EFFARANTE, DEROUTANTE GUINEE, MON PAYS ! (suite 3)

LE TERRIBLE COMPLOT PERMANENT DE LA FRANCE CONTRE NOUS.

……………………………..

Il y a bien sûr une ELITE en Guinée ! Le problème est qu’elle est POURRIE ; Jusqu’à l’os !

Or, c’est cette élite qui est résolument prise en compte, notamment par la France, ‘’en charge’’ avec tous ses moyens, de ‘’gérer’’ la démocratisation et l’émancipation effective de ses anciennes colonies,  dont les populations sont  très mal représentées par ces mêmes élites.

Une autre ELITE, presque antagoniste, ‘’coexiste’’ avec la première ; Celle-là est composée d’innombrables ‘’SEKOU TOURE’’, tous incorruptibles, portés par notre peuple, et capables de fidélité aux idéaux d’INDEPENDANCE, de DIGNITE de COMPETENCE et de RESPONSABILITE ; Elle n’est donc pas à vendre, comme leurs homologues de tous les autres pays du Monde.

Ces contingents de ‘’Sékou Touré’’ tels des Mao, des Ho-Chi-Min, des De Gaulle, des Castro… , et tels, plus près de nous, des N’krumah, des Nasser, des Selassie, des Jomo Kenyatta ou des Nyerere, etc, ces contingents donc de nouveaux ‘’Sékou Touré’’ peuvent bien, à leur tour, triompher un jour, comme leurs historiques modèles et devanciers.

Et puisqu’ils ne tombent jamais dans la compromission,  ils peuvent être aussi endurants que Mandéla, ou encore, capables d’aller jusqu’au Sacrifice Suprême (si nécessaire) : comme Cabral, Um Nyobe, Mondlane, Lumumba, N’Gouabi, en Afrique, … ou encore Jean Moulin, ailleurs.

Ahmed Sékou Touré avait triomphé et fait triompher notre PEUPLE qui, du coup, avait acquis aux yeux du Monde les vertus d’une exemplarité aussi surprenante que merveilleuse. Et ce, dans un contexte ou des manipulateurs BLANCS, du genre Messmer/Foccart, avec l’homme de main (à tout faire) Bob Denard, se gargarisaient d’illusions esclavagistes illimitées pour les NEGRES d’AFRIQUE.

Notre pays avait dû faire face alors aux réactions démentes de ces fauves rendus fous par notre VICTOIRE HISTORIQUE et Ils avaient aussitôt entrepris de recruter contre nous les éléments les plus pourris de notre ‘’ELITE POURRIE’’, pour harceler la République naissante de Guinée, pour la briser, pour mouliner, laminer notre vaillant PEUPLE. Pour l’accabler des pires douleurs, de manques en tous genres, de tous les malheurs que leurs esprits déshumanisés pouvaient concevoir. Ils ont voulu faire oublier à notre Peuple la notion même de FIERTE HUMAINE.

Mais, nous avions tenu bon. Avec héroïsme. Comme le VIETNAM en son temps ; comme la CHINE qui est triomphante aujourd’hui ; comme CUBA, cet OS DES CARAÏBES dans la gorge de l’hégémonisme conquérant et dominateur des pouvoirs d’Argent sans âme. La GUINEE avait tenu bon tant que notre ELITE SAINE (celle dont un certain DOMI JEAN-MARIE DORE célébrait les illustres membres dans un recueil de poèmes intitulé ‘’LES IMMORTELS’’, dans les années 1970), avaient été les guides de nos destinées.

Après eux, le TERRIBLE COMPLOT PERMANENT de la REVANCHARDE et MESQUINE France a continué de plus belle contre notre Peuple. Il continue aujourd’hui encore : mosaïque, filou, plurisectoriel, pluridisciplinaire, global et multiforme.

Parlons-en un peu, dans les lignes qui suivent… !

