2010 en Guinée!

La basse-cour stupide ne doit plus faire l’autruche.

A/ Des responsables guinéens sont coupables (ou au moins complices-responsables) de Crimes graves contre notre souveraineté.

- Le régent a catégoriquement refusé de publier les résultats des AUDITS sur la lancée de l’annonce de la date du second tour ! Il fait pourtant la pluie et le beau temps car, Konaté est un beau bébé dodu et joufflu qui représente tout juste une petite mouche sur la corne du taureau.

Comme d’habitude, il n’y a aucune volonté politique, ni juridique, à faire le ménage dans ce pays où l’impunité est de règle. Voilà pourquoi on a ridiculisé et éliminé les Tiébgoro et autres patriotes dont ‘’Dadis la menace’’, qu’on a réussi à rendre fou. Et maintenant, on assiste à une nouvelle recrudescence de tout : - drogue, - insécurité, - magouilles et - corruptions, etc.

Ainsi, les agents véreux de

la CENI

(ainsi que tous les autres coupables incontestables de fraudes massives sur toute l’étendue du territoire), vont tranquillement récidiver en préparant de nouvelles combines inédites, qui nous plongeront dans la guerre civile après le 19 Septembre.

Les réactions de protestation attendues (espérées) après de nouvelles tricheries, déclencheraient et précipiteraient les évènements, en servant de prétexte au déclenchement du ‘’pogrom’’.

Une épuration barbare, est programmée par ceux qui rêvent de fonder leur empire en terre promise de Guinée ! Alors autant alerter les ‘’populaces’’ qui (à la différence des gouvernants et des nantis), n’ont nulle part où aller. Il faut s’y préparer.

On affirme déjà que les survivants auraient une meilleure qualité de vie et d’environnement après le ‘’nettoyage’’.

J’en ai appris de belles, en marchant (faute de taxi, entre 19h45 et 23h, de BONAGUI à Lambanyi, via Sangoya pharmacie et le carrefour ‘’COSA’’ bouché), incognito sous les trombes d’eau de cette pluie diluvienne du 8 Août dernier. Je me hâtais parce que l’électricité était prévue dans mon secteur ce soir là jusqu’à minuit ; Cependant, je m’attardais, pour écouter systématiquement (à la faveur de la demi-obscurité), les bribes de conversations dans les groupes successifs que je dépassais ; Le meilleur moyen de prendre la température du pays est de s’immerger dans ces groupes de piétons (dans la tranche de 15 à 45 ans) ! Ils n’avaient pas toujours conscience de l’importance des propos tenus.

Répétons donc qu’il est bel et bien prévu en Guinée, une épuration, pire qu’au Rwanda, et encore pire que celle perpétrée vers 75 au Cambodge par Pol Pot et ses khmers rouges. Ces faits ignobles déroulés sur les quarante dernières années, passeront pour de la simple gnognotte, en comparaison de ce qui est prévu pour des guinéens (élections démocratiques ou pas) !

L’anxiété de certaines personnes était perceptible ! Elles avaient sûrement sur la conscience, un lourd secret et des idées terrifiantes sur des thèses dignes du Ku Klux Klan, ou des complots ségrégationnistes contre les dirigeants et les militants sud-africains de l’ANC (j’y reviendrai très prochainement incha Allah).

Continuons donc à ronfler en Guinée ! Mais sachons que nous sommes absolument seuls car, certains pays comme le Mali, le Niger, le Sénégal à 95% déjà virtuel, etc., redoutent les mêmes groupes, et sont naïvement soulagés, de sacrifier

la Guinée

, en espérant éliminer les mêmes risques chez eux ! ILLUSIONS car, le phénomène les absorbera et les digèrera tôt ou tard, comme un trou noir qui avale des étoiles dans une galaxie.

B/ Ne forçons pas trop les choses !

Certains milieux souhaiteraient voir Alpha et Cellou se poiler ensemble, en se tapant sur l’épaule pendant les rencontres officielles, et notamment en présence du médiateur Blaise Compaoré, ou du Président Wade.

Ces milieux devraient d’abord dénoncer les campagnes médiatiques nationales et internationales historiquement dirigées contre des cibles gênantes comme Alpha et quelques autres, depuis l’indépendance ! Il faut d’abord tarir toutes les sources haineuses car, de 1958 à nos jours, on pilonne, on dénigre, on vilipende, on intoxique, et le Professeur Alpha Condé, leader du RPG, est la victime innocente de toutes sortes de propos calomnieux, discourtois voire insultants et humiliants, etc.

Le proverbe dit qu’un ‘’coup de langue tue plus vite qu’un coup de fusil’’ ;

Commençons donc d’abord par museler ces bataillons irrespectueux et haineux, conditionnés pour sévir dans les journaux, les radios, les télés, et maintenant sur l’Internet.

