S_koubaLe moins que l'on puisse dire, c'est que le président par intérim, le général de brigade Sékouba Konaté et le président de l'UPG, Jean-Marie Doré ne conjuguent plus le même verbe. La composition du nouveau gouvernement passe par là.

Et la pomme de discorde se situe à plusieurs niveau.
De source proche de l'opposant, Konaté veut imposer des personnes ministrables à Doré dont certains anciens ministres qui ont démissionné juste après les évènements du 28 septembre 2009. Ce n'est pas tout car d'autres cadres décriés ou trempés dans des affaires de corruption seraient aussi sur la liste proposée par Sékouba Konaté.
Par ailleurs, le cas des syndicats aussi n'est pas en reste. Ce que le nouveau locataire de la primature a refusé, arguant que les personnes en question n'ont pas la formation nécessaire pour occuper des fonctions ministérielles ou encore que certains ont déjà montré leur limite quand ils étaient aux affaires.
C'est dans cette atmosphère plutôt confuse pour les guinéens las d'attendre la formation du nouveau gouvernement que Konaté a proposé à Jean Marie d'aller à Ouagadougou pour rencontrer le Capitaine Moussa Dadis Camara qui aura le dernier mot pour trancher. Ce voyage devait avoir lieu depuis hier mais hélas. Jean-Marie selon la même source a fait savoir à Konaté qu'il n'est pas sage d'aller à Ouagadougou pour rencontrer Dadis pour ça. Et pour cause. " Il a accepté de te léguer le pouvoir et vous devez prendre votre responsabilité. Mieux en allant labas, les gens diront que vous ne maîtriser pas la situation malgré que Dadis a accepté de se retirer", aurait conseillé Jean -Marie devant témoin.  Ce qui semble t-il n'est pour le moment pas tombé dans de bonnes oreilles.
Un autre problème et non des moindres qui coince la formation du nouveau gouvernement, c'est le cas des partisans du capitaine Moussa Dadis Camara qui ne veulent pas perdre la face. Et à en croire les mêmes sources, c'est ce qui complique d'avantage le travail pour le nouveau locataire du camp Alpha Yaya Diallo qui se dit être entre le marteau et l'enclume.
Et pour ne rien arranger, Konaté tiens aussi à ses amitiés même si bon nombre de ses compagnons sont des personnes décriées auprès des citoyens et autres observateurs à cause de leur passé peu catholique.
Autant dire que la formation du nouveau gouvernement n'est pas pour aujourd'hui.

Mohamed Soumah
Source : Guineelive