1°/ LE COUP DU TRAITRE

Dans le premier semestre de 1984, immédiatement après le décès du président Ahmed Sékou Touré, des vagues, que dis-je : des hordes entières d’irresponsables complexés et d’ anarchistes, tous issus d’une certaine diaspora guinéenne, étaient venues s’ajouter à leurs alter ego d’ici, pour mettre précipitamment en place ce qu’elles avaient grandiloquemment et violemment baptisé : ‘’LES ETATS GENERAUX DE L’EDUCATION’’ , et dont les résolutions avaient tout simplement servi de caution au plus criminel programme de destruction mentale dans notre pays, avec le déclenchement d’une sournoise et implacable guerre culturelle et scientifique.

Les décisions de ces fameux ’’ETATS GENERAUX’’ ont en effet toutes été prises pour faire effacer avec soin et minutie , par des personnels locaux hystériques et bourrés de haine et de cynisme, tout ce qui était significatif pour nous en tant que Nation souveraine, dans notre histoire récente.

Actuellement, l’intellectuel (entendez : l’homme honnête, pas le petit snob asphyxié de complexes !), l’intellectuel honnête donc, actuellement, le patriote, la mère et le père de famille lucides de notre pays, sont tous désemparés devant certaines constatations que chacun peut faire dans nos écoles, qui ont été visées en toute priorité.

Les fameux’’ Etats Généraux’’ en ayant servi de prétexte, la cohorte d’imbéciles qui ont pris alors notre système d’enseignement en otage, parce que la notion de patrie est réellement sans signification pour eux, ont effacé, gommé l’histoire originale et exaltante de notre pays.

Ils ont supprimé tout ce qui, dans notre programme d’éducation et d’enseignement, se rapportait aux DATES SYMBOLIQUES DU ‘’28 SEMPTEMBRE’’ ET DU ‘’02 OCTOBRE  1958’’. A celles DU ‘’08 NOVEMBRE 1964’’, DU ‘’02 AOUT 1968 ‘’, ou DU ‘’ 22 NOVEMBRE 1970 ‘’. Ainsi :

a)- Nos enfants, aujourd’hui, connaissent à peine AHMED SEKOU TOURE ! Et 90% de ceux qui en entendent parler, c’est à travers ce qu’en disent de médiocres intellos, jaloux de sa qualité et de sa supériorité humaine, ou hostiles à sa personne pour des motifs purement ethniques, comme c’est le cas pour une certaine  petite et toxique minorité de ‘’racistes peulhs’’ enragés, et rendus artificiellement ‘’dynamiques et bruyants’’, sur RFI/AFRIQUE en particulier, où ils sont flattés et gonflés par des Français ‘’escrocs’’ et hypocrites, avec lesquels, ils partagent de toute évidence une même douleur, lourde, lancinante et inextinguible ! A cause d’Ahmed Sékou Touré justement : parce que celui-ci gagne chaque jour plus en dimension historique, au fur et à mesure de leur acharnement contre lui.

D’autres petits intellos, prétentieux et fats, éprouvent les mêmes frustrations et jalousies vis-à-vis de cet homme béni de Dieu. Et, comme le CRAPAUD de la FABLE, ceux-là aussi veulent grossir comme des BŒUFS ! On en connaît deux ou trois comme çà qui, totalement décrochés des réalités de notre monde, s’agitent, se trémoussent et s’essoufflent idiotement à vouloir ’’explicailler’’ les sournoiseries et les pourritures politiciennes de notre pays au moyen d’oiseuses théories économiques … que tout le monde se fout de comprendre ou pas ! 

Ces mafieux font croire aux populations flouées qu’ils prennent le pouvoir pour une ethnie, ou une autre, alors que tout le monde sait maintenant que ce sont des fadaises ‘’partitionnistes’’ dangereusement superfétatoires puisque chacun sait qu’aucune famille n’est pure dans ce pays. Seuls des opportunistes illuminés ou pas et des moutons peuvent encore écouter et suivre ces grands prédateurs. Il n’y a plus ni tribus, ni clans, ni ethnies  dans ce pays : il y’a les bandits et les mafieux qui cherchent à conserver des privilèges au grand détriment de tout développement harmonieux.

Notre défunt CONTE, son défunt CMRN, et surtout l’esclavagiste France, n’ont jamais eu que du mépris pour notre bien-être. Ceux qui ont du courant et de l’eau 24 heures sur 24, et qui peuvent partir se faire soigner à l’étranger, n’ont aucun intérêt dans un vrai changement IMMEDIAT des choses par une véritable révolution, seule susceptible d’arracher le pays à ces monstrueuses sangsues.

