"Nous nous sommes fixés pour ambition de faire rentrer Dadis en Guinée"

Au moment où Alexandre Cécé Loua de l’UGDD et Lansana Kouyaté du PEDN atterrissaient ce samedi à Conakry, Antoine Soromou, le Président de l’Alliance nationale pour la Démocratie (AND) et initiateur du Rassemblement des Dadistes pour la Paix et la Démocratie (RDPD) était l’hôte à Abidjan du MS/CNDD des Guinéens de Côte d’Ivoire.

Juste après le mot de bienvenue à lui adressée par le Président Sékou Kaba, le leader de l’AND a expliqué pourquoi il s’est retiré de l’ANR, avant de s’appesantir sur les complots de l’extérieur, notamment de la France pour prendre le contrôle économique de la Guinée. Ce qui l’a amené à voir dans les événements du 28 septembre puis du 3 décembre 2009, une véritable manœuvre financée et voulue par la France. ‘’ Rassurez-vous, le TPI ne se saisit pas d’un dossier n’importe comment. En ce qui concerne les affaires internationales ou du TPI, c’est quand un pays ne peut pas juger son compatriote qu’on fait appel à la Cour pénale internationale. Le danger ici c’est qu’il y a des gens parmi les Guinéens qui ont voulu tuer Dadis Camara et qui ne jurent aujourd’hui qu’il soit traqué. Donc, notre combat ne peut s’arrêter’’, a déclaré Soromou.

Puis d’inviter alors l’auditoire à l’action et à l’adhésion. ‘’C’est pourquoi nous lançons ce Rassemblement des Dadistes pour la Paix et la Démocratie. C’est pourquoi je viens vers vous, considérant que si vous êtes un club de soutien aux actions de Dadis et du CNDD, nous devrions poursuivre ensemble la saine lutte du Président Moussa Dadis Camara’’.
Pour l’initiateur du Rassemblement des Dadistes pour la Paix et la Démocratie (RDPD), Le RDPD n’est pas un parti ‘’mais une alliance’’.

L’intérêt pour atteindre les objectifs, ajoutera-t-il, ‘’cette alliance nous permet de clarifier la scène politique pour savoir que ceux qui rallient ce mouvement sont pour Moussa Dadis Camara. Aujourd’hui nous comptons plus de 300 mouvements qui se sont signalés pour. Le jour du lancement officiel dans quelques jours, il faut que les gens sentent qu’il y a une nouvelle force qui fait jour et que Dadis n’est pas mort et qu’il reviendra bientôt’’.

L’intérêt de sa communication s’est ressenti aux nombreuses questions formulées par ses hôtes. La plus directe aura été sans doute celle-ci. A-t-il l’aval de Moussa Dadis Camara ? Soromou répond qu’il en est informé mais que ce n’était pas une permission qu’il a demandée. ‘’Je l’en ai informé par courtoisie’’.

Kader BANGOURA

Source : Guineenouvelle.Info