A mes amis de Bakö et de Tounkan,

A la suite d’une très longue année 2009 et des 6 premiers mois 2010 passés à en une vitesse nucléaire , nous voici au tournant décisif de notre combat , où nous devrons choisir entre deux Candidats arrivés en tête des premières élections libres de notre pays , ternies par le sabotage de la CENI et le laxisme du Président de la Transition , le Général Sekouba Konate .
Je félicite les deux Candidats. L’Irresponsabilité de la CNI n’enlève rien à leurs mérites.
Mobilisons-nous fortement pour aller voter au second tour, afin que nous sortions définitivement de ce régime tricéphale d’exception dans lequel le corps ne sait plus à quel cerveau obéir.
L’Abstention en ces moments cruciaux de notre Histoire n’est pas une option.

Après les corrections nécessaires au processus électoral pour réinstaurer la confiance des Electeurs en la chose politique, nous irons accomplir notre devoir citoyen, tout en sachant clairement que ça sera El Hadj Mamadou Cellou Dalein ou le Professeur Alpha Conde, qui déterminera l’orientation de notre combat dans les jours à venir.
Je n’ai voté pour aucun de ces candidats, et en semble nous avions milité contre eux.
Le choix n’est pas facile et la peur du futur est aussi présente en moi. C’est pourquoi très patiemment vous et moi attendions le choix de nos Mentors pour nous décider. Nous croyions que nous serions éclairés à la suite des différents contacts qu’ils ont eus avec les deux parties.
Mais au lieu de discuter des projets de Société des candidats pour nous permettre de choisir en toute objectivité, nos leaders sont allés négocier des départements Ministériels, sans nous dire pour quel régime politique ou économique ils serviront.
A cette question, certains ont toute suite répondue « Un régime Liberal. Cellou Dalein est un libéral ».
Avons-nous déjà oublié que Lansana Conte était aussi un libéral ?
Je pense que nos leaders se sont simplement servis de nos voix pour se mettre à table.
« Tu me donnes à manger je te soutiens. » un choix alimentaire !
Mais en aucun cas, cela ne devrait être un motif de découragement. Au contraire nous devrons doubler d’effort ; nous mobiliser d’avantage pour éviter que notre cher pays ne bascule une fois encore dans « l’alimentarisme politique » ou « l’Aide alimentaire Institutionnelle. » Militants=sac de riz !
Soutien contre Départements Ministériels et le Peuple attendra son tour aux calendres grecques.

Chers amis ,
De Bofing à Pela, de Gbakédougou à Sassando, nous savons ce que nous avions enduré pendant ces campagnes. Réseau routier, conditions climatiques, alimentaires, l’accès à l’eau potable, problèmes de Communications, fatigue etc.
Nous nous sommes unis dans l’action et avons appris à nous faire confiance mutuellement.
Je ne trahirais jamais cette confiance. Ensemble nous avions aussi marqué notre détermination à ne plus retourner au Système antérieur. Après un premier tour gagné et perdu dans la Paix et dans la frustration, nous voici au deuxième « Round ». Tous les Leaders ont fait leur choix entre les deux candidats en ne tenant pas compte de notre existence. Et nous savons ce qu’ils ont négocié. C’est notre tour en toute liberté. A la différence de négocier pour un poste ministériel ou une Ambassade quelconque, nous avons notre Existence à défendre.
Notre lutte est existentielle. Et les générations futures nous observent.

Chers amis ,
En absence de tout programme politique de part et d’autre j’invite chacun d’entre vous à faire son choix en fonction de sa Conscience et de ses convictions. Tous nos Candidats sont des guinéens.
L’un ou l’autre, cela n’aura aucune incidence sur nos relations amicales basées sur la confiance et la Liberte d’Expression. L’Essentiel est que chacun ait le courage de penser « la Guinée d’abord ».
El Hadj Cellou Dalein Diallo a servi un Gouvernement que j’ai combattu jusqu'à la mort de son Président le Général Lansana Conte , pour violation des Droits de l’homme, corruption, clientélisme, vol des deniers publics, trafique de drogues, introduction des faux billets dans l’économie nationale , destructions du système de santé et de l’éducation , clochardisation du fonctionnaire guinéen , prostitution de mineurs et femmes mariées souvent pour un sac de riz etc..
Aujourd’hui, Mr. El hadj Cellou Dalein se dit être un homme nouveau capable de changer le pays.
C’est normal de l’accorder le bénéfice du doute et C’est Humain.
Mais l’arrivée de Mr. Moussa Solano et de Cheik Ahmadou Camara à ses côtés me font craindre le pire. Je ne veux pas retourner en arrière. Si Cheik Camara a détruit l’Economie Nationale, Moussa Solano lui, a passé sa vie politique à lutter contre la Démocratie. Il est l’auteur de toutes les fraudes électorales en Guinée depuis le départ de René Gomez du MATAP et aussi l’auteur de toutes les violations des Accords signés entre les Partis Politiques de L’Opposition et L’Etat. Il est la cause de la rupture totale de dialogue entre le Général Lansana Conte et l’Opposition Républicaine. Le géniteur des Partis Politiques fictifs qui ont handicapé la vie parlementaire. Ces Partis Politiques marchandises et la mafia militaro affairistes étaient l’épine dorsale du système Conte qui dans son ensemble se reposait sur l’Organisation des clans rivaux qui se partageaient le Gouvernement, dans lequel Cellou Dalein occupait une place de choix. Moussa Solano était l’un des cerveaux de cette toile d’araignée qui avait fait du Peuple de Guinée son prisonnier.
Partout où Solano se présente l’Etat de Droit meurt.
La Démocratie est allergique à Moussa Solano et Vise- Versa.
Sa devise durant sa longue carrière au MATAP était, ne l’oublions jamais :
« VOUS AVEZ LES ELECTEURS, NOUS AVONS LES URNES. »