OUI, NOS ENFANTS N’ONT ENTENDU PARLER D’AHMED SEKOU TOURE QU’EN MAL…..HELAS.

b)- Quant à EL HADJ SAÏFOULAYE DIALLO, EL HADJ LANSANA BEAVOGUI et HADJA MAFORY BANGOURA, les trois, plus poches compagnons de lutte d’AHMED SEKOU TOURE, nos enfants n’en entendent parler que de façon fortuite, accidentelle, au gré d’une causerie en coin avec un ‘’doyen’’, qu’ils considèrent alors avec curiosité, sans bien le comprendre, très souvent…..Or, c’est bien ceux-là, avant tout autre, qui sont nos IMMORTELS.

c)- Que dire des autres ‘’GRANDS’’ de notre histoire exaltante, dans ces conditions ? Nos ‘’GRANDS’’ qui, pour certains, ont péri, parce qu’ils ont été battus, molestés, caillassés, insultés. Ils ont donc tout enduré, tout consenti, pour LIBERER notre PAYS et notre PEUPLE ; ils nous ont protégés, défendus, nourris, vêtus, fait décoller et projeter notre Nation aux premiers rangs des NATIONS LES PLUS DIGNES DU MONDE ? Que dire de ceux-là dont les sacrifices, le dévouement et la mémoire historique sont bafoués, de façon consciente et délibérée par nos ELITES: par ingratitude et par méchanceté pures ?

Nos enfants ont-ils seulement la moindre idée de qui était OUMAR DRAME, MAKIA TOURE, ou FALAYE TRAORE ? Que savent-ils de MBALIA CAMARA, héroïne et martyre de notre Nation, éventrée à coups de sabre et morte en état de grossesse avancée le 09 Février 1955, de la main de ALMAMY DAOUDA SYLLA dit DAVID TONDON, à l’époque chef de Canton dans le LABAYA, et père éponyme de ALMAMY FODE SYLLA : un ancien MINISTRE PUISSANT de LANSANA CONTE, auteur d’un des nombreux livres-pamphlets que les réseaux français ont aidé ce genre de type à publier (titre approximatif : ’’L’itinéraire sanglant….’’ et bla-bla !

(Je galère pour ma part depuis plus de cinq ans, sans réussir à faire publier un livre intitulé : ‘’Ahmed Sékou Touré, le Rédempteur du Peuple Noir’’…).

Nos enfants ne connaissent donc pas MBALIA CAMARA. Ni le Général LANSANA DIANE : le Révolutionnaire Civil qui a commandé les troupes guinéennes envoyées au Congo de Lumumba, au tout début des années 1960. Ni LOUIS, devenu SENAÏNON BEHANZIN, le mathématicien Dahoméen (actuel Bénin), qui s’était porté au secours de notre enseignement dès 1959, et avait fait  carrière  chez nous où il était devenu plusieurs fois Ministre de la Révolution Africaine en Guinée jusqu’à la mort, en 1984, de son héros et modèle, Ahmed Sékou Touré.

Nos enfants ne connaissent aucunement cet EXPERT compétent et fidèle de notre système d’Education Révolutionnaire, dont les ‘’produits’’ ont tenu la dragée haute à tous leurs détracteurs, partout à travers le Monde ! Jusqu’à nos jours. Moi, j’en suis un, et je n’éprouve aucun complexe vis-à-vis de personne. Je n’en ai jamais eu, jusqu’à ma retraite ‘’Coup-de-pied’’ à 55 ans, pour des raisons de position politique tranchée par rapport au régime mafieux et ethnocentrique, d’obédience françafricaine de Lansana Conté.

Nos enfants n’ont pratiquement jamais entendu parler de la VERITABLE CHEVILLE OUVRIERE de notre système éducatif : Le philosophe MAMADI KEITA ! Une LUMIERE.

