Alors que les caisses de l’Etat sont vides….Le Général Konaté effectue son cinquième voyage à l’extérieur en mois de deux mois. Quelle prouesse!
Que cherche le président intérimaire guinéen dans les avions ? C’est la question que l’on serait tenté de se poser ? Konaté par-ci, Konaté par-là, des milliards de francs guinéens bradés de même lingots d’or et de diamant.

Depuis hier, le ministre de la défense, second vice-président du CNDD, président de la république par intérim et président de la transition (ouf ça fait trop pour un seul homme !) est à Dakar, au Sénégal.

En tête d’une forte délégation, le général Konaté, le Juda du cndd, séjourné au pays de la Teranga pour, dit-on, une visite de travail et d’amitié. Les concepts classiques sont connus de tous. On improvise des sorties et on les met au compte d’une amitié guinéo-sénégalaise qui n’a plus droit de citer car au sein de la CEDEAO, c’est l’intégration et l’Afrique va vers le progrès.

En réalité, le président intérimaire guinéen qui se substitue au nouveau ministre des Affaires étrangères réduit en silence et de force par celui qui l’a nommé il y a quelques semaines, est entrain de gâcher le peu de ressources qui était dans les caisses de l’Etat. Pour cause de voyages incessants et inopportuns.

De janvier à nos jours sauf par erreur de calcul de notre part, le général Sékouba Konaté a visité les pays ci-après : Burkina Faso, Gambie, Mali, Libye et maintenant le Sénégal. Si on ajoute les voyages sous l’ère Dadis, il ya bien le Mali, le Burkina Faso et le Liban ou Konaté était en Décembre quand le président Dadis a été victime de l’attentat de Toumba, son aide de camp. Au total, ce sont plusieurs pays qui ont été visités par le ministre de la défense et pour qui connait les couts onéreux de ces voyages officiels pour un pays coupé de l’aide extérieure il ya plusieurs années, on ne peut que grelotter de faim mais aussi de frustrations et de colères. Faim car ces grosses sommes d’argent dilapidées auraient pu servir à l’achat des tonnes de riz pour les besoins de la population. Frustrations et colères parce que l’on ignore les difficultés de nos concitoyens.

Contrairement à son ‘’ami et frère’’ Dadis qui n’a jamais effectué même un seul voyage à l’extérieur, le général Konaté est sur tous les fronts. Pourquoi tous ces déplacements couteux ?
Selon des observateurs, le président intérimaire devrait se concentrer sur les préparatifs et surtout la réussite de la transition. Mais comme on le voit, les problèmes internes n’intéressent pas notre général qui n’a jamais mis pied à l’intérieur du pays depuis qu’il dirige la transition. Et pourtant, ce ne sont pas des étrangers qui viendront voter en juin pour élire le nouveau président de la république.

Comme disait un grand écrivain contemporain de la littérature africaine s’adressant aux intellectuels africains : <<Eux qui devaient être la solution, c’est plutôt eux le problème. >>
Le général Konaté qui devait apporter un espoir à tout le peuple de Guinée, est hélas devenu un commis voyageur.
A Conakry, après son discours musclé de la semaine dernière devant ses frères d’arme, l’inquiétude plane toujours sur la ville et le doute s’installe dans les cœurs. Tout le monde se demande de quoi sera fait demain et en juin, période des élections.


Depuis Conakry

Boubacar Barry Timbo

Pour Guineemoderne