dadis_konateFace au retard accusé par le retour du Président de la République, Chef de l'Etat, Commandant en chef des forces armées guinéennes, Président du CNDD, capitaine Moussa Dadis Camara, arrivé à Ouagadougou lundi 11 janvier, les milliers de Guinéens qui voient derrière ce transit un complot international visant à retenir l'homme du 23 décembre dans la capitale burkinabé, sont descendus depuis ce matin à l'aéroport international de Conakry, pour exiger le retour u n° 1 guinéen.

Venus de tous les quartiers de Conakry, les femmes, hommes, jeunes, vieux.... sur fond de danse, chants et slogans hostiles à l'impérialisme international manifestent leur soutient sans réserve au Président de la République de Guinée, capitaine Moussa Dadis Camara et exigent son retour rapide en guinée où, il doit poursuivre sa convalsecence, estiment les citoyens de Conakry.

Dans le même cadre de soutien au Président guinéen et de condamnation de la démarche de certaines puissances notamment la France et les Etats-Unis, à N'zérékoré, principale ville du sud du pays d'où, est originaire l'homme fort de la Guinée, une géante manifestation se déroule en ce moment. D'autres villes pourraient emboîter le pas à Conakry et à N'zérékoré, apportant ainsi par ces manifestations de soutien un démenti cinglant à l'intoxication selon laquelle: "le retour du Président Dadis Camara provoquerait la guerre civile en Guinée".

"Le faux argument selon lequel le Président de la République doit suivre sa convalescence à Ouaga ne tient pas la route. Il sent le complot, la trahison... Le Chef de l'Etat est guinéen, il rentre d'un séjour médical, sa convalescence doit se faire en Guinée, pas ailleurs. Il n'est pas demandeur", conclut un haut responsable du CNDD.

Focus de GUINEE24