Depuis des lustres, on utilise les médias du monde entier pour désinformer, insulter, calomnier toujours les mêmes et, en ce moment par exemple, ils ne parlent jamais des fraudes massives constatées au premier tour, et banalisent habilement le rôle de leurs agents infiltrés à

la CENI

et ailleurs, préférant noyer le poisson en parlant d’inexpérience, pour mieux escamoter les actions malhonnêtes, condamnables et systématiquement IMPUNIES de ces agents véreux dont la mission est de nous projeter dans un second tour sans faire le ménage après le fiasco du premier tour, sachant par exemple que dans certains villages, ils avaient refusé de faire voter les premiers arrivants dont les noms commençaient par des lettres éloignées du début de l’alphabet. Ces électeurs analphabètes ont attendu en vain toute la journée l’appel de leurs noms, pour s’entendre dire à 18 heures que le bureau fermait, malgré les instructions autorisant à retarder cette fermeture !!!

Alpha est triste pour son pays ! Mais il tend la main à tous ! Les militants du PDG et ceux du PUP sont les bienvenus, à moins qu’on veuille les rejeter à la mer, au milieu des pieuvres et des requins, en oubliant qu’ils sont aussi guinéens que quiconque et d’ailleurs, ceux qui ne veulent plus les voir, ont bel et bien collaboré avec eux dans le passé de 1958 à 2009. Il est donc malhonnête de dénoncer certains choix et certaines alliances, et pas les autres.

C’est encore cela le 2 poids deux mesures.

C/ Observateurs étrangers :

I/ Campons d’abord notre décor catastrophique qui n’inciterait donc pas un leader sérieux et charismatique à tomber dans la superficialité car, aucune gloriole n’autoriserait en ce moment à être joyeux.

Donc, pas de simagrées publiques, devant le calvaire du ‘’sujet’’ guinéen, dépossédé depuis belle lurette de sa citoyenneté ; Cela saute immédiatement aux yeux du simple voyageur débarquant à ‘’Gbessia-Airport’’.

Cet aéroport de Conakry est devenu le centre d’un bidonville gigantesque, s’étalant sur plus de cinquante kilomètres d’Ouest en Est, et ce campement démesuré, crasseux et puant, compte à peine une demi-douzaine de routes et voies de communication (y compris les transversales), cahoteuses à souhait, défoncées, désespérément bouchées à l’émeri, et inondées par des eaux souillées de déjections et autres saloperies à ciel ouvert !!!

Les problèmes de canalisations (avec trottoirs propres), sont chez nous en 2010, pires qu’à Lutèce, Rome ou Persépolis, grandes métropoles du moyen âge ou de l’antiquité… ; Nos responsables, en perpétuelles villégiatures aux quatre coins du monde civilisé, n’ont même pas l’orgueil ou la décence, d’imiter les bonnes choses vues ailleurs. Que font-ils alors de nos taxes régulièrement perçues dans les marchés ou ailleurs ?

C’est sale partout ! Et c’est aussi cela notre faillite car, l’étranger qui attend ses bagages, se retient déjà d’entrer dans les toilettes de l’aéroport, et pourtant, de simples collégiens, sauraient fabriquer en TP de physique, de l’eau de javel, pour assainir les lieux d’aisance très fréquentés, afin d’éviter la typhoïde et le choléra à l’état endémique depuis des lustres.

Dans cette fange infecte, vous avez vite fait de laisser de côté vos costards car, le plus petit déplacement est une odyssée qui dure souvent des heures au milieu d’une pollution automobile qui aggrave l’effet de serre et contribue à détraquer le climat ! Et c’est tant pis pour

la Productivité.

II/ Petit rappel ‘’historique’’, pour instruire l’étranger et rafraîchir quelques mémoires scandaleusement sélectives :

C’est bel et bien une petite élite de quelques centaines de mafieux, qui tient plus que jamais ce pays à la gorge, comme le lion avec sa proie ! Ces prédateurs, pilleurs de budgets et de ressources, se fichent des populations ; Ils ne développeront JAMAIS que leurs situations personnelles.

Les faux et les vrais naïfs, doivent savoir que dès le début de l’indépendance, les saboteurs ont méthodiquement et systématiquement entrepris de diaboliser Sékou Touré et son régime au sein duquel ils ont pourtant occupé des postes importants, et exercé les plus hautes fonctions politiques et administratives à la tête du pays.

Ils avaient été également ministres dans tous les gouvernements successifs du Parti-Etat jusqu’en 1984, avant de se démarquer habilement, en servant à l’opinion manipulée une ‘’salade’’ mytho maniaque, sur les souffrances particulières à eux seuls réservées. Et ils réussirent durant près de cinquante ans à tromper et à attendrir le monde entier, à travers tous les médias, par leurs manipulations collusoires qui avaient abouti après 1984 , aux massacres de plusieurs centaines d’officiers et de dignitaires de l’ethnie du Président Sékou Touré. Ensuite, dès la prise du pouvoir par le CMRN, ils avaient recommencé à servir aux côtés de Lansana Conté et participé avec lui à détruire tous nos acquis et héritages en aboutissant à cette mafia, pendant que les narcos occupaient le pays avec leurs drogues dont le corollaire est la dépravation des mœurs. Et dans le même temps, ils ont introduit l’ethnocentrisme pour défaire notre tissu social.

