marieLettre ouverte au président intérimaire, Monsieur Sékouba KONATE,

Monsieur le Président,

C’est avec attention que j’ai écouté votre message adressé à l’armée le vendredi, 12 mars 2010. A cet égard, j’avoue être un peu inquiète quand on sait que notre pays traverse actuellement une crise sociopolitique, dont la solution ne peut être trouvée que dans un cadre concerté.

En effet, en prenant le pouvoir le 23 décembre 2008, votre équipe a promis de ramener la Guinée dans le concert des nations, en organisant des élections libres et transparentes, en vue de conduire le pays vers le développement souhaité.

A la suite de la tentative d’assassinat de votre compagnon d’armes, le Président Moussa dadis CAMARA, et depuis votre désignation à la tête de la transition, vous êtes déterminé à poursuivre la mise en œuvre des termes de référence de la feuille de route de cette transition.

Toutefois, votre intervention du vendredi, 12 mars 2010 m’a laissée perplexe. Car, de mon point de vue, elle devrait être un langage conciliateur qui renforcerait l’unité nationale, la cohésion sociale, etc..

Cependant, ne maîtrisant pas tous les contours qui ont sous-tendu votre discours, il me semble qu’une approche concertée et coordonnée favoriserait une meilleure gestion de la transition et éviterait les suspicions et les méfiances, gage d’une véritable paix au bénéfice de toutes les populations Guinéennes.

Enfin, en tant citoyenne Guinéenne et consciente d’un développement harmonieux de la République de Guinée, je me sens concernée à plus d’un titre par la situation que traverse mon pays. A cet titre, je voudrais vous rassurer que ma présente intervention procède fondamentalement de ma volonté à accompagner, à ma manière et dans l’intérêt du peuple de Guinée, les acteurs de la transition dans l’accomplissement de leur mission.

Vive une Guinée unie

Que « Dieu » bénisse notre pays !

Marie José YOMBOUNO

Présidente de l’AGFDH

associationagfdha@yahoo.fr

www.agfdh.org

France