ANR_03Réuni le 16 janvier 2010 autour du protocole d’accord signé à Ouagadougou, Burkina Faso, le 15 janvier 2010 par leurs Excellences Messieurs le Capitaine Moussa Dadis CAMARA, Président de la République de Guinée, le Général Sékouba KONATE, Vice président du CNDD, Ministre de la Défense , Président de la République par intérim et Blaise COMPAORE, Président du Burkina Faso et Médiateur dans la crise en République de Guinée, protocole d’accord établissant des mesures en vue d’une transition pacifique en Guinée.

Après analyse des dispositions de cet accord,  soutenue par un échange de vues entre les Membres du Directoire de l’Alliance Nationale pour le Renouveau (ANR), le Directoire :

- Considérant le message à la nation du Général Sékouba KONATE, 2ème Vice Président du CNDD, Président par Intérim de la République de Guinée, du 23 décembre 2009 à l’occasion du 1er anniversaire de la prise du pouvoir par l’armée;

- Considérant l’adresse à la Nation du Général Sékouba KONATE, 2ème Vice Président du CNDD, Président par Intérim de la République de Guinée du 6 janvier 2010 à son retour de Rabat;

- Considérant que ces messages adressés à la Nation traduisent d’une part la volonté de prendre des mesures d’apaisement des populations Guinéennes fortement préoccupées par la situation de crise qu’elles vivent et, d’autre part, vise à poser des actes allant dans le sens de la relance et de la redynamisation du processus de transition permettant le retour à l’ordre constitutionnel;

- Considérant que ces messages livrés à l’adresse de la Nation procèdent d’une volonté d’ouverture et de prédisposition du CNDD à la recherche et à la mise en œuvre de solutions de sortie de crise apaisée répondant aux attentes et espoirs des populations Guinéennes;

- Considérant l’adhésion de tous les acteurs de la vie nationale à de telles perspectives qu’ils appellent de tous leurs vœux;

- Affirmant la nécessité pour les Guinéennes et Guinéens de se réconcilier entre eux et d’œuvrer au rétablissement de la confiance et de la reconnaissance mutuelle entre gouvernants et gouvernés, gages certains de l’avènement de la Démocratie et des valeurs Républicaines;

- Renouvelle son soutien à la décision du Général Sékouba KONATE et du CNDD de choisir un Premier Ministre issu de l’opposition et de mettre en place un Gouvernement de Transition d’Union Nationale impliquant l’ensemble des couches sociales et politiques du pays;

- Prend acte du protocole d’accord de Ouagadougou en date du 15 janvier 2010 qui représente une avancée significative pour la relance du processus de la transition vers un nouvel ordre constitutionnel;

- Inscrit ce nouvel acte posé à Ouagadougou dans le cadre du renouveau et de la refondation de la nation, objectifs majeurs que visent les fondements qui soutendent la création de l’Alliance Nationale pour le Renouveau (ANR);

- Partage l’idée du nouveau contrat moral, politique et social et la nécessité d’adhésion totale et véritable de toutes les composantes politiques et sociales à ce contrat moral;

- Exprime ses vives préoccupations que l’accord signé à Ouagadougou le 15 janvier 2010 ne reflète pas ces vues et ne tiennent pas compte de la composition réelle du paysage politique Guinéen qui comprend une centaine de partis politiques appartenant à plusieurs sensibilités;

- S’indigne que la disposition relative au choix du Premier Ministre ouvert à l’opposition tel que décidé par le Général Sékouba KON;ATE dans son adresse du 6 janvier 2010 se limite au seul Forum des Forces Vives, excluant de fait, l’Alliance Nationale pour le Renouvau (ANR) et le Bloc des Forces Patriotiques de Guinée (BFPG);

- Réaffirme que toute proposition de sortie de crise doit tenir compte du consensus de l’ensemble des acteurs politiques du pays;

-Rappelle que tout choix ou toute mise en place d’organes de la transition basée sur la discrimination et/ou l’exclusion de la majorité de la classe politique Guinéenne, risque d’être l’objet de remise en cause;

- Exprime des réserves sur l’évaluation de la durée de la période de transition, sur les instruments et les mécanismes de son déroulement qui pourraient, s’ils sont maintenus en l’état, compromettre la crédibilité et la fiabilité du processus;

- Inscrit avec force et détermination son action dans la dynamique de la bonne conduite d’un processus de transition qui doit mener la Guinée à des élections libres, crédibles et transparentes;

- Engage la classe politique à une concertation responsable dans la prise de décisions consensuelles,

- Exprime sa compassion à l’endroit du Capitaine Moussa Dadis Camara, Président du CNDD, Président de la République et lui souhaite prompt rétablissement.

Conakry le 16 janvier 2010
Le Directoire de L’ANR