Et dire que ce Monsieur vient à l’UFDG avec son arsenal du PUP et, sachant aussi bien que El Hadj Cellou Dalein a été Ministre et 1er Ministre de ce même PUP, je dis non merci, je ne marcherais pas à reculons.
Quand on ajoute à cette combinaison le bilan personnel de Cellou Dalein alors Ministre des Transports, des Travaux publiques, des télécommunications, du Tourisme, de l’Equipement, de l’environnement, de la Pèche, après les Grands Projets, je dis non ! Je ne retournerais pas en arrière.
Parce que la Guinée est le dernier pays de L’Afrique de L’Ouest dans tous ces domaines.
Regardez l’axe Matoto-Dabompa … 18 millions de dollars pour que des eaux de ruissellement tuent des gens à chaque hivernage et Cosa- Kagbéllé 30 millions de dollars, qui sont les seuls accès routiers à notre Capitale Nationale. 48 Millions de dollars d’investissement sur des routes impraticables, pour que la pluie tue des enfants et leurs parents chaque mois d’Août à Conakry !
Non, merci je ne voudrais pas retourner dans ce système si le choix m’était offert.
Non je ne voudrais pas retourner dans un système où le simple fait d’évoquer des Audits d’un Service Publique est Synonyme de crime.
Je ne voudrais pas retourner dans un système où les clans mafieux sont plus forts que l’Etat.
Je ne voudrais pas retourner dans système où le terrorisme économique est l’Esprit de la loi.
Surtout après tous ces sacrifices je ne voudrais pas me retrouver dans une Nation sans Etat.
Je ne voudrais pas retourner dans un Etat sans Loi ni foie.
Je ne voudrais pas retourner dans un Etat voyou surveillé par des militaires délinquants.
Le mot « CHANGEMENT «. »En Guinée est par rapport à la gestion du PUP. Je ne voterais pas pour le retour du PUP. Les Alliances autour d’un Parti Politique définissent son caractère.
L’UFDG est la version archaïque du PUP. L’UFDG est l’enfant naturel du PUP.
Je me méfie du PUP quelque soit sa nouvelle couleur et ses alliés alimentaires

Chers amis,
Certains d’entre vous évoquent l’expérience administrative et de la gestion de la Chose Publique d’El Hadj Mamadou Cellou Dalein. Il serait très difficile de nier son expérience et sa connaissance des dossiers à un Grand Commis de l’Etat en service depuis plus de 30 ans.
Je pense que l’état du réseau routier guinéen, la vétusté puis la disparation de nos Aéroports locaux, la Honte que représente Gbessia, le retard pris sur les pays limitrophes dans le domaine téléphonique, la disparation du Grand Projet Hydro-électrique de Garrafri, la disparation des chemins de fer, sont mieux placés que moi pour commenter de cette expérience.
Je m’entendrais à ce que diront les faits.
« Quand les faits parlent, les dieux se taisent. »
Je ne commenterais donc pas sur la qualité de l’expérience d’El hadj Mamadou Cellou Dalein.

Chers Amis de Bakö et de Tounkan ,
Si vous êtes convaincus du contraire, votez autrement tout en ayant à l’idée que c’est la « GUINEE D’ABORD. » qui compte. Mais de grâce ne légitimez pas le retour du PUP.
En absence de tout projet de Société de part et d’autre, je voterais Alpha Conde.
En lui, j’accorderais le bénéfice du doute à cause de la qualité des grands cadres qui l’entourent en ce moment et qui l’aideront éventuellement à gouverner.
Soldats de la Grande Cause, pour toute la confiance qui nous uni depuis les campagnes de Konia Poulou, Wessoua, Gbèssoba, Nyadankoro, Bakoko Cissela, Moussadou, worodou sokourala, Matoto, kindia, Lyssan,
Pour l’Amour de la Patrie et de la Liberté, barrons la route au PUP.
Ne permettons pas à sa version archaïque sous le cigle de L’UFDG de prendre le Pouvoir.
Je vous invite à vous joindre à moi pour ouvrir un nouveau chapitre de notre combat.
Sachant compter sur votre engagement indéfectible à la Cause Commune,
A votre nom je me permets d’envoyer ce message à qui de Droit :

« Tiens bon Alpha Conde, tes soldats arrivent ! »

Ben Daouda Toure.