Lansana Kouyaté a été descendu en plein vol, par les mêmes procédés ou complots manœuvriers et à l’avènement du CNDD et de Dadis, ils ont électrocuté l’espoir tout neuf des populations, et le jeune capitaine n’a duré que le temps d’un feu follet. On l’avait déstabilisé et ridiculisé, pour aboutir à sa disqualification et à son élimination, parce qu’il inquiétait les narcos et leurs complices qui commençaient à avouer publiquement les combines, les vols et les pillages organisés en Guinée par des responsables guinéens de haut niveau ! Et on connait la suite car, tout le monde sait que des bandits cités par Obama, sont à nouveau libres, décorés et promus, pour encourager leurs trafics condamnés par toutes les populations guinéennes.

D/ Revenons à GBESSIA :

Le voyageur qui arrive au rond point, face à l’aéroport, constate impuissant que seuls des adeptes d’arts martiaux réussiraient à s’engouffrer dans un taxi en direction de Bambeto. Il y renonce, pour tenter d’autres directions mais, quelle que soit le sens de son trajet, des foules compactes sont massées partout, qui attendent durant des heures (comme des rats de laboratoire), un de ces tacots envahis par des grappes de voyageurs agglutinés sur les toits et dans les coffres d’ordinaire réservés aux bagages, car sinon, il n’y a aucun autre moyen d’aller vers des destinations trop lointaines pour des piétons.

Il n’y a plus de voies ferrées, en dehors de celle qui conduit au port quelques trains kilométriques (exclusivement miniers), dont les wagons débordent de notre précieuse terre exportée pour sa seule bauxite (à quelques dollars la tonne), alors que les autorités qui empochent ces sommes, savent parfaitement que cette terre contient plein d’autres choses, que l’autochtone ne connaît pas, y compris lorsqu’ils nous reviennent en produits finis inaccessibles aux bourses locales de ceux qui auraient pu trouver des emplois, si les usines de traitement ne se trouvaient pas à l’étranger. Malédiction !

Le régime militaire et ses ‘’serviteurs’’, avaient pris soin de démanteler et brader toutes nos usines et autres unités industrielles laissées par le premier régime.

Les trains de bauxite, bloquent et aggravent les bouchons inextricables de la circulation automobile, dans le voisinage des passages à niveau de la ‘’capitale’’ et on voit parfois des passagers se précipiter hors des véhicules, pour soulager certains besoins, sans aucune conscience des problèmes sanitaires (récurrence du choléra, de la typhoïde, etc. à l’état endémique), et il va de soi que nos enfoirés et leurs proches s’éclairent avec des groupes, se soignent à l’étranger (Europe, États-Unis entre autres destinations,…), où ils profitent sans vergogne du développement qu’ils nous refusent en Guinée.

E/ Peut-on alors, espérer des élections propres dans un tel contexte où des magouilleurs fieffés, fraudeurs professionnels, cravachent et intoxiquent l’opinion publique nationale et internationale, pour précipiter le pays dans un puits sans fond ? Ils sont infiltrés aussi au CNT où j’ai aperçu d’anciens mercenaires, entraînés dans les années 70 pour assassiner Sékou Touré et son régime.

1- Le SMS ci-dessous est apparu le 2 août dernier sur un de mes portables :

Peul de Guinée n’oublié pa ke sanguiner Sékou TOURE ns a contrèn a exil,dictater Conté et sè paren ns on massacré 22 janv,duo Dadis El tigre et ler frer bérérouge ns a delapidé 28 sept.Ns some plu rich depenson notre fortune pr porté Cellou O Pouvoir (Fouta) afin de Ns vanger. Cordination fouta. Venant de (aucun nom) !

Ce message monstrueux de quelques lignes, doit être largement diffusé…, y compris à la poignée d’incendiaires complices d’une mafia qui ne veut pas perdre

la Guinée

et ses potentialités.

2- Pour préparer le 2ème tour, quelques réunions se tiendraient, après minuit, chez certain ministre du gouvernement de transition, incapable d’être neutre.

Et qu’en est-il maintenant de ceux qui déclaraient, avant l’annonce de la date, que de grands démocrates et leurs alliés, prévoiraient de prendre le Pouvoir de force si le second tour n’était pas organisé avant la fin du mois d’août ; Et certains détails précisaient que

la Présidente

du CNT, aurait démissionné, si cette date de second tour allait au-delà du 22 Août…, étant entendu que notre régent deviendrait Ministre, Secrétaire Général de

la Présidence

!

La suite dès qu’il y’aura encore du courant dans mon secteur ! Wa Salam.

Conakry, le 10 Août 2010.

Cissé Oumar de Bma

68 15 20 84 ; essikleduc@yahoo.fr