendre compte qu’à l’âge que lui Faya Millimono a aujourd’hui, Alpha Condé avait déjà énormément contribué à l’unité nationale, au rayonnement de la culture africaine, il avait une vision claire des choses, un combat noble à mener : dénoncer le colonialisme et l'arbitraire sous toutes ses formes ! Le doyen Alpha Condé n’a pas varié d’un iota ! Il en a vu d’autres. Il a traversé les époques. Il ne détient pas la vérité. Il est faillible et le reconnaît humblement.

Est-il franchement honnête d’affirmer comme Millimono, que "Alpha Condé Condé et ses militants extrémistes nourrissent la Foulaniphobie", sans se couvrir de ridicule ? Millimono sait-il que le seul ministre que le RPG a bien voulu envoyer au gouvernement est un Peul ? Feint-il d’ignorer que le RPG vient de signer une alliance avec l’UPR de Bah Ousmane, un des puissants partis du Foutah ?

A la lecture pénible de l’intervention de Faya Millimono, on est abasourdi par tant de bêtises, affligé par ce que peut dire un cul terreux, gonflé d’importance et pétri de ses absences de convictions. Ce qui fait que, de quelque manière qu'on l’écoute, même en lui faisant crédit d'une once de bonne foi, le discours de Faya Millimino illustre un schéma de pensée où puent une myopie intellectuelle et une malhonnêteté sans vergogne. Rien donc de bien nouveau. Sauf que les esprits naïfs découvrent aujourd’hui Abe Sylla, à travers son directeur de campagne, tel qu’il est. Mieux vaut tard que jamais.

Mais il y a plus grave au-delà du vitriolage : il s'agit d’une mixture nauséabonde, mijotée dans les arrière-cuisines tribales pour donner une caution à sa nouvelle mission. Le tout sur fond trompeur de clairvoyance intellectuelle. En réalité ce qu’il reproche à Alpha Condé, sans avoir le courage de le dire, c’est qu’il rassemble réellement, d’Est en Ouest, du Nord au Sud et c’est ce qui inquiète Millimono et ses maitres, ce "Mathioudho" qui, comme le coq de Rostand, pense que c’est parce qu’il chante que le jour se lève.

Quoi qu'il en soit, on ne tarde pas à réaliser qu'en dehors de l'enflure narcissique, la laborieuse tentative de Faya Millimono de réhabiliter le voleur qu’est Cellou Dalein Diallo est désespérément vaine. Car les Guinéens savent que la majeure partie des problèmes socioéconomiques et politiques que nous avons aujourd'hui relèvent de Cellou Dalein Diallo. A l'en croire, nous devrions tous vouer un culte tribal à Cellou Dalein Diallo et "préférer l’injustice au désordre". Pauvre Millimono !

Combien d’intelligences et de talents, supposés ou réels, follement engagés dans les tourbillons de la politique du ventre plein, ont préparé, provoqué ou aggravé les drames qui leur fournissent aujourd’hui matière à tant d’invectives et d’élucubrations ? Ils en sont mêmes fiers alors qu’on n’en finit pas de déplorer leur action de gribouille. Ce qu'il faudrait donc fournir à Millimono, c'est l’adresse d’un bon psy. Car il souffre d’une maladie bien plus grave que l’hystérie. C’est un schizophrène qui n’a de goût que pour les contorsions et autres revirements spectaculaires à cent quatre vingt degrés !

Alpha Sylla

Source : Guinee24