Ils ont peut être entendu parler de ISMAEL TOURE, que les menteurs ont dissous dans un fût d’ignominies après la mort de son frère Ahmed Sékou Touré, avant d’aller l’assassiner à Kindia, sans jugement. Après des tortures tellement horribles que les gens éprouvent de la crainte à les évoquer. Mais de cela, nos historiens parleront bien un jour, sans faute.

ISMAEL TOURE était Ingénieur Météorologue ; Il fut Grand Commis extrêmement doué de l’Etat ! La jalousie et l’adversité visaient uniquement à faire ignorer aux générations successives de notre Peuple, qu’il fut le meilleur et encore inégalé Ministre du Secteur Minier en Guinée, où tout ce qui existe de solide (que le CMRN  n’a pas réussi à détruire, sauf à le désorganiser et à le piller), était de lui : FRIGUIA, OFAB-CBG et GUINOMAR, AREDOR, et même le dynamique OBK avec l’URSS de l’époque (en dépit d’un anti-communiste franc qu’on lui connaissait).

Nos enfants ne savent rien de tout cela, parce qu’ils ne connaissent d’ ISMAEL TOURE, que ce que des esprits malins tentent de substituer maintenant en qualité, une petite ‘’étoile filante’’, éphémère et impuissante, à coups de tam-tams et de flonflons tapageurs, avec en arrière-pensée, de substituer de pseudos héros (qui ne peuvent nullement en être), à qui on attribuerait le mérite de ce secteur Vital complètement groggy, après 25 années de pillages de tous ordres !

Mais :’’Le SOMMEIL et la MORT ne sont pas comparables’’, dit un adage guinéen.

Notre jeunesse scolaire ne connaît pas non plus : EL HADJ MOUSSA DIAKITE ; N’FAMARA KEITA ; Dr ABDOULAYE TOURE ; FILY CISSOKO ; JEANNE MARTIN CISSE (la première femme au Monde, qui a présidé une Session du CONSEIL DE SECURITE DE L’ONU) ; SIAKA TOURE, le super-flic, qui a soulagé ou protégé tant de détenus parmi les comploteurs, au Camp Boiro ; ALAFE KOUROUMA, l’homme honnête; SEKOU CHERIF, l’as du volant qu’on appelait familièrement JERRY COTTON ; MOUCTAR DIALLO, le noble Poulloh, un des miraculés de la Prison de KINDIA. Une prison dont l’Histoire parlera bien un jour en détail (et pas à la façon RFI sur le Camp Boiro). RFI  claironne (avec une malhonnêteté répugnante, et sans preuve, sans enquête, sans rien …, uniquement sur la base de méchancetés et de mensonges de nature goebbelsienne), que ce Camp était le plus grand ‘’Goulag’’ de l’Afrique : Dieu y répondra ! Car, même si la Vérité sur la Guinée de Sékou Touré vous est indifférente, soyez au moins honnête avec vos auditeurs au lieu de poursuivre les intoxications comme dans l’émission : <<La danse des mots>>.

RFI continue de garder le silence total (comme une Chappe de plomb), sur les assassinats, les tortures et les viols flagrants de très nombreuses personnalités du PDG par centaines, soit parce qu’elles étaient des Malinkés, soit des opposants à l’ignominieux régime CONTE/CMRN/PUP d’obédience française.

Ces vraies VICTIMES d’exactions gratuites, (totalisant plusieurs dizaines de fois les 117 coupables de complots sous la première République), sont escamotées par RFI ! Mais elles ne resteront plus très longtemps ensevelies sous le silence de votre monde, qui ouvre avec un cynisme satanique, ses réseaux infernaux  à la calomnie, à l’affabulation et au mensonge contre l’Homme du 28 Septembre 1958, et son Parti, qui ont libéré et protégé un Peuple exténué de pauvreté et d’exploitation d’origine coloniale.

Vous ne continuerez pas éternellement à enjamber les crimes du régime françafricain de Conté contre notre Peuple car, Dieu, Lui, ne les enjambera pas. Il ne manquera pas de vous les rendre.

A Suivre… si Dieu le veut !

Conakry, le 20 Avril 2010.

Aly Bocar CISSE :

Professeur et Administrateur Civil à la retraite

Email : cissedebma@yahoo.fr

Tel : 64 33 37 70/ 62 27 88 89